0245 – Scouts toujours

Si l’histoire des Scouts à Comblain-la-Tour date du tout début de l’achat de la maison polonaise – c’est-à-dire 1960 – l’histoire des Scouts polonais en Belgique est beaucoup plus ancienne, comme vous pouvez le voir sur ces photos. Si vous avez des souvenirs ou des anecdotes à partager concernant cette déjà longue histoire, c’est le moment …

1924
1.924 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1962 / 1963 : Scouts dans le parc : 1 : Sliwinski Stanisław ; 2 : ( ? ) ; 3 : Miksiewicz Kazimierz ; 4 : Klimczak Jerzy ; 5 : Krystof ? ; 6 : ( ? ) ; 7 : Miksiewicz Jósef ; 8 : ( ? ).
1925
1.925 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1962 / 1963 : Scouts dans le parc : ( ? ) ; … ; ( ? ).
1926
1.926 : Scouts polonais de la région de Liège : ( ? ) ; … ; Mr Załobek, la maman de Francine et Georges ; ( ? ) ; … ; accroupis : Jean ?, l’oncle de Francine ; …
1927_aout_89
1.927 : COMBLAIN-LA-TOUR – août 1989 : Scouts dans le parc : ( ? ) ; … ; ( ? ) ; Mr Józef Rzemieniewski.
1928_aout_89
1.928 : COMBLAIN-LA-TOUR – août 1989 : Scouts dans le parc : ( ? ) ; … ; ( ? ) ; Mr Józef Rzemieniewski ; ( ? ).
1929_aout_89
1.929 : COMBLAIN-LA-TOUR – août 1989 : Scouts dans le parc : ( ? ) ; … ; ( ? ) ; Mr Józef Rzemieniewski ; ( ? ) ; ( ? ) ; Mr Edward Pomorski ; ( ? ) ; ( ? ).
1930_aout_89
1.930 : COMBLAIN-LA-TOUR – août 1989 : Scouts dans le parc : Mr Dulak ; ( ? ) ; Mr Wacek Bień ; ( ? ) ; ( ? ).
1931_aout_89
1.931 : COMBLAIN-LA-TOUR – août 1989 : Scouts dans le parc : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Mr Léon Czak ; Mr Dulak ; ( ? ) ; … ; ( ? ) ; ( ? ).
1932_Scouts_polonais
1.932 : Scouts polonais : ( ? ) ; … ; ( ? ).
1933_Scouts_Liège
1.933 : Scouts polonais de la région de Liège : ( ? ) ; … ; ( ? ).
1934_Scouts_Liège
1.934 : Scouts polonais de la région de Liège : ( ? ) ; … ; ( ? ).
1935_Scouts_Liège
1.935 : Scouts polonais de la région de Liège : ( ? ) ; … ; ( ? ).
1936_Scouts_Liège
1.936 : Scouts polonaises de la région de Liège : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ).

0244 – 1974 : Opération costumes

Si le « K.S.M.P. Echo Ojczyste » de la région de Mons a été fondé par Ks Woryna en 1960, douze ans plus tard, en 1972 / 1973, c’est une nouvelle génération qui prend les rênes. Et dès le départ, cette génération – la nôtre – souhaite ajouter d’autres danses au spectacle existant. Qui dit d’autres danses, qui aussi d’autres costumes.

L’idée faisait son petit bonhomme de chemin. Et puis, un jour les choses se sont précipitées. C’est ainsi que le dimanche 15/09/1974, s’est tenu, au Cercle Saint-Louis à Tertre, une réunion décisive.

Le comité du KSMP de Mons, que j’avais l’honneur de présider, était au complet. Autour de nous, s’étaient rassemblés les 2 frères Łagocki ( Edmont et Henri ), ainsi que les plus actifs des anciens : Zdzisław Blaszka, Raymond Mielcarek et Christian Wala. L’ordre du jour tenait en 3 mots : achat de nouveaux costumes.

Même si le sujet faisait l’unanimité, les stratégies pour y arriver divisaient.

Finalement, nous avons décidé de créer une cellule « parallèle » chargée exclusivement de cette matière. La réunion était sur le point de finir, quand Raymond Mielcarek, pour conclure, a eu ce trait de génie : « Et si nous donnions à ce projet un nom ? Je propose : Opération costumes ». C’était la meilleure façon de terminer la séance ; nous nous sommes quittés plein de rêves en tête.

Restait à trouver l’argent. J’ai donc expliqué à tous les jeunes que l’heure était venue de se relever les manches. Toutes les idées étaient les bienvenues et toutes les initiatives intéressantes. Nous nous sommes lancés dans la bataille. Il fallait réunir plusieurs centaines de milliers de francs.

En plus des porte-clés, fabriqués en interne, et des autocollants, nous avons commencé à organiser une série de soirées … d’un autre genre. Jusqu’ici, la « soirée type polonais » consistait en un bal avec orchestre. Mais il nous fallait toucher d’autres publics. J’ai donc proposé d’innover en programmant des « surboums ». Ce mot, à la mode, avait l’art d’effrayer les adultes qui nous entouraient et … d’exciter les jeunes.

