0179 – K.S.M.P. Echo Ojczyste

Pour ce deuxième épisode consacré au folklore, je vous emmène redécouvrir le « K.S.M.P. Echo Ojczyste » de la région de Mons. Les photos d’aujourd’hui sont entièrement consacrées à cet ensemble. Elles représentent les trois périodes différentes qu’a connu, selon moi, le groupe :

– la 1ère commence en 1960 quand l’abbé Woryna fonde l’association en la « swietlica » de Tertre ;
– la 2ème débute dans les années 1972 / 1973 avec le départ de nombreux membres et la reprise en main par une nouvelle génération ;
– la 3ème démarre vers les années 1978 / 1979 avec une nouvelle vague d’éloignement et des nouveaux arrivants.

La photo 1.273 date de 1968. On peut y voir les membres de la 1ère période, du moins ceux qui sont encore là.
En effet, le groupe a déjà 8 ans d’existence. Certains membres sont déjà partis, d’autres sont arrivés pour renforcer la joyeuse troupe. Pour l’heure, c’est Zdzisław Blaszka qui est président. Il a remplacé Władysław Łokietek et Henryk Łagocki. Autour de lui, Raymond Mielcarek, les frères Chmielecki, André Karasiński, Edouard Kucharzewski et tous les autres forment une équipe homogène et soudée. C’est Anne-Marie Mazgaj qui est présidente. Ensemble, ils multiplient les activités et les initiatives. Vous reconnaîtrez facilement :

– En civil à gauche : Mr Walenty Chmielecki ( responsable du théâtre ) – Pani Róża ( maman d’Anne-Marie Mazgaj – habilleuse ) – Mr Edmond Łagocki ( chorégraphe ).
– En civil à droite : Le Père Lewandowski – Mr Franek Bujanowski – Mr Józef Karasiński ( responsable de la chorale ).
– Les musiciens accroupis : Mr Zenon Grzeszkowiak – Mr Stefan Blaszka – Mr Slawko Teljega.

– 1ère rangée en bas et de gauche à droite : Serge Préat – Nadine Kucharzewski – Gertrude Kunath – Christiane Mielcarek – Stéphanie Goch – Annie Moury – Maria Dudziak – Hélène Pawlak – Ingrid Walasiak – Basia Mazgaj – Michel Mielcarek.

– 2ème rangée au centre et de gauche à droite : Edouard Kucharzewski – Richard Chmielecki – Christine Blasiak – Anne-Marie Mazgaj – Eva Dudziak – Janek Dudziak – Christiane Konarski – Anna Dudziak – Richard Pawlak – Zdzisław Chmielecki.

– 3ème rangée au fond et de gauche à droite : André Karasiński – Raymond Mielcarek – Bogdan Konarski – Zygmund Mielcarek – Zdzisław Blaszka.

Les 3 photos suivantes, datent des années 1974 / 1975 ; c’est déjà la seconde génération. Le groupe est très uni. Il se compose de nombreux jeunes enthousiastes et volontaires. Aucun d’entre eux ne manquerait ni une représentation, ni une répétition, ni aucune des activités proposées. On fait la file pour danser. Et très vite, par-delà le folklore, c’est une véritable amitié profonde qui lie tous les membres les uns aux autres.

Cette photo est assez surprenante d’ailleurs ; en effet, il s’agit bien du KSMP de Mons, mais la photo est prise à … Binche ; et plus exactement sous le porche de l’église Saint-Ursmer, à deux pas du musée international du masque. La raison de cette « délocalisation » partielle est simple. Le comité du KSMP Mons s’était enfin décidé à satisfaire une demande croissante des spectateurs qui ne manquaient jamais – à chaque représentation du groupe un peu partout en Belgique – de vouloir un souvenir ou une photo. Il fut donc décidé d’éditer 2 photos, en costume et en plein air.

Restait à trouver le cadre, l’ensoleillement idéal, le temps et le moyen de rassembler les troupes. C’est donc à l’occasion du festival des KSMP à Binche que les circonstances se sont montrées les plus favorables. Une fois que tout le monde était en costume, l’ensemble du groupe s’est éclipsé de la salle, le temps de rejoindre le porche de l’église Saint-Ursmer pour 2 photos mémorables, plus une en noir et blanc.

– Accroupis et de gauche à droite : Alfred Materna – Max Mitka – Marek Bujanowski – Alexis Łagocki – Richard Konarski.

