4 décembre 196 ??

En ce jour de Sainte-Barbe, comment ne pas avoir un pincement au cœur en se souvenant de nos papas mineurs polonais qui exerçaient le métier le plus pénible qui soit, mais qui étaient si fiers d’être tellement utiles à leur famille et surtout à leur pays d’adoption.

04/12/2019 – JP Dz

Jul15$01
4 décembre 196? : La société Saint-Barbe des mineurs d’Harchies – Bernissart : Mr Bierczyk père ; Mr Stefan Młynarski ; Mr Szczepanski ; Mr Władek Likos ; Mr Majczak ; Mr ? ; Mr Sylvestre Bierczyk ; Mr Stefan Dudziak ; Mr Jean Dziewiacien, mon papa, qui porte le drapeau de la société.

 

0252 – Święty Mikołaj

La fête de Saint-Nicolas n’est pas ancrée dans la tradition polonaise. À l’origine, c’est un évènement qui était surtout célébré dans l’est et le nord de la France, en Belgique, aux Pays-Bas et dans l’ouest de l’Allemagne. Pourtant, quand les polonais se sont installés en Belgique, tout naturellement, ils ont adopté les coutumes de leur pays d’accueil. Et quelle bonne idée pour nous les enfants !

Tous ceux qui ont connu ces fêtes dédicacées à « Święty Mikołaj », en gardent un souvenir délicieux. Pourtant, les organisations polonaises qui étaient à l’origine de ces rassemblements ne roulaient pas sur l’or … loin de là. Il en fallait de la persévérance pour pouvoir offrir, chaque année, à tous les enfants ces petites attentions qui nous faisaient tant plaisir. Ce n’était pas grand-chose certes, mais puisque c’était Saint-Nicolas qui nous l’offrait … et qui l’offrait à tous les enfants … qu’ils aillent ou non à l’école polonaise … que leurs parents soient ou non assidus à la messe … qu’ils payent ou non leur cotisation … nous étions tous sur le même pied d’égalité et fiers d’appartenir à cette communauté.

Pour la circonstance, le saint homme distribuait, à tous les gosses présents, un énorme paquet composé de bonbons, de noix, de noisettes, d’amandes et autres mandarines. Et nous passions la soirée à nous partager ce petit trésor. C’était des moments d’exception qui rythmaient nos enfances.

Un peu plus tard, quand nous accédions à l’adolescence, on continuait à apprécier le cadeau … mais notre attention se focalisait plutôt sur l’image du généreux donateur. Le saint homme, sous sa longue barbe blanche, ressemblait toujours à un des membres de l’association. Cette ressemblance, qui troublait un peu les plus jeunes, se transformait en devinette pour les galopins que nous étions devenus : « Qui se cachait, cette année-là, sous l’habit ? Lequel de nos papas ou de nos Wuja se prêtait ainsi au jeu ? ». C’était alors pour nous l’occasion de le taquiner pour essayer de le déstabiliser. Mais l’habit fait le moine, tout le monde le sait, et sous le costume l’homme restait impassible. Alors, pour confirmer nos doutes, nous analysions les chaussures de Saint Nicolas … le souci du détail n’allait jamais jusqu’à changer de souliers. Au final, après sa prestation, et au vu de ses chaussures, on reconnaissait toujours le déguisé. Parfois, des « écarts » de langage ou des tics nous avaient déjà mis sur la piste. Malgré ça … aucun d’entre nous n’aurait voulu rater la fête.

Les photos qui illustrent ce texte sont des témoignages mémorables d’une époque où c’est la simplicité qui prévalait. Entouré par des enfants impressionnés, Saint Nicolas joue son rôle : celui d’entretenir l’imaginaire des plus petits.