La première surboum fut organisée à Hensies, dans la salle paroissiale. Le brave curé du coin a bien essayé de me dissuader … tant le concept lui donnait la chair de poule. Je me rappelle encore de notre engueulade. Heureusement, le « K » de KSMP lui inspirait une certaine garantie ; il a fini par me faire confiance. La soirée fut mémorable … et le bénéfice inespéré.

Bientôt d’autres surboums virent le jour – ou plutôt le soir – à Hensies et ailleurs. Nous avons même renoué avec d’anciennes coutumes qui avaient disparu comme l’organisation, pour notre compte, du bal de la Saint Sylvestre de Bernissart. Fort de notre expérience, nous avons multiplié ce genre de manifestation à Tertre et à Hautrage-état. L’argent a fini par être rassemblé et notre part du travail accomplie.

Pour nous, il ne restait plus qu’à apprendre 2 nouvelles danses.

De son côté, la cellule « Opération costumes », n’est pas restée inactive … au contraire. Ses membres ont multiplié les contacts en Pologne. Ils ont remué, ciel et terre, pour nous. J’imagine que ce travail n’a pas été facile et je salue l’efficacité de nos amis. Grâce à leur acharnement, nous avons vu un jour arriver de merveilleux costumes de Łowicz et de Kaszub.

Grand merci à ces responsables de la cellule « Opération costumes » – Zdzisław Blaszka, Raymond Mielcarek et Christian Wala – notre profonde reconnaissance leur est depuis longtemps acquise.

07/10/2019 – JP Dz

1910_KSMP_Mons
1.910 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : Carine Nys ; Zuhal Gunal.
1911_KSMP_Mons
1.911 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : Première rangée : Micheline Zwierzyk ; Jeanine Dudziak ; Thérèse Dudziak ; Annie Wisła ; Zuhal Gunal ; Isabella Cosaro ; Deuxième rangée : Martine Mazgaj ; ( ? ) ; … ; Troisième rangée : Ursula Twardowska ; Anne-Marie Mazgaj ; Christian Wala ; …
1912_KSMP_Mons
1.912 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : Zuhal Gunal ; Giovanni Cortelletti ; Patrick Szczepanski ; Christian Szczepanski.
1913_KSMP_Mons
1.913 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : Czesiu Kucharzewski ; Zuhal Gunal.
1914_KSMP_Mons
1.914 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : ( ? ) ; … ; Michel Mikolajczyk ; … ; ( ? ).
1915_KSMP_Mons
1.915 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : Les filles ? ; les garcons : Pierre Front ; Michel Mikolajczyk ; Czesiu Kucharzewski.
1916_KSMP_Mons
1.916 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : Thérèse Dudziak ; Géniu Bujanowski ; Isabella Cosaro ; Micheline Zwierzyk ; Michel Mikolajczyk.
1917_KSMP_Mons
1.917 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : Eveline Ogonowski ; Freddy Motała.
1918_KSMP_Mons
1.918 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : Isabella Cosaro ; Zuhal Gunal ; Annie Wisła ; Thérèse Dudziak ; Jeanine Dudziak ; Micheline Zwierzyk ; Géniu Bujanowski ; ( ? ) ; ( ? ) ; Pierre Front ; ( ? ) ; Michel Mikolajczyk.
1919_KSMP_Mons
1.919 : KSMP Mons : Trojak : Les musiciens ( ? ) ; Patrick Szczepanski ; Premier trio : Eveline Ogonowski – Freddy Motała – Marie-Claude Castelin ; Deuxième trio : Nadine Kucharzewski – Jean-Pierre Dziewiacien – ( ? ) ; Troisième trio : ( ? ) – Czesiu Kucharzewski – ( ? ).
1920_KSMP_Mons
1.920 : KSMP Mons : Trojak : Les musiciens ( ? ) ; ( ? ) ; Premier trio : Eveline Ogonowski – Freddy Motała – ( ? ) ; Deuxième trio : Nadine Kucharzewski – Jean-Pierre Dziewiacien – ( ? ) ; Troisième trio : ( ? ) – Czesiu Kucharzewski – ( ? ).
1921_KSMP_Mons
1.921 : KSMP Mons : Trojak : Les musiciens Leon Warchulski ; ( ? ) ; Patrick Szczepanski ; Premier trio : Eveline Ogonowski – Freddy Motała – Marie-Claude Castelin ; Deuxième trio : Nadine Kucharzewski – Jean-Pierre Dziewiacien – ( ? ) ; Troisième trio : ( ? ) – Czesiu Kucharzewski – ( ? ).
1922_KSMP_Mons
1.922 : KSMP Mons : Stroje kaszubskie : Isabella Cosaro ; Micheline Zwierzyk ; Anne-Marie Mazgaj ; Lucie Matusiewicz ; Ursula Twardowska ; Raymond Mielcarek ; Zdzisław Blaszka ; Richard Pawlak ; Christian Wala.
1923_KSMP_Mons
1.923 : KSMP Mons : Opération costumes : L’autocollant officiel !