– 2ème rangée et de gauche à droite : Mr Edmond Łagocki ( chorégraphe ) – Mr Léon Warchulski ( violoniste ) – Annie Wisła – Christina Nahorniak – Martine Mazgaj – Thérèse Dudziak – Pascal Łagocki – René Sarpette ( guitariste ).

– 3ème rangée et de gauche à droite : Zuhal Gunal – Isabella Cosaro – Martine Brzezicha – Thérèse Taporski – Stéphanie Goch – Patricia Młynarski – Jeanine Dudziak.

– 4ème rangée et de gauche à droite : Lydia Młynarski – Franca Fisher – Monia Krasowska – Annie Borowski – Micheline Zwierzyk – Hélène Borowski

– 5ème rangée et de gauche à droite : Czesław Kucharzewski – Pierre Front – Jean-Pierre Dziewiacien – Richard Pawlak – Géniu Bujanowski – Mr Henri Łagocki – Michel Mikołajczyk – Janek Konarski.

Le choix des costumes – pour ces 2 photos – n’est pas anodin. Si la plupart des danseurs sont habillés en Krakowiak, à l’avant-plan, 5 garçons sont prêts pour le « Zbójnicki ». N’oublions pas que nous sommes au festival des KSMP ; il s’agit de montrer aux autres, autant qu’aux spectateurs, les « spécialités locales ». Or, au KSMP Mons, les garçons excellent dans la danse des montagnards. Ici, il n’y a aucune fille ( contrairement au Góralski pratiqué par certains groupes ), mais les prouesses et les acrobaties des danseurs font vibrer le public. Ce moment du spectacle est toujours richement applaudi !

La dernière photo date du 4 avril 1982. Elle a été prise à Roisin, par Géniu Bujanowski – juste après un spectacle à Wihéries – dans le but d’en faire une carte postale. Les jeunes présents sont déjà la 3ème période. Ceux qui restent de la période précédente, ont grandi, vieilli et surtout se sont … « choisis ». Désormais, des couples sont formés. Un certain brassage a eu lieu et 2 jeunes femmes de Ressaix s’intègrent au KSMP Mons.

C’est comme ça qu’Eveline Ogonowski se retrouve au centre de la photo, avec le violon ( nous sommes revenus à Mons, tous les deux, après avoir été ensemble un long moment au KSMP de Ressaix ).

À côté de Pierre Front, c’est Jeanine Romanowicz ( de Ressaix aussi ) ; et juste derrière Czesiu Kucharzewski et Zuhal Gunal.

– Au 1er plan et accroupis : Freddy Motala – Jean-Pierre Dziewiacien

– Assis à gauche : Pierre Front – Jeanine Romanowicz – Marie-Claude Castellin – Patricia Dudziak

– Assise au centre avec le violon : Eveline Ogonowski

– Assises à droite : Véronique Szczypanski – Lydia Szczypanski – Pascale Godon – ( ??? ).

– Debout et de gauche à droite : Hector Fazzini – Czesiu Kucharzewski – Zuhal Gunal – Jeannine Bassani – Michel Brzezicha – Lydia Hantson – Sylvie Wawrzyniak – Giovani Cortelletti – Laurence Norkiewich – Patrick Szczypanski – Christian Szczypanski – Patrick Skrypczak.

L’immense majorité de ces jeunes est passée par Comblain-la-Tour … beaucoup d’entre eux font encore partie aujourd’hui des Anciens de Comblain … ce n’est pas un hasard, mais la preuve que ce qui nous a unis un jour persiste, dépasse les « régionalismes » et les clivages. C’est cet attachement à la culture polonaise, à cette terre d’origine que beaucoup ne connaissaient pas à l’époque, qu’ils n’ont cessé d’évoquer à travers leurs loisirs, leurs habitudes, leurs coutumes.

