0325 – Szczepienie

Elle est sur toutes les lèvres, de toutes les conversations, de toutes les préoccupations … On n’entend parler que d’elle. Les uns l’attendent impatiemment … les autres y sont farouchement opposés. Elle suscite autant la controverse et l’indignation, tant sa gestion est désordonnée, que l’espoir, tant elle représente la seule alternative à ce confinement infernal. Elle est devenue la première question qu’on se pose les uns les autres : « Alors, et toi, c’est fait ? ». Vous l’aurez compris, il s’agit de la vaccination ( Szczepienie en polonais ).

Rassurez-vous … je ne m’autoriserai jamais à vous donner des conseils. Il y a déjà tellement d’influenceurs sur la toile, tellement de spécialistes sur les plateaux de télé … et jusque dans les arrière-cuisines, tellement d’experts et « d’amateurs éclairés » qui nous matraquent, du matin au soir, avec tout ce qu’on doit savoir – et même plus – qu’il faudrait presque un deuxième vaccin pour se désintoxiquer de la cacophonie ambiante.

Pour ma part – et juste en forme de clin d’œil – je vous invite à relire le texte que notre Mr Pomorski avait consacré à la vaccination dans un de nos livres de l’école polonaise : « Nasza szkoła ». Bien sûr ce texte étant écrit en 1956, il ne parlait pas encore du Covid mais de la variole ( ospa ). N’empêche qu’il avait déjà bien compris que pour faire passer plus facilement la vaccination, il fallait occuper les esprits, distraire, raconter des histoires et ne jamais s’arrêter de parler. Si ça tombe … c’est lui qui a inspiré nos experts d’aujourd’hui ?

Vaccination contre la variole – par Monsieur E. Pomorski

Krysia n’a pas écrit de devoir en classe aujourd’hui parce qu’elle avait un peu mal à la main. Elle a été vaccinée en même temps que les filles de première et de deuxième année.

– « N’as-tu pas eu peur du médecin ? » lui demandaient ses camarades pendant la pause.

– « Je n’ai pas eu peur du tout, même si certaines des plus jeunes filles de la classe ont même pleuré ».

– « Mais ta main te fait vraiment mal ? ».

– « Très peu ; je pourrais même écrire mon devoir ; mais Madame m’a dit de me reposer un peu ».

– « Et qui vous a vaccinés, le médecin ou la doctoresse ? ».

– « Le docteur. Il était très joyeux et nous a raconté une belle histoire ».

– « Que veux-tu dire, le médecin a raconté une histoire ? ».

– « Mais oui. L’infirmière a tout préparé pour la vaccination. Elle nous a alignés en rang. Puis le médecin est arrivé. Il nous a dit : « Bonjour, les filles » ! Nous avons répondu : « Bonjour, docteur » ! ».

– « Vous aimez les contes de fées ? » – demanda le médecin, en mettant son tablier.

– « Oh, oui ».

– « Bon, je vais vous raconter l’histoire de la princesse et de l’écureuil ».

« Et il a commencé à raconter. Et il nous a raconté l’histoire de façon si intéressante que nous n’avons même pas vu que le médecin était constamment en train de vacciner. Moi, je ne l’ai remarqué que lorsque j’ai senti la piqûre. J’ai ouvert la bouche pour crier, mais le médecin m’avait déjà tiré vers l’infirmière et s’occupait de l’enfant suivant. Et pendant tout ce temps, il racontait sans s’arrêter. Je ne regrette pas du tout d’avoir dû aller me faire vacciner ».

– « Nous raconteras-tu ce conte de fées aujourd’hui, après l’école ? ».

– « Avec plaisir. Je serais heureuse de vous le raconter ».

Et Monsieur Pomorski d’enchaîner par une longue histoire … celle de : Ó królewnie i o wiewiórce.

29/03/2021 – JP Dz

2.920 : NASZA SZKOŁA : écrit par Dr Edward Pomorski – Bruksela 1956 : Récit n° 49 : Szczepienie ospy.
2.921 : NASZA SZKOŁA : écrit par Dr Edward Pomorski – Bruksela 1956 : Récit n° 49 : Szczepienie ospy.
2.922 : Dr Edward Pomorski à Comblain-la-Tour : entouré par Marysia Perzyna ; ( ? ) ; … ; Pan Bardo ; Pan Jan ; Casimir Swiderski ; Bogdan Pietraszek ; … ; ( ? ).
2.923 : Dr Edward Pomorski à Comblain-la-Tour : entouré par Mr Bolesław Lachowski ; Ks ( ? ) et Pan Bardo.
2.924 : Dr Edward Pomorski à Comblain-la-Tour : entouré par ( ? ) ; … ; Pan Bardo ; Pan Bogusław Ferdyn du Limbourg ( Winterslag-Genk ) et son fils Heniu ( près de la radio ) … ; André et Jerzy Bardo.
2.925 : Dr Edward Pomorski à Comblain-la-Tour : entouré par accroupi : ( ? ) ; Marysia Perzyna ; ( ? ) ; debout : Jean Pietraszek ; Pan Bardo ; Casimir Swiderski ; Lydia Białecka ; Pani Jóża ; Bogdan Pietraszek ; ( ? ) ; Lutek Kurek et son épouse Stefania Ludwikowski ; Mr W. Chmielecki.
2.926 : Dr Edward Pomorski à Nieuport : entouré par les adultes participants à la colonie : Mr et Mme Bardo ; ( ? ) ; … ; ( ? ) ; Alice Bardo ; ( ? ).
2.927 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sur l’escalier du perron : Mr Mirosław Wochen et Marianna, son épouse ; Pani Merta et son mari Wacek ; Mr Pomorski ; Mr Jan Stefanski et son épouse ; Mme Nioucka Bień ; Aline Bień ; Mr Dulak ; Pan Bardo ; Mme Marianna Koldziejka ; Mr Marysia et Bolek Chwoszcz ; Mirka Chwoszcz ; … ; Mr Kiełtyka et Mme Kiełtyka ; André Paterka ; Danielle Paterka ; Mr Kaziu Rogacki ; Mme Irène Drabina et son mari ; Mr Tadek Plichta ; Mr Angowski ; ( ? ).
2.928 : COMBLAIN-LA-TOUR – août 1989 : Scouts dans le parc : ( ? ) ; … ; ( ? ) ; Mr Józef Rzemieniewski ; ( ? ) ; ( ? ) ; Mr Edward Pomorski ; ( ? ) ; ( ? ).