 

 

0242 – KSMP Ressaix : Album pamiątkowy

Voici les premières pages de l’album souvenirs du KSMP de Ressaix fondé le 17 février 1959.

On y reconnaît quelques-unes de ces personnalités qui ont écrit les plus belles pages de l’histoire de la communauté polonaise de Ressaix … et si je devais n’en citer qu’une … ce serait Casimir Swiderski, notre bâtisseur de cathédrale à nous.

23/09/2019 – JPDz

1891_KSMP_Ressaix
1.891 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : Première page de l’album.
1892_KSMP_Ressaix
1.892 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : ( ? ) ; Casimir Swiderski ; ( ? ) ; Ks Kurzawa ; … ; Thérèse Ogonowski ; Edouard Rozlack ; Bogban Pietraszek ; …; Elisabeth Saweruk ; Janka Miklusiak ; Lydie Białecka ; … ; Bogdan Marszałkowski ; Mr Młynarczyk ; Pierre Pietraszek ; Marcel Swiderski ; …; Ks Okrój ; …; Mr Stepien.
1893_KSMP_Ressaix
1.893 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : Accroupis : Casimir Swiderski ; Elisabeth Saweruk ; Joseph Chudzicki ; Janka Miklusiak ; Marcel Swiderski ; Marysa Perzyna ; ( ? ) ; Mr Krenc ;
Debout : Renata Jurga ; Pierre Pietraszek ; Thérèse Ogonowski ; Bogdan Marszałkowski ; ( ? ) ; ( ? ).
1894_KSMP_Ressaix
1.894 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : Accroupis : Lydie Białecka ; ( ? ) ; Emma Marzec ; Janka Miklusiak ; Elisabeth Saweruk  ; Thérèse Ogonowski ;
Debout : … ; Ks ? ; Mr Stepien ; Marysa Perzyna ; Renata Jurga ; Casimir Swiderski ; ( ? ) ; Ks Kurzawa ; …; ( ? ) ; Bogdan Marszałkowski ; Pierre Pietraszek ; Bogban Pietraszek.
1895_KSMP_Ressaix
1.895 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : Accroupis : Thérèse Ogonowski ; Emma Marzec ; Elisabeth Saweruk ; Lydie Białecka ; Debout : Mr Stepien ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Bogdan Marszałkowski ; Marysa Perzyna ; Bogban Pietraszek ; Pierre Hurny ; Renata Jurga ; ( ? ) ; ( ? ) ; Casimir Swiderski ; Janka Miklusiak.
1896_KSMP_Ressaix
1.896 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : Accroupis : Thérèse Ogonowski ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Debout : … ; ( ? ) ; …; Lydie Białecka ; Emma Marzec ; Casimir Swiderski.
1897_KSMP_Ressaix
1.897 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy – Montaigu : ( ? ) ; Christine chudziski ; Jeanine Leracz ; …; Pierre Pietraszek ; …
1898_KSMP_Ressaix
1.898 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : Accroupis : Marysa Perzyna ; Casimir Swiderski ; Renata Jurga ; Joseph Chudzicki ; Elisabeth Saweruk ; Marcel Swiderski ; Debout : ( ? ) ; ( ? ) ; Emma Marzec ; ( ? ) ; Janka Miklusiak ; Pierre Hurny.
1899_KSMP_Ressaix
1.899 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : ( ? ) ; …; Jeanine Leracz ; …
1900_KSMP_Ressaix
1.900 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : Christine chudziski ; ( ? ) ; Jeanine Leracz ; …; Renata Jurga ; …
1901_KSMP_Ressaix
1.901 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : ( ? ) ; …; Christine Chudzicki ; Mr Tadek Szymczak ; Stanis Poltorak ; … ; Bogdan Marszałkowski ; Stefan Golusinski ; Mr Stepien ; … ; Mr Krenc ; ( ? ) ; Mr Adam Ogonowski ; …
1902_KSMP_Ressaix
1.902 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : ( ? ) ; …
1903_KSMP_Ressaix
1.903 : KSMP Ressaix : Album pamiątkowy : ( ? ) ; … ; Casimir Swiderski ; … ; Ks Kurzawa ; …

 

0240 – Quelle élégance !!!

Avec ces magnifiques photos du KSMP de Liège « en civil » dans les années soixante … on redécouvre la mode de l’époque. Quelle élégance !!! Mesdemoiselles … que vous êtes belles !!!

