0233 – Par Delà-les-Monts

Cette année, pour notre traditionnelle promenade autour de Comblain-la-Tour, j’ai envie de vous entraîner par delà-les-monts … et ce n’est pas seulement une figure de style … l’endroit s’appelle réellement comme ça : Delà-les-Monts. C’était déjà une des promenades que nous faisions régulièrement du temps des colonies ; c’était même la promenade n° 7. Vous pouvez voir cet itinéraire sur le petit plan d’époque qui nous servait à nous orienter et à compléter quotidiennement l’order-book que Ks Kurzawa exigeait pour savoir où nous allions … et qui était déjà l’ancêtre des « fakes news » !

Comme d’habitude, nous débuterons la randonnée par la Rue du Parc, on franchira ensuite le pont, on redescendra le mythique « Basin Street », si célèbre du temps des festivals de jazz, on longera le terrain de foot, on passera devant l’illustre « Lucullus », pour s’engouffrer, au frais, dans le Chemin du Facteur. À partir de là … je préfère vous dire la vérité tout de suite : Delà-les-Monts n’est pas une vallée ! C’est entre Géromont, Tolumont, Sparmont, … et rien que cette accumulation de mots qui se terminent par « mont » ça devrait vous mettre la puce à l’oreille !

Donc, le Chemin du Facteur … quand on arrivera au bout de ce sentier, vous aurez une opinion bien plus favorable des facteurs. Heureusement pour nous, notre messager à nous, notre pompier / secouriste / bienfaiteur Czesiu sera là pour nous secourir et nous abreuver. Ce ne sera pas du luxe.

Le temps de nous sustenter et nous nous lancerons pour la seconde ( et dernière ) difficulté du jour … la longue et pentue « Delà-les-Monts » ! Vous comprendrez vite que le nom de la rue a été particulièrement bien choisi. D’ici, la vue est splendide. Au sommet, Czesiu nous attendra pour nous rassurer, nous accueillir et nous rafraîchir. À partir de là, ce n’est plus qu’une descente … tout sera en pente … même nos gosiers ! Que du bonheur ! ( Petit rappel : si vous avez des boissons rafraîchissantes, stimulantes ou autres … n’oubliez pas qu’un coffre n’est utile que s’il est rempli préalablement ! Merci d’avance ).

Pendant un long moment, nous emprunterons un petit sentier, plat et ombragé, qui serpente au bord du bois, sous les arbres ( photos 1.797 et 1.798 ). Cette agréable douceur nous fera oublier les efforts consentis pour arriver jusqu’ici. Au bout du sentier, on rejoint la Rue de Bloquay, puis la Rue d’Anthisnes. Ce passage obligé sur une route ne doit pas vous effrayer … la circulation y est modeste et même si, par endroits, il n’existe pas de trottoir, nous y marcherons en sécurité. Et très vite nous serons à Fairon.

Pour traverser la « bourgade » de Fairon, nous ne mettrons guère plus de 5 minutes ; objectif : l’Ourthe. C’est ici que notre itinéraire 2019 s’écarte de celui du plan de tout à l’heure. En effet, reprendre la Route Nationale, c’était déjà terriblement dangereux à l’époque … ce serait suicidaire aujourd’hui ! Nous quitterons donc l’itinéraire 7, pour finir par l’itinéraire 2 : le long de la rivière.

Mais ne soyez pas surpris … ici, au bord de la rivière, le décor de notre enfance a bien changé ! En lieu et place de notre sentier préféré, vous trouverez désormais le Ravel ! J’avoue être dubitatif ! Autant l’apparition du même Ravel entre Comblain-la-Tour et Comblain-au-Pont a été un énorme soulagement et une excellente initiative … autant le tronçon Comblain-la-Tour / Hamoir me laisse perplexe. Il faut dire que le premier permet enfin d’aller au marché de Comblain-au-Pont en toute sécurité ( il n’existait pas d’autres choix que de longer la Route Nationale ), alors que vers Hamoir, le sentier existe depuis des centaines d’années et que nous l’avons emprunté avec bonheur des centaines de fois. Fallait-il céder à la mode et en faire une pareille autoroute ? Est-ce cohérent de déverser des centaines de tonnes de béton, au nom de la défense de l’environnement ? Est-ce raisonnable de laisser ça, comme héritage, à nos enfants ? Est-ce sérieux de vouloir nous faire croire qu’avec ce béton on va réduire la pollution ?

Devant tant de désinformations et de manipulations, on ne peut que constater que nos petites dissimulations sur order-book – qui n’avaient comme objectif que de nous conduire, groupe de garçons et groupe de filles, au même endroit – c’était juste mignon.