Joanna SKOWRON

J’ai à nouveau une bien triste nouvelle à vous annoncer … Joanna SKOWRON nous a quittés.

Joanna était une ancienne de Comblain et une ancienne du KSMP de Ressaix, où elle a d’ailleurs été secrétaire et au sein duquel elle a dansé de nombreuses années. Elle s’en est allée subitement ce lundi à 54 ans nous laissant dans une profonde tristesse.

C’est encore un peu de nous qui disparaît.

Au nom des Anciens de Comblain et de tous les KSMP, je présente nos plus sincères condoléances à Frédéric SWIDERSKI, son mari, et à toute la famille déjà durement éprouvée ces dernières années.

24/03/2021 – Jean-Pierre Dz

0324 – Majówka 1974 : Wisła fait le show

Replongeons dans l’ambiance des « majówki » de Comblain-la-Tour … Après avoir évoqué ici les majówki des années 1970 et 1975 ( voir articles 107 et 258 ), je vous propose de revivre celle de 1974.

Pour l’édition 74, c’est déjà l’ensemble « Wisła » de Winterslag qui a assuré le spectacle sur la scène, en dessous du grand chapiteau. Les spectateurs enthousiastes ont applaudi les artistes à tout rompre. Cette représentation – comme toutes les autres d’ailleurs – a été scrupuleusement retranscrite dans la « Kronika » de Wisła Winterslag, véritables annales des activités du groupe. Vous trouverez ici les pages consacrées à la majówka de 1974 … en polonais et en néerlandais.

J’ouvre une petite parenthèse pour remercier, une fois de plus, Robert De Loenen pour son aide, sa disponibilité et son infatigable empressement à défendre nos valeurs. Non seulement, il est l’un des représentants le plus charismatiques du folklore polonais en Belgique, celui dont la longévité est la plus grande, mais aussi, il est le plus fidèle des soutiens à Comblain. Il mérite bien toute notre reconnaissance.

Ensuite, le bal a été animé par l’orchestre « Melodia Ojczysta » avec Franek Klimanowicz, Gieniu Perzyna, Stasiu Jozwiak et Bronek Sitarz. Mais je vous laisse en compagnie de Mr. J. Rzemieniewski qui a raconté l’évènement dans son article du 20 juillet 1974 dont voici la traduction :

Nouvelles de Belgique – 20 juillet 1974

Manifestation annuelle au centre de vacances de la Macierz Szkolna à Comblain-la-Tour

La saison de vacances au Centre de la Macierz Szkolna de Comblain-la-Tour commence avec la « majówka », bien que cet événement ait lieu soit le dernier dimanche de juin, soit le premier dimanche de juillet. Cette année ( 1974 ), l’événement a eu lieu le dimanche 7 juillet. Pour ce qui était de la météo, le choix a été judicieux. Les participants étaient moins nombreux, ce qui ne signifie pas pour autant qu’ils étaient peu nombreux. Pendant la représentation de l’ensemble de jeunes « Wisła » de Winterslag, la tente, pourtant spacieuse, pouvait à peine contenir le public.

Lors de cet événement annuel, les gens viennent au Centre de la Macierz pour passer toute la journée, du moins ceux qui viennent de plus loin. C’est pourquoi cette journée commence par une Messe. Elle a été célébrée cette année par le recteur H. Repka. C’est lui également qui a prononcé le sermon. Il a rappelé l’importance de ce Centre pour l’éducation des jeunes à l’esprit polonais. Il rayonne sur l’ensemble de l’Europe occidentale. En effet, de nombreux groupes de jeunes Polonais des Pays-Bas, d’Allemagne de l’Ouest, de Grande-Bretagne et parfois même d’outre-mer viennent à Comblain-la-Tour pendant les vacances d’été.

Ks H. Repka a parlé de l’importance d’une bonne éducation de la jeune génération, un problème auquel, surtout de nos jours, beaucoup d’efforts sont consacrés ; il a mentionné à cette occasion les travaux publiés, il n’y a pas longtemps, sur ce sujet par l’ancien ministre français de l’éducation nationale, M. E. Faure. Le chant, pendant la messe, a été dirigé par le père K. Szymurski, entouré d’un groupe de jeunes du KSMP de Liège. Le chant « Boże coś Polskę », entonné par toute l’assistance, a mis fin à la partie religieuse de l’événement. Ensuite, c’était la pause dîner. Certaines personnes mangeaient dans le réfectoire du Centre, d’autres se réunissent autour des buffets installés à l’extérieur.