 09/07/2018 – JP Dz

1273
1.273 : TERTRE – 1968 : K.S.M.P. Echo Ojczyste de Mons : En civil à gauche : Mr Walenty Chmielecki ( responsable du théâtre ) – Pani Róża ( maman d’Anne-Marie Mazgaj – habilleuse ) – Mr Edmond Łagocki ( chorégraphe ). En civil à droite : Le Père Lewandowski – Mr Franek Bujanowski – Mr Józef Karasiński ( responsable de la chorale ). Les musiciens accroupis : Mr Zenon Grzeszkowiak – Mr Stefan Blaszka – Mr Slawko Teljega. 1ère rangée en bas : Serge Préat – Nadine Kucharzewski – Gertrude Kunath – Christiane Mielcarek – Stéphanie Goch – Annie Moury – Maria Dudziak – Hélène Pawlak – Ingrid Walasiak – Basia Mazgaj – Michel Mielcarek. 2ème rangée au centre : Edouard Kucharzewski – Richard Chmielecki – Christine Blasiak – Anne-Marie Mazgaj – Eva Dudziak – Janek Dudziak – Christiane Konarski – Anna Dudziak – Richard Pawlak – Zdzisław Chmielecki. 3ème rangée au fond : André Karasiński – Raymond Mielcarek – Bogdan Konarski – Zygmund Mielcarek – Zdzisław Blaszka.
1274
1.274 : BINCHE – 1974 / 75 : K.S.M.P. Echo Ojczyste de Mons : Accroupis : Alfred Materna – Max Mitka – Marek Bujanowski – Alexis Łagocki – Richard Konarski. 2ème rangée : Mr Edmond Łagocki ( chorégraphe ) – Mr Léon Warchulski ( violoniste ) – Annie Wisła – Christina Nahorniak – Martine Mazgaj – Thérèse Dudziak – Pascal Łagocki – René Sarpette ( guitariste ). 3ème rangée : Zuhal Gunal – Isabella Cosaro – Martine Brzezicha – Thérèse Taporski – Stéphanie Goch – Patricia Młynarski – Jeanine Dudziak. 4ème rangée : Lydia Młynarski – Franca Fisher – Monia Krasowska – Annie Borowski – Micheline Zwierzyk – Hélène Borowski 5ème rangée : Czesław Kucharzewski – Pierre Front – Jean-Pierre Dziewiacien – Richard Pawlak – Géniu Bujanowski – Mr Henri Łagocki – Michel Mikołajczyk – Janek Konarski.
1275
1.275 : BINCHE – 1974 / 75 : K.S.M.P. Echo Ojczyste de Mons : Accroupis : Alfred Materna – Max Mitka – Marek Bujanowski – Alexis Łagocki – Richard Konarski. 2ème rangée : Mr Edmond Łagocki ( chorégraphe ) – Mr Léon Warchulski ( violoniste ) – Annie Wisła – Christina Nahorniak – Martine Mazgaj – Thérèse Dudziak – Pascal Łagocki – René Sarpette ( guitariste ). 3ème rangée : Zuhal Gunal – Isabella Cosaro – Martine Brzezicha – Thérèse Taporski – Stéphanie Goch – Patricia Młynarski – Jeanine Dudziak. 4ème rangée : Lydia Młynarski – Franca Fisher – Monia Krasowska – Annie Borowski – Micheline Zwierzyk – Hélène Borowski 5ème rangée : Czesław Kucharzewski – Pierre Front – Jean-Pierre Dziewiacien – Richard Pawlak – Géniu Bujanowski – Mr Henri Łagocki – Michel Mikołajczyk – Janek Konarski.
1276
1.276 : Les mêmes sous un autre angle.
1277
1.277 : ROISIN – 1982 : K.S.M.P. Echo Ojczyste de Mons : Au 1er plan et accroupis : Freddy Motala – Jean-Pierre Dziewiacien Assis à gauche : Pierre Front – Jeanine Romanowicz – Marie-Claude Castellin – Patricia Dudziak Assise au centre avec le violon : Eveline Ogonowski Assises à droite : Véronique Szczypanski – Lydia Szczypanski – Pascale Godon – ( ??? ). Debout : Hector Fazzini – Czesiu Kucharzewski – Zuhal Gunal – Jeannine Bassani – Michel Brzezicha – Lydia Hantson – Sylvie Wawrzyniak – Giovani Cortelletti – Laurence Norkiewich – Patrick Szczypanski – Christian Szczypanski – Patrick Skrypczak.

 

Publicités

0173 – Casimir Nowicki

Comme promis, voici le premier épisode de nos exploits folkloriques

Nous allons essayer – ensemble – de relater en quelques pages, l’immense enthousiasme et l’engouement  qui ont poussé toute une jeunesse à s’intéresser, à apprendre et à  propager la culture d’un pays dont ils étaient originaires, mais qu’ils ne connaissaient finalement que fort peu …

Et comme déjà évoqué dans l’article n° 167 ( Comblain … l’estrade ), tout commence souvent à Comblain … Comblain, qui était un peu le fil ( blanc et ) rouge qui reliait toute cette jeunesse et qui est toujours le fil d’Ariane qui nous ramène, le temps  d’une journée ou d’un week-end, sur les lieux de nos aventures …

La série de photos d’aujourd’hui illustre parfaitement ces propos. Ces huit photos ont un point commun. Je vous laisse les regarder et trouver ce point commun … Allez, … c’est facile !