09/09/2019 – JP Dz

1871_KSMP_Liège
1.871 : KSMP de Liège : Pan Wojciechowski ; Pani Majewska ; Mr. Oruba ; Helène Dudek ; Anna Baginska, Sophie Kołodziej, maman de Béatrice et Fabienne Laffut ; … ; … ; Pani Ciurowa ; Katy ? ; Lodzia Duliba.
1872_KSMP_Liège
1.872 : KSMP de Liège : Mr  Wacek Bień ; Aline Migon ; Mirka Patalas ; Christiane Nicpon.
1873_KSMP_Liège
1.873 : KSMP de Liège : Mr  Wacek Bień ; Aline Migon ; Tadziu Wojcik ; Pani Nicpon ; Mieciu Musial ; Lucie Jamka ; Stephan Drozda ; Janine Grajesz ; Sereda ? ; Krystiane Wochen ; Irène Jamka ; Mirka Patalas ; Christiane Nicpon.
1874_KSMP_Liège
1.874 : KSMP de Liège : Irène Ostaszewski ; Sophie Swierkowicz ; Helena Wochen ; Mieciu Musial ; Krystyna Wochen, François Chwoszcz ; à l’arrière ?????
1875_KSMP_Liège
1.875 : KSMP de Liège : ( ? ) ; ( ? ) ; Zosia Zaremba ; Regine Formusiewicz ; Elzunia, épouse d’Edmond Walczak ; Lucie Jamka ; lodzia, épouse de  Feliks Paluszkiewicz ; Gienia Ciura ; à l’arrière derrière Lucie, Henri Paluszkiewicz.
1876_KSMP_Liège
1.876 : KSMP de Liège : Genia Idzikowka ; ( ? ) ; ( ? ) ; Mirka Patalas ; Lucie Jamka, ( ? ) ; Michel Majewski ; Stasiu Formusiewicz.

 

0229 – Ensembles de danses et de chants polonais à Heusden-Zolder

écrit par Elisabeth, Jef et Piotr Rozenski et Zosia Król

Depuis la 2e guerre mondiale, plusieurs formations de danses et de chants se sont succédé au sein de la communauté polonaise de « Heusden-Zolder » ( nom utilisé par les Polonais locaux longtemps avant la fusion officielle de 1977 des deux communes voisines de Heusden et de Zolder, de sorte qu’il n’était pas rare de devoir récupérer les invités égarés dans les forêts car désorientés devant des panneaux « Heusden » à gauche et « Zolder » à droite … Pour les plus jeunes : le GPS n’existait pas encore ).

Un premier groupe s’est constitué dans les années 50. Mais c’est vers le milieu des années 60 que la vie culturelle prend un véritable essor. C’est notamment en 1966 que les Polonais du « Związek Polaków w Belgii oddział Heusden-Zolder » ont inauguré leur propre centre culturel, baptisé « Millenium » en l’honneur de la célébration du millénaire de la chrétienté en Pologne.

À cette occasion, Pelagia Bednarek ( mariée Nowicka, mère de Betty, Annie, Józiu, Eric et Eddy, mieux connue comme « Pani Pela », ou tout simplement « Pela » ) fonde un premier groupe de KSMP à Heusden-Zolder. « Pani Pela » incarnait à elle seule le KSMP local, y tenant toutes les fonctions : présidente, trésorière, directrice artistique ou encore chorégraphe. Accompagnée sur l’accordéon par son fils Józiu, elle a appris à danser à toute une génération de jeunes.

L’ensemble prit une telle ampleur ( les familles Nowicki, Król et Cucup y contribuant de façon substantielle ) qu’à la fin des années 60 il y avait même deux groupes : les petits enfants et les plus grands. Outre la participation aux festivals classiques des KSMP en Belgique ( vers le milieu des années 70, c’était au tour de Heusden-Zolder d’en organiser un à Lummen-Genebos ), les ensembles ont été régulièrement invités à différentes occasions, y compris à l’étranger ( e.a. à la Rochelle en France ). Un spectacle qui est particulièrement resté gravé dans les mémoires, c’est leur apparition fin des années 60 dans l’émission télévisée « Nonkel Bob », programme hebdomadaire pour les jeunes, immensément populaire à l’époque en Flandre.

Les enfants étant devenus des adultes vers la fin des années 70, il n’y avait plus assez d’adhérents pour continuer les activités de danse et de chant de sorte que, pendant quelques années, il n’y avait plus d’ensemble à Heusden-Zolder.

C’est vers 1980 qu’à l’initiative de Zosia Król, quelques anciens, devenus de jeunes adultes entre 20 et 30 ans, se sont retrouvés pour créer un nouvel ensemble prenant le nom « Millenium ». Tout est à reconstruire mais l’entraide fonctionne. N’ayant pas encore les moyens de s’acheter leurs propres costumes, ils font appel, pour les premières représentations, aux voisins de « Wisła » afin de les dépanner. Zosia prend des cours de danses folkloriques à Lublin en Pologne, d’où elle revient les valises remplies de serdaki et de kierpce. Les femmes se mettent alors à coudre les fameuses jupes, les tabliers et pantalons « zbójnickie » sur lesquels elles passent des heures à broder les décorations typiques ( parzenice ). Au milieu des années 80, l’ensemble a entre autres participé aux festivals internationaux d’Anvers et de Moerbeke-Waas.