L’après-midi de l’événement

Vers 14 heures, l’orchestre de Franek Klimanowicz commence à jouer. Les gens prêts à danser ne manquent pas. Plus tard, vers 15 heures, la jeunesse de « Wisła » de Winterslag se présente sur scène. Auparavant, Mr J. Rzemieniewski a pris la parole, au nom du comité de la Macierz, pour souhaiter la bienvenue aux participants et les remercier d’être venus, et pour remercier le Père Recteur H. Repka d’avoir célébré la Messe et prononcé le sermon, et le Père K. Szymurski d’avoir embelli la partie religieuse de l’événement. Parmi les participants, il y a également quelques invités, venus de Pologne, qui passent leurs vacances avec leurs familles en Belgique. Quelques mots de bienvenue leur sont adressés. Les amis belges présents ne sont pas oubliés non plus.

Puis, pendant plus d’une heure, la scène a appartenu au groupe « Wisła » dirigé par K. Czerwiec. On y danse et on y chante. Tout est parfaitement préparé. Chaque prestation est récompensée par un tonnerre d’applaudissements, obligeant même les artistes à bisser leur prestation.

Tous apprécient cette jeunesse. Car, ce qui est apprécié ici, demande beaucoup d’efforts, des répétitions et des réunions fréquentes. L’ensemble compte environ 40 membres, filles et garçons. Ils travaillent déjà professionnellement ou vont encore à l’école. Le responsable, K. Czerwiec, travaille à Anvers, loin de Winterslag. Et malgré cela, il est présent à toutes les réunions et toutes les répétitions, où il danse aussi. L’ensemble possède de très beaux costumes. Ils ont été cousus par les filles du groupe sous la direction artistique de Helcia Staszak. N’oublions pas l’excellent orchestre du groupe composé de : Kieroński Stasiu, Szymczak Jerzy, Naguj Janek.

Mr J. Rzemieniewski remercie les jeunes pour leur performance et souligne que dans de nombreux cas, ils sont déjà la troisième génération. Il invite d’ailleurs sur scène Mr Fr. Dulak, qui est venu à Winterslag avant la guerre pour travailler dans la mine de charbon, puis une de ses filles, Miecia, dont les deux enfants appartiennent à « Wisła », et le mari d’une autre fille, Mr Czerwiec, dont le fils, ingénieur et officier de l’armée belge, dirige l’ensemble – d’autres enfants dansent également dans cet ensemble, ainsi que les petits-enfants de Mr Dulak.

Beaucoup en seront touchés, car cela prouve que si vous le voulez, si l’atmosphère dans votre maison familiale est bonne, vous pouvez réaliser beaucoup de choses. Les enfants ne rompent pas avec ce qui est polonais, et cela n’entrave pas leur promotion sociale au sein de la société belge, ce que certaines personnes ne semblent pas comprendre.

Mr R. Arentowicz a été un excellent présentateur lors du spectacle de « Wisła ». Les jeunes terminent leur spectacle en chantant « Tant que la Wisła coule, la Pologne ne disparaîtra pas ». Si nous avons de tels jeunes gens, et nous en avons beaucoup même ici, la Pologne ne périra pas malgré les différents régimes.

Durant cette « Majówka » à Comblain-la-Tour, on pouvait voir plus de représentants de trois générations en même temps. Difficile de les nommer tous. Par exemple, il faut mentionner le Dr R. Wilczek, président de la Macierz Skolna, lui-même et sa femme n’étaient pas les seuls à travailler littéralement à la sueur de leur front, car leur fille Ewa, docteur en médecine, et leurs trois petits-enfants les aidaient courageusement. On dit que l’exemple vient d’en haut !

Une fois la représentation des jeunes terminée, l’orchestre de Franek Klimanowicz a recommencé à jouer et a continué jusqu’à tard dans la soirée. Pendant que certains s’amusaient, d’autres – ils étaient une cinquantaine – peinaient pour servir, où l’on mangeait, où l’on étanchait la soif, où la tombola était ouverte, bien qu’ici la loterie soit rapidement à court de billets. Il est impossible de les mentionner tous, mais nous devons une fois de plus exprimer notre gratitude. Il convient également de remercier le groupe de jeunes qui a travaillé au Centre pendant quelques jours pour le mettre dans un état où il pourrait accueillir tous ces visiteurs et plus tard tous les enfants qui participeront aux colonies d’été.

( J. n. )