Mais oui, bien sûr, sur toutes ces photos, on retrouve toujours le même protagoniste, c’est Casimir Nowicki. Ce n’était pas compliqué, sur la dernière photo … il est tout seul !

Mais reprenez-les une à une en commençant par le début ( photo 1.231 ) : Casimir est déjà là … à Comblain-la-Tour, en chemise blanche et long pantalon … c’est d’ailleurs le seul à avoir un long pantalon. Il est entouré par ses condisciples d’alors Francis Leleu ( en pull mauve ) et juste à côté des deux frères Bujanowski. Et même si Casimir a l’air un peu distrait, je suis sûr qu’il s’applique déjà à apprendre ses premières chansons polonaises autour de l’ognisko.

Sur la photo 1.232, quelques années plus tard, Casimir, à l’extrême droite de la photo, confirme ses valeurs et son engagement. On le voit ici encore pousser la chansonnette tout en affichant une élégance très « british ». Cette fois-ci il est entouré par toute la troupe du KSMP de Ressaix. On reconnait aussi Dominique Ogonowski, Jeanine Leracz, Malvina Rusowicz, Liliane Kiełteka, Nadine Deputat, Eveline Ogonowski ( en mode mystique ), Marek ? Makarow, Vital Kciuk, Janek Perzyna et Henryk Bogdanski.

La photo suivante montre un Casimir en plein effort … Il a l’air très concentré sur son Mazur. Sa partenaire n’est autre que Bernadette Marszalkowski. Derrière, on peut encore apercevoir, Malvina Rusowicz, Michel Spiewak, Irène Szitarz, et Janek Perzyna. Plus de doute, Casimir est tout imprégné, contaminé même par le folklore polonais.

D’ailleurs, sur la photo suivante ( 1.234 ), c’est lui qui mène la danse. En plus de ceux déjà évoqué, on aperçoit Jeanine Szabera, Jean-Michel Deputat, Halina Ogonowski, André Cornut. Le KSMP de Ressaix est en spectacle !

Les trois photos suivantes, montrent la troupe qui pose après avoir offert une représentation à l’occasion d’une fancy-fair à Villers-Saint-Ghislain. Cette fois-là, étaient présents : Henri Bogdanski, Eveline Ogonowski, Christine Marszalkowski, Nadine Deputat, Malvina Rusowicz, Thérèse Ogonowski, Casimir Nowicki, Dominique Ogonowski, Janek Perzyna, Vital Kciuk, Jean-Michel Deputat et Georges Kiełbowicz. Derrière, les deux musiciens sont Mr Rusowicz ( le papa de Malvina ) et Franek Klimanowicz ; et en plus, sur la photo 1.237 Antek Kiełbowicz, légèrement en retrait.

La dernière photo prouve – une fois de plus – l’engagement de Casimir … Non seulement il était un des « piliers » du KSMP de Ressaix, mais en plus, sa volonté de toujours « servir » les autres, et plus particulièrement « servir » la cause polonaise, l’a conduit à prendre et à assumer des responsabilités … au bar de l’école polonaise.

Et je peux vous confirmer, pour avoir régulièrement fréquenté l’estaminet, qu’il s’acquittait très honorablement de sa tâche … On peut même dire qu’il ne reculait devant aucun sacrifice pour accomplir son service si on en juge par  la photo où il est en train de servir en … pyjama … Et peu importe, si c’est au saut du lit ou tard la nuit, sur cette photo, Casimir est l’image même de la décontraction … hier comme aujourd’hui !!!