Heureusement, par je ne sais quel miracle, quelques centaines de mètres du sentier d’origine ont été préservées. Là, tout est comme avant. Tout est magnifique, serein, accueillant … comme avant que les « spécialistes » se mêlent d’améliorer les choses ( photos 1.801 et 1.802 ). Sur ce tronçon, trop court, vous retrouverez l’inégalable plaisir d’avoir les orties, les ronces et tous les autres « picots » venir vous caresser doucement les mollets, si vous avez eu la bonne idée de venir en short … ce que je vous conseille. Profitons de ces derniers îlots de nature avant que tout ne devienne contrôlé, rectifié, aseptisé, stérilisé. Et si en rentrant chez vous, vous avez les guibolles qui chatouillent un peu, ce sera peut-être la dernière fois !

Heureusement aussi, que nous avons eu la bonne idée, dès 2015, d’organiser notre première promenade des Anciens de Comblain entre Comblain-la-Tour et Hamoir, précisément sur ce même sentier avant qu’il ne soit définitivement ravelisé.

Et comment ne pas être heureux d’avoir réussi à vous entraîner aux quatre coins – même aux cinq coins – de Comblain. En cinq expéditions, comme le montre l’image n° 1.803, nous avons fait le tour. La boucle est bouclée. Nos mémoires se sont renourries de nos paysages d’autrefois. Nos batteries se sont rechargées. Nous sommes prêts pour de nouvelles aventures.

22/07/2019 – JP Dz

PS : Comme chaque année, n’oubliez pas de nous rassurer quant à votre participation et de réserver vos repas et / ou nuitées. C’est important pour que nous puissions nous organiser. Merci d’avance. Petit rappel également : le week-end se déroulera les samedi 31 août et dimanche 1 septembre 2019. La promenade aura lieu le samedi. Après la promenade : ognisko et soirée ponctuée par des jeux, du rire et des amusements. C’est le moment de vous remémorer nos jeux d’autrefois, mais aussi de nous entraîner vers des divertissements plus « modernes ». On compte sur vous pour animer la soirée.

1792
1.792 : COMBLAIN-LA-TOUR : Plan de nos promenades : Ce plan était la première page de nos fascicules de colonies pour organiser nos randonnées.
1793
1.793 : COMBLAIN-LA-TOUR : Entrée du Chemin du Facteur.
1794
1.794 : FAIRON : Carrefour entre Délà-les-Monts et Rue de Géromont.
1795
1.795 : FAIRON / Délà-les-Monts.
1796
1.796 : FAIRON / Délà-les-Monts.
1797
1.797 : FAIRON / Délà-les-Monts.
1798
1.798 : FAIRON / Délà-les-Monts.
1799
1.799 : FAIRON : Ravel le long de l’Ourthe.
1800
1.800 : FAIRON : Ravel le long de l’Ourthe.
1801
1.801 : FAIRON : Ancien sentier le long de l’Ourthe.
1802
1.802 : FAIRON : Ancien sentier le long de l’Ourthe.
1803_2015_2019
1.803 : COMBLAIN-LA-TOUR : Les Anciens de Comblain en vadrouille.

« Le renard paisible » – suite :

J’ai le plaisir de vous annoncer que le musée de Comblain-au-Pont m’informe que « le renard paisible », l’œuvre de Casimir Nowicki, a remporté le prix du public dans la catégorie Nature. Le texte précise :

« Après dépouillement des bulletins de vote proposés à chaque visiteur, les prix du jury sont : Pour le thème NATURE : Monsieur Casimir NOWICKI représenté par Monsieur Jean-Pierre DZIEWIACIEN pour « Le renard paisible ».  Pour le thème BATI : Monsieur Vincent GERBER pour « La Tour Saint-Martin » à Comblain-au-Pont. Vous êtes invités à venir retirer votre lot, au musée du mardi au dimanche de 10 à 17 H. avant le 30 novembre 2018 ».

Cocorico ! Il me faut préciser que lors de notre visite du 23 septembre, nous avions voté massivement – et nous étions tout de même 17 – ce vote massif a fait basculer le concours en faveur des Ancien de Comblain. Bravo à Casimir !

Puisque ça fonctionne, je vous dirai demain pour qui voter aux élections communales de dimanche prochain .

JP Dz

23_09_2018_a
23 septembre 2018
23_09_2018_b
23 septembre 2018

 

Cocorico !