2.903 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1974 : L’ensemble Wisła Dans le parc : ( ? ) ; … ; ( ? ).
2.904 : L’ensemble Wisła en spectacle : à l’avant plan, Zbigniew Czerwiec ; ( ? ) ; … ; ( ? ).
2.905 : L’ensemble Wisła en spectacle : à l’avant plan, Zbigniew Czerwiec ; ( ? ) ; … ; ( ? ).
2.906 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1972 : Pendant le cours de danse ? Des membres de l’ensemble Wisła dans le parc : Zbigniew Czerwiec ; ( ? ) ; … ; ( ? ).
2.907 : Kronika IIga de l’ensemble Wisła de Winterslag : Chronique des activités du groupe ; page d’accueil.
2.908 : Kronika IIga de l’ensemble Wisła de Winterslag : Récit – en polonais – du spectacle donné à Comblain-la-Tour le 7 juillet 1974. Signé Eddy.
2.909 : Kronika IIga de l’ensemble Wisła de Winterslag : Récit – en néerlandais – du spectacle donné à Comblain-la-Tour le 7 juillet 1974. Signé Eddy.
2.910 : Kronika IIga de l’ensemble Wisła de Winterslag : Suite du récit – en néerlandais – du spectacle donné à Comblain-la-Tour le 7 juillet 1974 – Signé Eddy – suivi d’un exemplaire du Narodowiec qui raconte la journée.
2.911 : Narodowiec du 20/07/1974 : Mr. J. Rzemieniewski relate les évènements de la « majówka ».
2.912 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1988 : Pendant le tournage d’une vidéo sur les activités à Comblain et le l’ensemble Wisła : Stasiu Kieronski ; ( ? ) ; ( ? ).
2.913 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1988 : Pendant le tournage d’une vidéo sur les activités à Comblain et le l’ensemble Wisła : Robert De Loenen ; Lorette Komac ; Jessica Kieronski.
2.914 : COMBLAIN-LA-TOUR : L’ensemble Wisła sur l’escalier du perron : ( ? ) ; … ; Robert De Loenen à l’extrême droite.
2.915 : COMBLAIN-LA-TOUR : L’ensemble Wisła en spectacle.
2.916 : COMBLAIN-LA-TOUR : L’ensemble Wisła en spectacle.
2.917 : COMBLAIN-LA-TOUR : L’ensemble Wisła au briefing « d’avant spectacle ». L’occasion à Robert De Loenen ( de dos ) de donner ses dernières recommandations.
2.918 : COMBLAIN-LA-TOUR : Kazimierz Miksiewicz, président du SPK ; Robert De Loenen ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Barbara Wojda, présidente de la Macierz Szkolna.
2.919 : COMBLAIN-LA-TOUR : L’ensemble Wisła en spectacle : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Robert De Loenen ; ( ? ).

0323 – Cuisine et dépendances …

Les restaurants vous manquent ? Nous aussi. Vivement qu’on se retrouve tous autour d’une table bien garnie. Ce n’est pas seulement manger des petits plats ( préparés par d’autres ) qui nous manquent … c’est tout le reste aussi … la convivialité, le décor, le cérémonial, l’ambiance … et ce petit plus qui fait qu’on se sent si bien.

Malheureusement, nous ne pouvons rien faire pour accélérer l’ouverture des restos … c’est bien dommage … mais, à défaut, je me suis dit que je pouvais peut-être vous donner l’eau à la bouche. Oh, ce n’est pas du sadisme de ma part … pas du tout ! Juste l’envie de vous faire saliver de plaisir en pensant à tous ces petits plats de notre enfance qui sont nos « madeleines de Proust » à nous.

Voici donc un florilège de photos ayant pour thème « la cuisine de Comblain-la-Tour ». Certaines ont déjà été publiées, d’autres sont inédites. Ici, on ne prépare pas seulement à manger … on travaille beaucoup, mais on s’amuse aussi … on papote, on se taquine, on s’entre-aide, on rigole … on partage.

15/03/2021 – JP Dz

2.882 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : Pani Piotrowska ; Pani Klimas ; ( ? ) ; Pani Józia, sous l’assiette ; Pani Mikucka ; Mr Leon Czak.

Zdzisław Blaszka : Mme Juzia, le chef sous l’assiette. Stefan Bronecki se souvient sûrement d’elle quand elle fermait toutes les portes la nuit pour que l’on ne puisse rentrer à notre retour de sortie.

Stan Maj : Mooie herinneringen aan een mooie jeugd de keuken moeders Poolse gezegde ( tam gdzie kucharer 6 niema co jescz ) maar zij waren top elke dag op foto herken ik ze nog allemaal juist de namen tenslotte = het 60 jaar geleden de tijd straat niet stil. 

2.883 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : Mr Załobek ; ( ? ) ; ( ? ) ; Mme Weronica Załobek ; ( ? ) ; Pan Jan.
2.884 : COMBLAIN-LA-TOUR :
Dans la cuisine : ( ? ) ; Mr Leon Warchulski ; Mr Szczepanski ; Mr Jóżef Stepień ; Mr Franek Front ; Pani Bardo ; ( ? ) ; Mr Franek Bujanowski ; ( ? ) ; Pan Jan ; Mme Bujanowski.
2.885 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : ( ? ) ; Pani Bardo ; ( ? ) ; ( ? ) ; Mr Rzemieniewski ; Pan Bardo ; Mr Franek Front.
2.886 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ).
2.887 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1965 : Dans la cuisine : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ).
2.888 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : ( ? ) ; Mme Bernadette Rozlack ( la maman d’Eveline et de Dominique ) ; ( ? ) ; Mme Weronica Załobek ; ( ? ).
2.889 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Mme Weronica Załobek ; Pani Klimanowicz, la maman de Franek ; ( ? ).
2.890 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : ( ? ) ; Mme Martha Sladecka ( ma maman ) ; ( ? ) ; Mr Szczepanski ; Mme Weronica Załobek ; ( ? ) ; Pani Stacha Paluszkiewicz, la tante de Jean ; ( ? ).