Quand les études pour les uns et le rhumatisme pour les autres empêchaient de continuer l’activité, c’étaient les enfants des membres qui, pendant quelques années jusqu’en 1990, ont pris le relai sous la direction de Zosia, puis de Helcia Cucup.

23/06/2019 – Elisabeth, Jef et Piotr Rozenski et Zosia Król

1753
1.753 : KSMP Heusden – Zolder : Debout : Pelagia Bednarek ; Wanda Popis ; Helcia Cucup ; Tereska ? ; Edith Koslowski ; Genia Goraj ; Mirusia Czajka ; Accroupis : Margot Lewkin ; Hela Pawlowski ; Genia Piekarczyk ; Halinka Niemiec.
1754
1.754 : KSMP Heusden – Zolder – 1966 / 1967 : Debout : Irena Niemiec ; Emilia Sajdak ; Mirusia Czajka ; Halinka Niemiec ; Genia Goraj ; Lala Kuczwalski ; Edith Koslowski ; Helcia Cucup ; Betty Nowicki ; Pelagia Bednarek ; Wanda Popis ; Accroupis : Wieslaw Król ; Józiu Piekarczyk ; Annie Nowicki ; Jan Król ; Kazik Cucup ; Heniek Cucup ; Józiu Nowicki.
1755
1.755 : – KSMP Heusden – Zolder : Pelagia Bednarek ; Halinka Niemiec ; Eddy Zielinski ; Margot Lewkin ; Józiu Piekarczyk ; Mirusia Czajka ; Kazik Cucup ; Genia Goraj ; Wiesiu Król ; Edith Kozlowski ; Wanda Popis ; Helcia Cucup ; Józiu Nowicki ; et Annie Nowicki, devant.
1756
1.756 : KSMP Heusden – Zolder – 1967 /1968 : Debout : Edith Kozlowski ; Jan Król ; Emilia Sajdak ; Eddy Zielinski ; Pelagia Bednarek ; Wanda Popis ; Józiu Piekarczyk ; Helcia Cucup ; Heniek Cucup ; Mirusia Czajka ; Kazik Cucup ; Les deux enfants au milieu : Annie Nowicki ; Betty Nowicki ; Accroupis : Wiesiu Król ; Margot Lewkin ; Lala Kuczwalski ; Halinka Niemiec ; Helena Tutak ; Józiu Nowicki.
1757
1.757 : KSMP Heusden – Zolder – 1980 / 1981 : Millenium : Debout : Richard Pawlik ; Pierre Rozenski ; Wiesiu Król ; Jef Rozenski ; Kazik Danko ; Heniu Cucup ; Kazik Cucup ; Eddy Pawlowski ; Accroupis : Annie Cucup ; Hella Pawlowski ; Anna Proszowski ; Anna Di Turri ; Zosia Król ; Elisabeth Rozenski ; Marysia Pawlowski ; Helcia Cucup ; Annemarie Poelmans ; Roza Czubacki.
1758_Festival_KSMP_Beringen_1967
1.758 : BERINGEN – 1967 : Festival des KSMP : ( ? ) ; Mme Nowicki, Pelagia Bednarek ; Betty Nowicki ; Ks Repka ; Ks Kurzawa.

 

0222 – Festivals des KSMP

Autre grand moment de communion folklorique, culturelle et amicale … nos Festivals des KSMP … Chaque année, à la même époque, c’était le rendez-vous de la Jeunesse Catholique Polonaise de Belgique ! Cette grand-messe était organisée alternativement dans les différentes régions où les polonais étaient implantés … comme pour souligner l’unité d’une communauté dispersée aux quatre coins du pays.

Pour fixer la date de l’événement, et la région qui relèverait une fois de plus le défi, une réunion se tenait annuellement à Bruxelles, chez le Recteur … dans cette grande salle, moitié rez-de-chaussée, moitié cave. L’ambiance y était excellente, la bonne humeur générale et il ne manquait jamais de courageux volontaires qui se proposaient d’organiser l’événement chez eux. Parfois même, il y avait compétition … tant la fierté de rapporter, dans son fief, le privilège d’être la région à l’honneur agitait les participants.

Par contre, une fois rentré – l’euphorie faisant place au réalisme – on se rendait compte de l’ouvrage ! Parce qu’en y réfléchissant bien – à tête reposée – ce n’était pas une mince affaire que de réunir tout le monde, de gérer les innombrables détails et de « rivaliser » dans l’excellence. Parce que … bien sûr … il fallait faire mieux que l’année d’avant, mieux plus que la région d’à côté, mieux que la dernière fois que l’on avait organisé soi-même. Mais cette rivalité, teintée de chauvinisme, demeurait malgré tout bon enfant. Tout au plus y trouvions-nous l’énergie de nous surpasser. Restait plus qu’à relever les manches.

Il fallait tout d’abord trouver la salle qui conviendrait le mieux. C’est-à-dire un endroit qui devait être suffisamment grand, pour accueillir tout le monde … suffisamment équipé, pour nourrir toutes ces bouches affamées et … assoiffées … suffisamment accessible, pour ceux qui venaient de si loin … suffisamment agréable, pour satisfaire les plus difficiles.