Les Anciens de Comblain ont brillé ce week-end à Comblain-au-Pont !
En effet, durant ce mois de juillet 2018, le Musée du Pays d’Ourthe Amblève, à Comblain-au-Pont, organisait un concours de photographie intitulé : « Surprenez-nous ! Exposition de photos insolites sur le thème : Nature & Patrimoine en Ourthe-Vesdre-Amblève ». Nous avons participé à ce concours.

La photo que nous avons envoyée au musée pour concourir est une photo prise par Casimir Nowicki en 2015, lors de notre première rencontre des Anciens. C’était le dimanche matin, donc le lendemain de notre passage, tous ensemble, au cimetière. Et donc, Casimir est reparti, tôt le matin, au cimetière pour couper au sécateur les mauvaises herbes qui envahissaient la tombe de Pan Jan. En arrivant au cimetière, il est tombé, nez à nez ( ou plutôt nez à museau ) avec un renard paisible qui se reposait là nonchalamment sur une des tombes !

Cette photo, qui est en annexe, correspondait parfaitement aux critères du concours « nature & Patrimoine ». Elle a plu au jury qui a décidé de la sélectionner, de l’exposer et de nous convier au vernissage de l’exposition ce dimanche 9 septembre. L’ambiance était très « chouette ».

Bravo à Casimir qui a su capter ce petit moment de poésie dans un endroit si singulier.

L’exposition est accessible du 7 septembre au 7 octobre 2018, du mardi au dimanche de 10 h à 17 h au Musée du Pays d’Ourthe Amblève, Place Leblanc ( c’est la place du marché ), n° 1 & 7 à Comblain-au-Pont.

Nous y passerons peut-être lors de notre week-end des Anciens les 22 et 23 septembre. N’oubliez pas de réserver …

12/09/2018 – JP Dz

1_Le_renard_paisible
Le renard paisible
2_annonce
Annonce
3_infos
Infos
4_animation
L’animation
5_animation
L’animation
6_Félicitation
Félicitation
7_remise_du_prix
Remise du prix
8_Devant_la_photo
Devant la photo
9_Photo_commentaire
La photo et le commentaire

 

0182 – Xhoris par les bois … comme autrefois …

Xhoris par les bois … comme autrefois … c’est ça qu’on vous propose cette année comme promenade lors de notre week-end de septembre.

Cette année-ci, nous ne sortirons pas par la grille d’entrée … on suivra le même itinéraire que jadis et donc, c’est par la petite grille du fond du parc que notre balade 2018 commencera. Nous emprunterons ce petit chemin entre le remblai du chemin de fer et l’Ourthe, vers « la source ». Nous l’avons fait tant de fois …

Nul doute qu’en passant devant « la source » nous aurons une petite pensée pour cet endroit si singulier et chargé de tant de souvenirs. L’eau était-elle toujours potable ? Pourtant … nous l’avons souvent consommée. Ça faisait partie des « risques » que nous prenions en toute innocence.

Au bout du chemin, au lieu-dit « le tourniquet » ( ou encore « le trou Lucas » ), en face des quelques chalets qui subsistent, nous passerons en dessous du pont. Attendez-vous à y trouver de la boue. Personne n’est jamais passé par là sans se salir les souliers … c’est presque une tradition. Il faut dire que ce point bas récolte toute l’eau du ruisseau de la Hé d’Ourthe qui descend du Bois de Bléron.

C’est d’ailleurs dans cette direction qu’on va se diriger … tout droit. On s’engagera sur le petit sentier sinueux qui longe le ruisseau de la Hé d’Ourthe et qui monte vers Xhoris à travers le bois. Le décor est magnifique. Je suis sûr que vous vous en rappelez. Pendant trois quarts d’heure, nous allons nous fondre dans une nature quasi vierge. Vous apprécierez la fraîcheur de l’ombre sous les arbres, le parfum des plantes, et surtout le … silence.

On passera évidemment devant la fameuse croix qui nous impressionnait tant quand nous étions enfants ( photo 1.304 ). On ne pouvait pas s’empêcher d’imaginer, à l’époque, que le promeneur qui était mort, à cet endroit, avait succombé d’épuisement … Du coup, nous, on se sentait fort, parce que nous « on marchait toujours » et en même temps, ça nous faisait quand même « un p’tit peu peur » parce qu’on avait besoin d’avoir « un p’tit peu peur ».

À la sortie du bois, nous atterrirons « Rue Fond des Vaux ». Là, la nature prend une autre forme. La forêt fait place à de larges prairies très vallonnées. La vue se dégage. On peut voir jusque de l’autre côté des creux. C’est le royaume des moutons et des chèvres. Nous serons heureux de retrouver une voie carrossable … surtout que ce sera là que Czesiu, sa voiture-balai et surtout son coffre rempli de boissons, nous attendront.
Quel plaisir de revoir Notre Czesiu … et surtout son coffre ! Ce sera la première halte.