2.891 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : Monsieur Stefan Dudziak ; Madame Weronica Załobek ; ( ? ) ; ( ? ) ; Madame Bernadette Roszlack ( épouse d’Adam Ogonowski ) la maman d’Eveline et de Dominique ; Monsieur Léon Czak ; Madame Rogalska ; ( ? ) ; Madame Bardo.
2.892 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : Pan Jan ; Mr Kazik Michalski ; Yurek Stoj ; Pani Wilczek ; Mme Weronica Załobek ( la grand-mère de Francine et Georges ).
2.893 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : Mme Bujanowski ( la maman de Marek et Géniu ) ; Mme Martha Sladecka – Dziewiacien ( ma maman ) ; Mme Rozlack – Ogonowski ( maman d’Eveline et Dominique ) ; Mr Andreï Makarow ( grand-père de Marilyne Desmet ) ; Mr Franek Front ( le papa de Pierre ) ; ( ? ) ; Mme Bardo.
2.894 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : Mr Franek Bujanowski ; Mme Sladecka – Dziewiacien ; Mme Anna Konska – Dudziak.

Monique Kiełtyka : Il me semble que c’était de la pâte à pączki ( pontchki ). On aurait déjà eu l’Afsca sur le paletot ! T’as vu la tine en galva … à l’huile de bras et sans machine. Mais faut avouer qu’elles étaient vraiment très légères et délicieuses ces pâtisseries …

Patricia Dudziak : Hé oui Jean-Pierre, ta maman et la mienne, une équipe de choc !!! Que de bons souvenirs …

Thérèse Dudziak : Le bon vieux temps, le meilleur !

Maria Dudziak : Quel plaisir de revoir ta maman avec la mienne merci JP.

2.895 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : Mme Anna Konska – Dudziak ; Mme Sladecka – Dziewiacien ; ( ? ) ; ( ? ) ; Mme Weronica Załobek ; ( ? ).
2.896 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : Irena Malek ; ( ? ) ; ( ? ) ; Pani Maria Malek. 

Karin Malek : Mijn babcia Maria en mijn mama Irena Malek. Ik denk dat ze chrusty ( Chruściki ) aan het maken zijn. Mijn dochter maakt ze nu samen met mijn mama Irena.

Ik vond het geweldig als ik een boterham met choco van de kucharki kreeg s’avonds. Ik was toen nog niet zo een grote eter en s’avonds kreeg ik honger en was zoooo gelukkig met een boterham choco. Ik heb mij altijd proberen goed gehouden met de kucharki. Ik herinner mij nog Pani Dus en Pani Kolodziejka oma van Fabienne en Beatrice.

2.897 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la cuisine : René Owca ; Olga Pinczuk ? ; Florian ? ; Ks J. Adamski.
2.898 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la remise : Mr Joseph Szczepanski ; Mme Weronica Załobek ; ( ? ) ; Mme Sladecka – Dziewiacien ; ( ? ).
2.899 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la remise : ( ? ) ; Mr Andrei Makarow.
2.900 : COMBLAIN-LA-TOUR : Devant le perron : Mr Leon Czak ; Pan Jan ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ).

Regina Gymza : Je ne savais pas à l’époque que vos familles étaient tous occupées à Comblain! Merci, Jean-Pierre, pour avoir partagé ces belles photos !

2.901 : COMBLAIN-LA-TOUR : À la cueillette du tilleul : ( ? ) ; … ; Pani Bardo ; Mme Kciuk ( maman d’Elisabeth et Vital ).
2.902 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans la remise : Mr et Mme Bardo ; ( ? ) ; ( ? ).

0322 – Regard indiscret …

Ce 10 mars, c’est l’anniversaire de Pan Bardo … il aurait eu aujourd’hui 102 ans.

Pour la circonstance, je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous ces 2 merveilleuses photos du couple que formaient Anna et Zbigniew … et en même temps … j’ai un peu honte d’interrompre un moment si tendre … si romantique … si touchant …

J’ai l’impression que mon regard, que nos regards, sont indiscrets et inopportuns …

Ne nous attardons pas. Laissons Monsieur et Madame Bardo profiter, encore un peu, de la douceur de cette soirée à Comblain-l’amour.

10/03/2021 – JP Dz

Anna et Zbigniew
Zbigniew et Anna

0321 – Wacek

Si la période que nous avons pris à cœur de célébrer ici nous paraît aujourd’hui si intense et si riche, c’est que toute une série de personnalités s’était donné le mot pour mettre en commun leur énergie et leur enthousiasme pour le plus grand plaisir de tous. « Mettre en commun » … voilà bien un mot qui sonne bizarrement à notre époque où l’individualisme et l’égoïsme semblent prévaloir sur toutes les autres considérations …

Ces personnes, loin d’œuvrer à leur propre notoriété, n’avaient comme seul objectif que d’offrir leur temps et leurs talents pour améliorer l’ordinaire de leur communauté. Et tous les talents ont été utiles … toutes les expériences personnelles ont servi … toutes les différences, des uns et des autres, ont été mélangées et intégrées. Ils méritent tous notre plus grande considération. Ils méritent, qu’à notre tour, nous « mettions en commun » nos souvenirs pour empêcher l’oubli d’effacer de nos mémoires ceux à qui nous devons tant.

Aujourd’hui, j’ai envie de rendre un hommage à une de ces « belles personnes » que j’ai eu le privilège de fréquenter un peu et qui mérite particulièrement notre reconnaissance : Mr Wacek Bień. Je n’apprendrais pas grand-chose à nos amis de Liège … Eux l’ont connu bien mieux que moi. Mais je suis sûr que tous les autres aussi – les non-Liégeois – se rappellent de Wacek … Ils l’ont croisé, ici ou là … à Comblain, à Liège, mais aussi partout où le folklore et la cause polonaise s’épanouissaient.