Il fallait prévoir assez de coulisses pour que tous les KSMP puissent trouver leur aise pour se préparer, assez de parking pour tous les autocars, assez de programmes, assez de « bigos ». Il fallait organiser la cérémonie, définir l’ordre de passage, estimer la durée des prestations, décider qui prendrait la parole, sans frustrer les uns, ni saouler les autres, et n’oublier ni la messe, ni le protocole, ni l’orchestre pour le bal … tout en tenant compte des sensibilités et des susceptibilités. Vaste programme !

Mais le défi était avant tout humain. Il consistait à rassembler, autour du projet, suffisamment de personnes de bonne volonté pour le mener à bien. Parce qu’il en fallait des bénévoles pour remplir la grille des tâches, déjà définies sur papier, mais qui n’attendaient qu’à être attribuées. De ceux qui géreraient les tickets d’entrée, ceux qui piqueraient les petites cocardes bicolores au revers des vestons, en passant par les vendeurs de tombola, les cuisinières, les garçons de salle, les ramasseurs de verres vides et ceux qui les laveraient … aux responsables de tout genre, c’est une armée de volontaires désintéressés qui, le moment venu, grouillerait dans tous les sens pour essayer de contenter le plus grand nombre. Toutes ces personnes étaient importantes, essentielles.

Penser à tout ! Ne rien oublier ! Faire preuve d’humilité ! Ne pas hésiter à faire appel aux anciens, pour leur expérience … même si on ne partageait pas toujours les mêmes avis … composer … rassembler … faire ensemble. C’est là – j’en suis persuadé – que nous avons donné le meilleur de nous … gratuitement.

La tâche était d’autant plus compliquée qu’à l’époque, souvenez-vous, il n’y avait ni GSM, ni mail, ni Facebook, ni réseaux sociaux … quant au téléphone, rares étaient ceux qui en possédaient. Et pourtant, miracle, nous parvenions à communiquer ! J’ai même l’impression qu’à l’époque nous communiquions mieux … plus souvent … plus simplement … plus complètement. Nous pouvons être fiers. Dans l’euphorie, on ne s’en rendait sans doute pas compte, mais avec le recul … quelle fierté !

Aujourd’hui, il reste le souvenir … et encore … lentement il se dissipe. La preuve : qui peut encore nous dire avec certitude que cette année-là, c’était cette région-là qui organisait ? Pas simple. Si on veut compléter cette liste, il faudra qu’on s’y mette tous … comme jadis … comme quand il suffisait de lancer le projet pour que toutes les bonnes volontés suivent … comme quand nous donnions le meilleur de nous … sans compter.

1961 : Binche
1962 :
1963 : Mons – à Tertre
1964 : Châtelineau
1965 :
1966 : Liège
1967 :
1968 : Bruxelles
1969 :
1970 :
1971 :
1972 : Liège – 24 septembre 1972
1973 : Lummen-Genebos ( merci Jef ) – 30 septembre 1973
1974 : Binche – 29 septembre 1974
1975 : Mons
1976 : Liège
1977 :
1978 : Binche
1979 : Liège – 14/09/1979
1980 : Binche ???
1981 :

06/05/2019 – JP Dz

1682_1976
1.682 : Festival du KSMP – 1976 : Liège : Programme.
1683_1968_1976
1.683 : Festival du KSMP – 1968 et 1976 : Bruxelles et Liège : Programme.
1684_1964
1.684 : Festival du KSMP – 1964 : Châtelineau : Programme.
1685_1975
1.685 : Festival du KSMP – 1975 : Mons : Programme.
1686_1975_b
1.686 : Festival du KSMP – 1975 : Mons : Programme.
1687_1975_c
1.687 : Festival du KSMP – 1975 : Mons : Programme.
1688_1995
1.688 : Festival du KSMP – 1995 : Charleroi : Programme.
1689_1961_Festival_KSMP_Binche
1.689 : Festival du KSMP – 1961 : Binche Les 3ème et 4ème en partant de la gauche, Thérèse Ogonowski et Marysia Swiderski ; les autres ( ? ) ; … ; ( ? ).
1690_1969_KSMP_Liège
1.690 : Festival du KSMP – 1969 : KSMP de Liège : A l’avant et de droite à gauche, Gaby Stefanski ; Irène Jamka ; Mirka Patalas ; Krystiane Wochen ; Régine Paluszkiewicz ; Helena Wochen ; Irène Ostaszewski ; Danusia Nieglos ; Haline Sereda. Derrière, Elzunia Krutul ; Mieciu Musial ; Edmond Walczak ; Pani Majewska ; Wacek Pawlak ; Ryszard Migon ; César Napora.
1691_1978_KSMP_Mons
1.691 : Festival du KSMP – 19 ??? : KSMP Mons : Marek Bujanowski ; Christian Wala ; Zdzisław Blaszka ; Isabella Cosaro ; Micheline Zwierzyk ; ( ? ) ; Ursula Twardowska ; Anne-Marie Mazgaj.