28/05/2018 – JP Dz

1231
1.231 : COMBLAIN-LA-TOUR : Répétition de chants pour l’ognisko : ( ? ) ; … ; Francis Leleu ; ( ? ) ; Casimir Nowicki ; Marek Bujanowski ; Géniu Bujanowski ; ( ? ) ; …
1232
1.232 : Quelque part sur une scène : KSMP Orlęta en spectacle de chants : Dominique Ogonowski ; Jeanine Leracz ; Malvina Rusowicz ; Liliane Kiełteka ; Nadine Deputat ; Eveline Ogonowski ( en mode mystique ) ; Marek ? Makarow ; Vital Kciuk ; Janek Perzyna ; Henryk Bogdanski ; Casimir Nowicki.
1233
1.233 : Quelque part sur une scène : KSMP Orlęta en spectacle de danses : Malvina Rusowicz ; Bernadette Marszalkowski ; Michel Spiewak ; Casimir Nowicki ; Irène Szitarz ; Janek Perzyna.
1234
1.234 : Quelque part sur une scène : KSMP Orlęta en spectacle de danses : Dominique Ogonowski ; Eveline Ogonowski ; Halina Ogonowski ; Jeanine Szabera ; ( ? ) ; ( ? ). André Cornut ; Jean-Michel Deputat ; ( ? ) ; ( ? ) ; Vital Kciuk ; Casimir Nowicki.
1235
1.235 : KSMP Orlęta pose après le spectacle : Henri Bogdanski ; Eveline Ogonowski ; ; Nadine Deputat ; Malvina Rusowicz ; Thérèse Ogonowski ; Casimir Nowicki ; Dominique Ogonowski ; Janek Perzyna ; Vital Kciuk ; Jean-Michel Deputat ; Georges Kiełbowicz ; Mr Rusowicz ( le papa de Malvina ) ; Franek Klimanowicz.
1236
1.236 : KSMP Orlęta pose après le spectacle : Christine Marszalkowski ; Henri Bogdanski ; Janek Perzyna ; Dominique Ogonowski ; Nadine Deputat ; Casimir Nowicki ; Eveline Ogonowski ; Jean-Michel Deputat ; Malvina Rusowicz ; Vital Kciuk ; Thérèse Ogonowski ; Georges Kiełbowicz ; Franek Klimanowicz.
1237
1.237 : KSMP Orlęta pose après le spectacle : Christine Marszalkowski ; Henri Bogdanski ; Janek Perzyna ; Dominique Ogonowski ; Nadine Deputat ; Casimir Nowicki ; Eveline Ogonowski ; Jean-Michel Deputat ; Malvina Rusowicz ; Vital Kciuk ; Thérèse Ogonowski ; Georges Kiełbowicz ; Franek Klimanowicz. Un peu en arrière, Antek Kiełbowicz ; Mr Rusowicz.
1238
1.238 : RESSAIX : Ecole polonaise – « Les Baraques » : Casimir Nowicki.

 

0167 – Comblain … l’estrade

Comblain-la-Tour n’est pas – et n’a jamais été – un îlot d’exception planté quelque part au milieu d’un océan d’autres choses. Au contraire. Comblain est – et a toujours été – un catalyseur … une sorte d’estrade vers où nous montions pour exprimer notre fierté d’être polonais.

Tout autour de Comblain, dans toutes les régions de Belgique, s’étaient déjà organisés des « noyaux de résistance » d’une communauté polonaise exilée, mais parfaitement à l’aise dans son nouvel environnement. Je parle de « noyaux de résistance » parce que cette diaspora se singularisait, en même temps, par l’exaltation des valeurs et de la culture polonaise et par le rejet du système politique en place dans le pays à ce moment-là.

Du coup, pour nous différencier des autres, nous nous disions « libres » et pour marquer le coup – si j’ose dire – on insistait pour que la couronne soit replacée sur la tête de l’aigle blanc qui symbolise la Nation.

L’Histoire adore les symboles … elle les cultive. Et puis, quand elle passe à autre chose, elle a une tendance à minimiser, à oublier ce qu’elle considérait comme essentielle. C’est ainsi qu’aujourd’hui, Dieu merci, toutes ces rivalités paraissent puériles. Mais ce n’est pas une raison pour gommer l’incroyable richesse que cette période d’exaltation a fait naître, croître et s’épanouir. Nous sommes les fils et les filles de cet enthousiasme.

Entre Oublier et Publier, il n’y a qu’une seule lettre de différence, et elles se suivent dans l’alphabet. Mais si Oublier, c’est laisser mourir … Publier, c’est faire revivre.

Et donc, quand nous montions vers Comblain, c’était aussi pour affirmer notre identité. Pas étonnant, dès lors, que les costumes folkloriques – le krakowiak en tête – faisaient souvent partie de l’ambiance. Si vous retournez en arrière, vers les centaines de photos déjà publiées sur le blog des Anciens de Comblain, vous verrez que ces habits traditionnels sont omniprésents … en voici encore d’autres …

Ils témoignent de l’engouement pour nos traditions et illustrent le foisonnement des initiatives qui fleurissaient aux quatre coins d’un royaume qui n’était pourtant pas le nôtre.