Après que nous nous soyons sustentés, nous aborderons la deuxième étape de notre périple. Mais rassurez-vous, le plus ardu sera derrière nous. Il restera encore quelques centaines de mètres avant de tourner à gauche sur la « Route de Hamoir ». Et nous voici déjà au centre du village de Xhoris. Comme chaque année, une pause plus importante, avec toilettes et tout confort, est prévue tout près de l’église. Cette fois-ci nous nous installerons sur la terrasse du « Relaxhoris » ( photo 1.311 ). L’endroit est très agréable et à découvrir pour tous ceux qui ne le connaissent pas.

Pour le retour, on longera le cimetière, on se glissera à travers de petites barrières pour piétons, on traversera quelques prairies, on se laissera inonder par des paysages grandioses, on s’arrêtera quelques instants au pied du « Tilleul des Lognards » pour méditer sur le sort de ces malheureux qui étaient pendus là, haut et court, on croisera peut-être d’autres résidents ( photo 1.310 ), et on redescendra vers Comblinay ; ce sera l’occasion de redécouvrir l’autre chemin qui mène vers Comblain. Czesiu nous attendra à l’entrée du Ranch Little Creek, comme l’année dernière, pour notre dernière libation.

Voilà. Reste plus qu’à venir. Ce sera le samedi 22 septembre 2018 après le dîner. Si vous n’êtes jamais venus à une de nos rencontres de septembre, demandez à ceux qui connaissent … ils sont devenus accros et ne rateraient ça pour rien au monde. On vous attend … à bientôt.

30/07/2018 – JP Dz

1301
1.301 : COMBLAIN-LA-TOUR : En route vers Xhoris : Le petit chemin vers « la source ».
1302
1.302 : COMBLAIN-LA-TOUR : En route vers Xhoris : La « source » et tout au fond le pont.
1303
1.303 : COMBLAIN-LA-TOUR : En route vers Xhoris : De l’autre côté du pont, le ruisseau de la Hé d’Ourthe et le chemin à travers le Bois de Bléron.
1304
1.304 : COMBLAIN-LA-TOUR / XHORIS : Dans le bois : La croix.
1305
1.305 : XHORIS : La sortie du bois : Rue Fond des Vaux.
1306
1.306 : XHORIS : Sentier après le cimetière.
1307
1.307 : XHORIS : Le Tilleul des Lognards.
1308
1.308 : XHORIS : Retour vers COMBLAIN-LA-TOUR : Vue sur Xhoris et son cimetière.
1309
1.309 : XHORIS : Retour vers COMBLAIN-LA-TOUR : Panorama.
1310
1.310 : XHORIS : Retour vers COMBLAIN-LA-TOUR : Rencontre inattendue.
1311
1.311 : XHORIS : RelaXhoris.

Commentaire de Raymond Mielcarek :

Cette photo a été faite lors de la halte de la promenade de Xhoris par les bois … Jean-Pierre, Pierre Front, Jerzy Bardo, Francis Leleu, Alice Bardo et Bernard Pytel sont bien présents avec leur moniteur de l’époque qui est au fond, au centre, près d’une jolie fille … !!!! ( c’est évidemment Raymond Mielcarek).

C’était ma promenade préférée. On était à l’ombre, par le bois … et on donnait rendez-vous au groupe des filles pour se retrouver dans une prairie où on organisait des jeux.

Cette promenade était répertoriée dans le petit fascicule que nous avions à notre disposition et qui était à l’époque édité par le Syndicat d’initiative.

Raymond Mielcarek

0090
0090 : COMBLAIN-LA-TOUR – Halte dans les bois : Devant, Francis Leleux ; allongé aux pieds d’Alice Bardo, Jean-Pierre Dziewiacien ; à la droite d’Alice, Bernard Pytel ; au fond, au centre Raymond Mielcarek, avec à sa droite Pierre Front et à sa gauche, Mirka Tchajka
0025
0025 – Fascicule pour organiser les promenades – Carte et détails

 

Kubiak 2017

Quelle belle photo de famille !

Merci à tous ceux qui sont venus … parfois de très loin.
Merci aux organisateurs et spécialement à Raymond Mielcarek.
Merci à Henryk Tomczak pour la splendide photo.

J’espère qu’on donnera envie à tous les autres Anciens de Comblain de nous rejoindre l’année prochaine.

JP Dz

Kubiak_2017_Anciens_de_Comblain
Les Anciens de Comblain au bal Kubiak 2017.