 

0213 – The show must go on …

Sous titre : Bourdes, gaffes, bévues, gags, boulettes … sur scène !

Si nous gardons un excellent souvenir de nos spectacles folkloriques respectifs, il faut bien l’admettre … parfois … il y a eu des « dérapages ». Même préparés avec beaucoup de minutie, nos représentations ont, parfois, dû faire face à l’impondérable. Dans ces cas-là, nos bourdes, gaffes, bévues, gags et boulettes se sont donné le mot pour aggraver des situations déjà très compliquées. Et les fous rires, des uns et des autres, n’ont fait qu’augmenter notre difficulté à poursuivre le spectacle. Paradoxalement, ce sont ces anecdotes humoristiques qui nous reviennent en premier lieu ; elles sont le reflet de notre bonne humeur et d’un enthousiasme communicatif qui ne craignait ni la compétition, ni … les « embardées ».

Parfois, ça « cafouillait » dès le départ. Le KSMP de Ressaix ne dansait pas toujours avec un orchestre. Quand les musiciens n’étaient pas disponibles, c’est une cassette préenregistrée qui accompagnait les danseurs.
Ce jour-là, c’était le cas. Les danseurs étaient prêts à s’élancer pour leur fameux Krakowiak. Ils étaient tous dans les starting-blocks … une main en l’air … la jambe tendue … le chapeau à plume de paon fixé sur la tête … il ne manquait plus que la musique. Mais … dès que le préposé a appuyé sur « Start », c’est un tonitruant « Hey ! Manhattan » du chanteur C. Jérôme qui a retenti, en lieu et place du Krakowiak ! À l’époque, les cassettes avaient deux faces ; c’était la mauvaise. Inutile de dire que le public était hilare. Ça commençait déjà bien.

Parfois, ce sont les accessoires qui n’en faisaient qu’à leur tête … et quand la tête ne leur revenait pas …
Je laisse Francine Załobek vous raconter elle-même son moment de « dé-tresse » :

Petite anecdote au KSMP de Liège : Au cours des différents spectacles, il est parfois arrivé des incidents techniques : un élastique de pantalon qui craque ou un jupon qui se répand sur le sol … J’ai fait plus original et je ne pense pas que ce soit arrivé à quelqu’un d’autre. Notre « chorégraphe » de l’époque ( Évelyne ) tenait à ce qu’on forme un ensemble ; pas de bijoux apparents, pas de lunettes ( pratique ! ) et des tresses pour les filles.

 Dans les cheveux longs, ou mi-longs, pas de problème. Or j’avais des cheveux très courts. C’était donc une savante construction à base d’épingles et une tonne de laque. Vint un jour où, à la fin de la première partie, cet échafaudage s’écroula. En virevoltant gaiement, une tresse se détacha et vola dans les pieds du public. Moment de stupeur, puis de panique, les gens croyant avoir vu un rat. À la fin de la danse, honteuse et confuse, j’ai récupéré l’objet du délit ( Georges, hilare, me laissant seule devant mes responsabilités ). Je ne me souviens pas si j’ai terminé le spectacle avec une ou deux tresses, mais je sais qu’on en a rigolé très longtemps dans les chaumières.

Francine Załobek

À d’autres moments, ce sont les équipements mis à notre disposition qui n’était pas à la hauteur. Je me souviens, comme si c’était hier, d’un spectacle donné par le KSMP de Mons, fin des années soixante, à Baisieux ! J’étais alors trop jeune pour danser et j’ai donc assisté à la scène à quelques mètres du podium. Donc, ce jour-là, il n’y avait pas de chapiteau, seulement un podium installé – peut-être un peu trop vite – en plein air. Il semblait solide et stable. Mais c’était sans compter sur l’enthousiasme des danseurs …

Il faut dire que les Oberek, Mazur et autre Krakowiak sont particulièrement rythmés. Les danseurs sont obligés de compter leurs pas pour garder le tempo et être synchronisés. Régulièrement, au bout des huit mesures, il convenait de marquer le pas. Ça permet de donner un certain effet et surtout de se resynchroniser.

C’est ce qu’on appelle le « tąpanie ». Cette tradition polonaise a perduré tout au long de l’histoire des KSMP ; avec par moments plus … d’intensité. Ça permettait aussi à certains danseurs mâles d’affirmer leur virilité. Dans l’euphorie de l’instant et, pour certains d’entre eux, à cause d’une … très très légère surcharge pondérale, ils n’hésitaient pas à « frapper fort ».