Derrière sa petite moustache, finement taillée, se révélait un véritable « gentleman » au sourire désarmant. Depuis le début de l’aventure des Anciens de Comblain, nous avons déjà évoqué son nom souvent … évidemment … il était partout à la fois … tout en restant dans l’ombre … souvent caché derrière son infatigable accordéon. Mais sa contribution n’était pas seulement « musicale » loin s’en faut. Dès les premiers jours de l’achat du Centre Millennium de Comblain, il s’est largement investi. C’est lui, par exemple, qui était chargé de trouver et de réaliser le transport des premiers lits, matelas et autres ustensiles de cuisine indispensables au démarrage des premières colonies. Le camion avec chauffeur, il l’avait déniché dans son usine, la FN de Herstal.

On retrouve également son nom dans de multiples initiatives, comme en 1962 quand il était le délégué de Związek Harcerstwa Polskiego w Begii ( Association du Scoutisme Polonais en Belgique ) pour le comité national de l’organisation des manifestations liées aux mille ans de chrétienté en Pologne. Mais c’est évidemment comme musicien attitré du KSMP de Liège – avec son inséparable violoniste, Mr Janek Stempniewicz – qu’il restera dans notre mémoire collective et aussi pour son rôle essentiel dans le mouvement des scouts et des anciens scouts. Sur les photos du jamboree de 1982 à Comblain-la-Tour – qui a été le point d’orgue des manifestations organisées par ces scouts – c’est encore Wacek, en short et en uniforme qui assure l’ambiance et met le feu à l’enthousiasme collectif. Tantôt assis derrière son orgue, sur la pelouse devant l’ognisko, tantôt sur la scène pour un spectacle du KSMP, l’accordéon en main, tantôt avec son orchestre animant tous les bals polonais de la Rue des Anglais, ce n’était pas seulement un musicien … c’était un homme-orchestre.

Avec le temps, on a vu blanchir sa petite moustache et son front se dégarnir un peu, mais jamais il n’a perdu ni son sourire ni sa bonne humeur. Il nous a quittés le 29/10/2007 laissant un grand vide derrière lui. Et je me dis parfois que c’est bien dommage d’avoir perdu la tradition de pouvoir anoblir les plus méritants d’entre nous … il aurait largement mérité le titre de « chevalier » de la cause polonaise. Quant à son épouse, Zosia, je l’embrasse très fort et j’espère qu’elle sera encore bien longtemps avec nous pour témoigner de ces années-là.

08/03/2021 – JP Dz

2.865 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans le hall d’entrée : Mr Rudolf Wilczek ; Mme Tonia Karpinski ; Mr Mirosław Wochen ; Mr Wacek Bień ; Mme Zosia Bień ; Mr Janek Stempniewicz.
2.866 : COMBLAIN-LA-TOUR : Des Anciens scouts devant le perron : Accroupis : Mme Zosia Bień ; Mr Léon Czak ; Mme Marianna Kołldziejka ; Mme Tonia Karpinski ; Debout : Mr Jan Stefanski ; Mr Rémy Karpinski ; Pan Jan ; Mr Józef Rzemieniewski ; Mme et Mr Marysia et Bolek Chwoszcz ; Mr Mirosław Wochen ; Mr Wacek Bień ; Mr Stefan Paterka ; Mr Janek Stempniewicz ; Mr Rudolf Wilczek ; Mr Zbigniew Bardo.
2.867 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1974 : KSMP Liège « Polska wiosna » : Mr Janek Stempniewicz ; Mr Wacek Bień.
2.868 : KSMP Liège : En répétition : Mr Wacek Bień ; Gaby Stefanski ; Helena Wochen ; Francine Załobek ; Aline Bień.
2.869 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1982 : Jamboree : Bernard Angowski ; Bogdan Van Hemelrijck – Stefański ; Georges Załobek ; Henri Zapałowsi ; Janek Stefański, derrière Heniu ; Piotr Rozenski ; ( ? ) ; face à Wacek Bień et son accordéon : des membres de Wisła, dont Robert De Loenen.
2.870 : COMBLAIN-LA-TOUR – août 1989 : Scouts dans le parc : Mr Dulak ; ( ? ) ; Mr Wacek Bień ; ( ? ) ; ( ? ).

Commentaires :

Milczanowski Véronique : Pan Dulak ! Je l’ai très bien connu … un ami de mon papa … et directeur à Comblain pendant que mes filles y étaient … De super souvenirs avec lui …

2.871 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1982 : Jamborée: Henri Zapałowski ; Mr Wacek Bień ; Richard Chwoszcz ; Mr Jean Stefanski ; Georges Załobek ; Mr Stefan Paterka ; Piotr Rozenski ; ( ? ) ; devant à genoux, Mr Kaminski.
2.872 : KSMP Liège en spectacle : Nieglos Danusia ; Musial Mieciu ; Krauza Henri ; Brigitte Witecki ; Mr Wacek Bień ; Elzunia, épouse d’Edmond Walczak ; Mr Stempniewicz ; Francine Załobek ; Mme Bień ; Gaby Stefanski.
2.873 : Liège … peut-être un festival ? : Mr Wacek Bień ; Ksiadz Kazimierz Szymurski ; Helena Wochen ; Fabienne Laffut ; Pani Jożia de la chorale de Liège ; et derrière, quelques garçons de Liège ; Patricia Majchrowski ; Cathy Cieslik ; Hélène Piech ; Christine Piech ; Christel Majchrowski.
2.874 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans le réfectoire : Au violon, Mr Janek Stempniewicz ; à l’accordéon, Mr Wacek Bień ; à la contrebasse, Mr Zenon Wójcik.
2.875 : ( ? ) ; … ; ( ? ) ; Mme Zosia Bień ; Mr Wacek Bień ; Helena Wochen.
2.876 : Mr Krauza Henri ; Mme et Mr Czesia et Janek Stempniewicz ; Mme et Mr Bień ; Zbysiu ; Zenon Wojcik et son épouse Anna Baginska. À Warsage, chez Mieciu et Danusia Musiał, à l’occasion du barbecue de la chorale des anciens du KSMP.
2.877 : KSMP Liège en spectacle : Mr Janek Stempniewicz ; Mme et Mr Bień ; Helena Wochen ; ( ? ) ; … ; et le fils d’Aline à l’accordéon.