Bien sûr, quand des « nouveaux polonais » débarquaient à Comblain, ou partout ailleurs où nous étions implantés, ils s’amusaient de nos chants d’un autre temps … de nos coutumes anciennes que parfois même en Pologne on avait oublié. Même la façon de nous exprimer leur paraissait bizarre. Nous étions un peu comme les Acadiens pour les français. Nous, nous étions fiers de leur montrer comme nous dansions le krakowiak, le kujawiak, le góralski, la mazurka et toutes les autres valses et polkas … eux ne comprenaient pas notre acharnement à vouloir perpétuer ces aspects surannés auxquels ils ne s’identifiaient plus …

La querelle des Anciens et des Modernes, ce n’est pas nouveau … l’histoire regorge d’exemples.

Ce qui est marrant, autant que symbolique, c’est que cette « querelle » s’exprime aujourd’hui encore par nos préférences … nous préférons nos valses, nos polkas et nos obereks, eux ne jurent que par le Disco-polo !

Si tous les désaccords du monde pouvaient être aussi « pas graves » … le monde serait merveilleux.

N’empêche qu’on ne lâchera pas le morceau … aussi « pas grave » soit-il. Ils n’échapperont pas à nos souvenirs.

L’immense majorité des enfants et des ados qui sont passés par Comblain, sont aussi des Anciens des KSMP, des scouts, des membres des Związek Polaków, des enfants des écoles polonaises, … et ils sont tous montés un jour sur des estrades pour représenter leur pays.

Comment parler de Comblain-la-Tour sans mettre en lumière cet éclairage-là ? Nous allons donc ouvrir un nouveau chapitre, un nouveau thème, consacré à nos « exploits folkloriques ». Parce qu’aujourd’hui encore, nous vibrons pour les mêmes choses.

Le spectacle grandiose que nous a offert, ce samedi, l’ensemble Spotkanie, pour son 45ème anniversaire est l’apothéose de cette âme polonaise qui sommeille en chacun de nous. C’était tout simplement … parfait.
Et on ne peut que se réjouir d’appartenir à ce monde-là.

16/04/2018 – JP Dz

1177_1979
1.177 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1979 : Costumes folkloriques pour ognisko : Ks Kurzawa ; Georges Załobek ; … ; Fabienne Laffut ; Irena Malek ; Nathalie Haine ; Hélène Piech ; Nathalie Malec ; … ; Piotr Rozenski ; Thérèse Spiewak ; Béatrice Laffut ; … ; Richard Chwoszcz ; Marysia Swiderski, la femme de Kazik et la maman de Dorothée, Véronique et Vincent ; Monique Paluszkiewicz ; Véronique Swiderski ; Nathalie Swiderski ; Vincent Swiderski ; …
1178_1979
1.178 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1979 : Costumes folkloriques pour la montée du drapeau : Piotr Maj ( ? ) ; Richard Chwoszcz ; Georges Załobek ; Michel Pająk ; Freddy Motała ; Michel Konarski ; … ; Béatrice Laffut ; Elisabeth Rozenski ; Fabienne Laffut ; Nathalie Malec ; Hélène Piech ; ( ? ) ; Irena Malek ; Pani Bardo ; ( ? ) ; Andrei Makarov ; le séminariste Kz Kazik  ; Ksiadz Czesław Kiek ; Mr Paperka ; Ks Kurzawa ; David Brismez  et sa sœur.
1179_1963
1.179 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1963 : Costumes folkloriques pour ognisko : ( ? ) ; … ( ? ).
1180_1963
1.180 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1963 : Costumes folkloriques pour ognisko : ( ? ) ; … ( ? ).
1181_1979
1.181 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1979 : Costumes folkloriques pour la messe : Tomek et Piotrek de Varsovie ; Michel Pająk ; le séminariste Kz Kazik ; Alice Golusinski ; Eva Malec ( ? ) ; ( ? ).
1182_1979
1.182 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1979 : Costumes folkloriques pour ognisko : ( ? ) ; … ; Michel Pająk ; Ks Kurzawa ; … ; Georges Załobek ; Irena Malek ; …
1183
1.183 : COMBLAIN-LA-TOUR – 2016 : Costumes folkloriques pour Powitania lata : L’ensemble Wisła avant son spectacle.
1184
1.184 : COMBLAIN-LA-TOUR – 2016 : Costumes folkloriques pour Powitania lata : L’ensemble Wisła avant son spectacle.