Ce jour-là donc, dès les premiers pas sur scène des huit couples de danseurs … on a vu le podium commencer à se balancer. On aurait dit qu’ils étaient sur un radeau à un mètre du sol … Mais ce n’était pas le plus grave ! Aux premiers « tąpanie », c’est le plancher qui s’est demandé ce qui lui arrivait ! Évidemment, et très vite, un des garçons a percé la planche sur laquelle il claquait son pied … puis un autre … puis encore un autre ! A ce moment-là, plus personne n’avait de doute … ce plancher-là ne supporterait pas sa charge ! Mais la danse était loin d’être finie … et on n’arrête pas un polonais qui danse ! Du coup ( si j’ose dire ) certains garçons se sont dévoués pour « reclouer » des planches qui se relevaient dangereusement … à coup de talon, en rythme et parfois même, pas en rythme.

À la fin de la danse, le plancher était plein de trous ; on se serait cru sur une autoroute wallonne ! Le kiosque était inutilisable. Les organisateurs locaux ont dû finalement se résoudre à déplacer la représentation vers une salle voisine … C’est une réalité : le sol tremble souvent sous l’enthousiasme des polonais.

Je suis sûr que vous aussi, vous avez d’innombrables anecdotes du genre. C’est le moment de les partager.

04/03/2019 – JP Dz

En ce qui concerne le KSMP de Ressaix, effectivement cela s’est passé je pense à La Louvière, avec mon enregistreur à bande double piste et non à cassettes (qui servait aussi à toutes les répétitions du KSMP) où j’avais bien demandé au technicien de la scène de n’appuyer que sur le bouton START au moment voulu mais il est parvenu à changer de piste sur laquelle était enregistrée tout à fait autre chose. Vous devinez quelle était ma colère, nom de D… !

Cela me rappelle une autre anecdote que confirmera Gieniu Perzyna : lors d’une représentation à Marcinelle, peut-être un festival KSMP, lorsque le responsable-électricien de la salle branchait les spots de la scène, l’intensité du courant diminuait sur le circuit sur lequel était branché mon enregistreur à bande et celui-ci donc ralentissait au point que Gieniu Perzyna, avec un doigt, essayait tant bien que mal, à faire tourner la bande. Je vous laisse deviner le résultat : l’horreur !

Casimir Nowicki

1591_KSMP_Liège
1.591 : The show must go on … : KSMP Liège : Georges Załobek ; Francine Załobek.
1592_KSMP_Liège
1.592 : KSMP Liège : Premier rang : Helena Wochen ; Gaby Stefanski ; Francine Załobek ; Aline Bień ; Deuxième rang : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Troisième rang : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Quatrième rang : Madame Bień ; ( ? ) ; ( ? ).
1593_KSMP_Liège
1.593 : KSMP Liège : Elizabeth ? ; Valérie ? ; Mirka Patalas ; ? Paluszkiewicz ; Christiane Switon ; Aline Bien ; Aline Jarosz ou Evelyne ( derière le micro ) et enfin Brigitte ….
1594_KSMP_Ressaix
1.594 : KSMP Ressaix : Bernadette Marzalkowski ; Daniel Kowal ; Eveline Ogonowski ; Irène Sitarz ; André Cornut ; ( ? ) ; ( ? ) ; Dominique Ogonowski.
1595_KSMP_Ressaix
1.595 : KSMP Ressaix : ( ? ) ; ( ? ) ; Danièle Perzyna ; Jean-Michel Deputat ; Simone Wattiez ; Daniel Kowal ; Vital Kciuk ; Danièle Czajkowski ; Dominique Gebka ; Dominique Ogonowski.
1596_KSMP_Ressaix
1.596 : KSMP Ressaix : Simone Wattiez ; Jean-Michel Deputat ; Casimir Nowicki ; André Cornut ; Daniel Kowal ; Bernadette Marzalkowski ; Vital Kciuk ; Halina Ogonowski.
1597_KSMP_Ressaix
1.597 : ( ? ) ; Lokietek ; Gieniu Perzyna ; ( ? ).
Cette photo a été prise à Rome en 1966, à l’ occasion du Millénaire de la Pologne. Ks. Rektor Repka avait choisi les étudiants de l’Université de Louvain pour représenter la jeunesse de Belgique. J’ai fait partie du groupe à la demande de Robert Domecki ( devenu aussi médecin ), du fait qu’ au dernier moment il y a eu un désistement d’un étudiant. Si mes souvenirs sont bons, outre les Polonais de l’ Europe de l’ouest, il y avait le pape Paul VI. Gieniu Perzyna

1598_KSMP_Mons

1.598 : KSMP Mons : ( ? ) ; ( ? ) ; … ; Zygmund Mielcarek ; ( ? ) ; Stéphanie Goch ; Serge Préat.

1599_KSMP_Mons
1.599 : KSMP Mons : Serge Préat ; ( ? ) ; Stéphanie Goch ; … ; Ewa Dudziak ; …
1600_KSMP_Mons
1.600 : KSMP Mons : Didier Chmielecki ; … ; Nadine Kucharzewski ; Serge Préat ; Richard Chmielecki ; Urszula Twardowska.
1601_KSMP_Mons
1.601 : KSMP Mons : Michel Mielcarek ; Didier Chmielecki ; Nadine Kucharzewski ; Stéphanie Goch ; Serge Préat.