Commentaires :

Aline Bień : Je pense que c’était plutôt lors de la soirée organisée en l’honneur de mon père, en septembre 95, car ce n’est pas souvent que mon petit garçon accompagnait son grand-père à l’accordéon ( « accompagner » étant un bien grand mot ). Dommage que cet amour de l’accordéon n’ait pas duré.

2.878 : La chorale du KSMP Liège en spectacle à Mons en avril 1996. Et plus exactement, en la salle omnisports d’ Hautrage à l’ occasion de la « Biesiada » organisée par Bel-Pol.
2.879 : La chorale du KSMP Liège en novembre 1991.
2.880 : Mr Wacek Bień : Décoré le 23 septembre 1995.
2.881 : Mr Wacek Bień : Décoré le 23 septembre 1995.

0320 – Allez, en route … mauvaise troupe !

« Allez, en route … mauvaise troupe ! », c’est par ces mots que les moniteurs et les monitrices donnaient souvent le coup d’envoi de nos périples à travers les campagnes tout autour de Comblain-la-Tour. Ça n’avait rien de péjoratif … évidemment. C’était juste une façon de démarrer la randonnée, une manière d’encourager les marcheurs et d’inscrire ces premiers pas dans un itinéraire qu’on savait déjà long et fatiguant. Et les troupes étaient même excellentes … parce que des kilomètres … on en a fait !

Les occasions de quitter, en rang d’oignons, notre camp de base – la maison polonaise – ne manquaient pas. Il y avait évidemment nos trois sorties quotidiennes, le matin, l’après-midi après la sieste et entre le goûter et le souper, mais pas seulement. Le trajet du jeudi matin, vers le marché de Comblain-au-Pont, était justifié par la nécessité de faire quelques emplettes. Le dimanche matin, c’est toute la colonie qui se transportait, en procession, pour assister à la messe dans la petite église … comme sur les deux premières photos d’aujourd’hui. Parfois, le même déplacement était organisé le samedi pour répéter les chants qu’on allait entonner le lendemain. Ça c’était la routine …

À d’autres moments, des marches de nuit ont été organisées. Je n’ai aucun souvenir de ce genre d’aventures pendant les colonies proprement dites. Je pense que Ks Kurzawa avait trop peur de « perdre » quelques participants dans l’obscurité. Pour lui, la nuit, c’était fait pour dormir. Mais en dehors des colonies, les scouts, particulièrement friands de ce genre d’exercices nocturnes, orchestraient parfois des balades inoubliables. Elles étaient ouvertes à tous les volontaires présents, scouts ou pas, et ont laissé des souvenirs teintés de bonne humeur et de franche rigolade. Parce que – faut-il le préciser ? – l’alcool accompagnait les randonneurs … et plus si affinité … Je ne trahirai pas ceux qui m’ont raconté leur retour mouvementé … et leur gueule de bois sur fond de marche de nuit. Dommage qu’il n’y a pas de photos …

C’est dans cette même catégorie, qu’on pourrait classer les « escapades non-autorisées » … virées nocturnes pour aller boire au café des sports … évasions groupées pour assister aux concerts du festival de jazz, ou pour faire la fiesta à la ducasse de la Place du Wez … pour ne citer que les disparitions les plus convenables.

Par contre, il y a eu aussi des odyssées beaucoup plus sages, voire même des moments quasi-mystiques … comme ceux que raconte Mr Rzemieniewski dans son article intitulé : « Wiadomości z Belgii – Z pobytu grupy ministrantów i KSMP z Eisden w Comblain-la-Tour » ( document n° 2.859 ). On peut y lire qu’en cette dernière semaine du mois d’août, l’« Ośrodek Macierz » de Comblain-la-Tour accueillait un groupe des jeunes du KSMP d’Eisden. Voici la traduction d’un extrait de cet article :

« Il y avait donc de nombreuses possibilités de jeux en plein air et de sorties nocturnes sous la direction du père Adamski. Ces balades nocturnes, entre forêts et collines, resteront probablement plus longtemps dans la mémoire des jeunes. Pendant ces promenades, ils ont chanté et écouté des histoires passionnantes du Père Adamski, dont les paroles, dans l’atmosphère de la nuit, avaient un son spécial, plus attrayant pour l’imagination des jeunes.

Mais qu’est-ce qui se disait au cours de ces promenades ? Quelle atmosphère régnait-il là ? Le mieux, c’est de l’expliquer par l’exemple suivant : Les jeunes marchent sur un chemin de terre. Il fait sombre. Quelqu’un a une lampe de poche et éclaire de temps en temps la route. À un moment donné, en bordure de la route, apparaît, à la lumière de la torche, une petite chapelle avec la Vierge.

Une des filles se tourne vers le père Adamski : « Mon père, ne serait-il pas juste de prier ensemble devant cette chapelle ? ». Et au milieu du silence de la nuit, quelque part au milieu des buissons ardennais, sur un chemin de montagne perdu, résonnent des paroles de prière polonaises et de chant à Marie qu’entonnent des jeunes … De temps en temps, la lumière de la petite lampe illumine le visage de Marie, la reine de Pologne.

Des tableaux comme celui-là ont été nombreux et il n’est pas nécessaire d’ajouter que les jeunes qui en ont été témoins, et acteurs principaux, ressentaient bien que ces émotions-là auront un impact sur leur vie quotidienne.

Si cela est mentionné ici, c’est peut-être parce que, ces jeunes ont été confiés entre de bonnes mains.

Et en conclusion, il faut ajouter que dans ce cas, ks. Adamski n’a pas joué un rôle moyen ».

Mais la palme du courage et de la dévotion revient certainement à une autre épopée : les marches nocturnes de Comblain-la-Tour à Banneux ! À l’initiative des deux frères Perzyna – Janek et Gieniu – une petite troupe de courageux marcheurs s’est donnée comme objectif de parcourir les 25 km qui séparent la maison polonaise de Comblain au sanctuaire de Banneux … de nuit … et ce pour être présents là, le lendemain matin, au traditionnel pèlerinage du 1er dimanche d’octobre ! Il faut savoir que cette performance s’est répétée, tous les ans, pendant plus de 20 ans … et par tous les temps …

Si la première année ils n’étaient que 4 personnes à tenter l’aventure, très vite la troupe s’est agrandie. Les épouses de Janek et Gieniu, la sœur, les beaux-frères, et finalement tout un groupe du KSMP de Ressaix s’est structuré pour faire de cette balade nocturne une tradition qui va perdurer durant les années 70 et 80.

L’organisation était relativement simple. Ils arrivaient, dès le samedi soir, en plusieurs voitures à Comblain, attendaient l’heure du départ dans le réfectoire, en compagnie de Mr Bardo, et allaient conduire 2 ou 3 autos à Banneux pour le retour du lendemain. Car évidemment, il fallait bien rentrer … le retour se faisant en voiture après la messe de Banneux. Inutile de vous dire combien cette « promenade » était épuisante. « Mais l’avantage » explique Gieniu « c’est que nous étions les premiers à revenir vers la maison polonaise – avant tous les autocars – et donc les premiers à être servi de cette délicieuse choucroute que Madame Kołodziej  et ses coéquipières avaient préparée pour tous les pèlerins ». Et ils l’avaient bien mérité.

01/03/2021 – JP Dz

2.848 : COMBLAIN-LA-TOUR : Rue des Écoles – en route vers l’église : ( ? ) ; … ; Raymond Mielcarek ; Pani Bardo et à son bras, Mme Kondraszuk ; … ; Jacqueline Mikus et derrière elle, en pull rayé, Mirka Tschaika ; Liliane Benkowski ; …
2.849 : COMBLAIN-LA-TOUR : Rue des Écoles – en route vers l’église en passant devant le Café des Sports : ( ? ) ; … ; ( ? ).
2.850 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade : ( ? ) ; … ; Halina Ogonowski ; … ; Alice Bardo ; …
2.851 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade : ( ? ) ; … ; Alice Bardo ; Halina Ogonowski ; ( ? ).
2.852 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade : ( ? ) ; … ; Halina Ogonowski ; Alice Bardo.
2.853 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade : La monitrice, Alice Bardo ; devant : Christine Nahorniak ; Hélène Borowski ; ( ? ) ; derrière : ( ? ) ; ( ? ) ; Francine Załobek ; Annie Borowski.
2.854 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade : La monitrice, Alice Bardo ; ( ? ) ; ( ? ) ; Francine Załobek ; ( ? ) ; Christine Nahorniak ; Annie Borowski ; Hélène Borowski.
2.855 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade : Annie Borowski ; Pani Bardo ; Christine Nahorniak ; Hélène Borowski ; ( ? ) ; debout : ( ? ) ; Francine Załobek ; ( ? ).
2.856 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade : Assises : Pani Bardo ; Hélène Borowski ; ( ? ) ; Christine Nahorniak ; Annie Borowski ; debout : Francine Załobek ; ( ? ) ; ( ? ).
2.857 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade : Jerzy Bardo ; … ; ( ? ) ; …
2.858 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade dans les bois : ( ? ) ; ( ? ) ; Ks Kurzawa ; Silvie Brismé ; Pani Bardo ; ( ? ).
2.859 : COMBLAIN-LA-TOUR : Article du Narodowiec signé par Mr Rzemieniewski.
2.860 : BANNEUX : Sanctuaire et lieu de pèlerinage.
2.861 : BANNEUX : Sanctuaire et lieu de pèlerinage.
2.862 : BANNEUX : Sanctuaire et lieu de pèlerinage.
2.863 : BANNEUX : Sanctuaire et lieu de pèlerinage.
2.864 : BANNEUX : Sanctuaire et lieu de pèlerinage.

Commentaires :

Zdzisław Blaszka : Je me souviens de 2 sorties de nuit pendant les colonies avec les frères Adamski et Mietek, mais je ne me souviens plus en quelle année … plus ou moins 1965.