02/12/2019 – JP Dz

2004
2.004 : Saint-Nicolas à RESSAIX : Kz. Kurzawa ; Casimir Swiderski ; ( ? ) ; Michel Spiewak ; Lucette Kiełtyka ; les enfants Stachura ? ; St Nicolas ; Richard Szymczak ; la petite Rybacka ? ; Lilianne Kiełtyka ; Therèse Spiewak ; des enfants Krzywinski ; Marek et Annie Kiełtyka ;  les filles Rybaczek ; Marek Janicki. ; Eveline Ogonowski donnant la main de Freddy Kiełtyka ; et derrière, Dominique Ogonowski.
2005
2.005 : Saint-Nicolas à RESSAIX : Christine Chudzicki ? ; Kz. Kurzawa ; Mr Tadek Szymczak ; ( ? ) ; Saint-Nicolas ; Casimir Swiderski ; Les enfants : ( ? ) ; … ( ? ).
2006
2006 : Saint-Nicolas à RESSAIX : Mr Tadek Szymczak ; Saint-Nicolas ; ( ? ) ; … ; ( ? ).
2007
2.007 : Saint-Nicolas à ? : Saint-Nicolas ; ( ? ) ; … ; ( ? ).
2008
2008 : Saint-Nicolas à l’école polonaise de COURCELLES- FÉRRIÈRE : Jasełka avec Irène Adamczyk ; sa soeur ; Zygmund ; Mr Kotarzewski = Saint-Nicolas.
2009
2.009 : Saint-Nicolas à ? : ( ? ) ; … ; ( ? ) ; Saint-Nicolas ; ( ? ) ; … ; ( ? ).
2010
2.010 : Saint-Nicolas à RESSAIX – 1976 : Richard Szymczak ; Michel Spiewak ; Nathalie Haine ; Thérèse Spiewak ; Elisabeth Kciuk ; Denis Haine ; Et les dames du rosaire : Mme Ogonowski ; Mesdames Miklusiak ; Bartecka ; Spiewak ; Pietraszek ; ciocia Franka, …
2011
2.011 : Saint-Nicolas à RESSAIX 1976 : Thérèse Ogonowski ; Mr Michał Miklusiak ; Michel Spiewak ; Richard Szymczak ; Thérèse Spiewak ; Elisabeth Kciuk ; Beata Kotara ; Lydia Białecka ; Kz. Kurzawa.
Dorota
Dorota Druszcz ; Ks Lewandowski ; St Nicolas ; …

 

 

0251 – Nos tendres années

« On ne connaît jamais la valeur d’un moment … jusqu’à ce qu’il devienne un souvenir ! ».

Cette maxime s’applique parfaitement à notre travail de mémoire. Quand on parle de « travail de mémoire », on l’associe généralement à des choses négatives … à entretenir dans notre mémoire collective des évènements dramatiques qu’on n’a pas le droit d’oublier. C’est une façon de guérir … de se remémorer des choses traumatisantes en espérant ne pas devoir les revivre un jour. Pourtant, nos souvenirs ne sont pas faits que d’éléments négatifs … bien au contraire. Et « travail de mémoire » ça peut aussi rimer avec « jubilatoire ».

Nos années Comblain font partie de ces moments heureux et certaines photos, plus que d’autres, illustrent parfaitement cette parenthèse enchantée. C’est le cas de la première photo d’aujourd’hui.

Quand on regarde cette photo ( n° 1.993 ), on se sent envahi par toute la douceur de nos tendres années à Comblain. Tout y est : le sourire heureux de Christine, la fierté de Bogdan, la pose pudique et réservée des deux jeunes gens, la balancelle, le terrain de volley-ball, le décor de Comblain à l’arrière, le noir et blanc du cliché, les plis et les traces du temps qui est passé … et ces deux mains qui se tiennent si tendrement …

Si je devais ne choisir qu’une seule photo pour représenter tout Comblain-la-Tour, c’est cette photo-ci que je choisirais … sans hésitation. J’ai presque pas envie d’ajouter quoi que ce soit d’autre … ni le moindre mot, ni d’autres photos. À part peut-être : « C’était en 1967 ; c’était le deuxième turnus ; c’était nos tendres années ».

25/11/2019 – JP Dz

1993_1967_2e_turnus
1.993 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1967 : Sur la balancelle : Bogdan Konarski ; Christine Mironczyk.
1994_1967
1.994 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1967 : Sur la balancelle : ( ? ) ; Jacqueline Mikus ; Bogdan Konarski ; ( ? ).
1995
1.995 : COMBLAIN-LA-TOUR : En promenade : ( ? ) ; … ; ( ? ) ; … ; ( ? ).
1996_Lewandowska_Yolande
1.996 : COMBLAIN-LA-TOUR : Devant le perron : ( ? ) ; Yolande Lewandowska.
1997
1.997 : COMBLAIN-LA-TOUR : Devant le perron : Eveline Ogonowski ; Henri Szulc ; derrière, sur le perron, Janek Konarski.
1998_1975
1.998 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1975 : À l’entrée du parc : Eveline Ogonowski.
1999
1.999 : COMBLAIN-LA-TOUR : À l’ombre du tilleul : ( ? ) ; Valentine Ciura ( Mme Kiełtyka ) ; … ; Pan Jan ; Wanda Ferdyn Biatuszwski de Winterslag ; ( ? ).

Commentaires :

Monique Kiełtyka : Ça, c’est une photo de notre collection perso. C’était après un « bain » dans l’Ourthe. Ma maman ( Valentine Kiełtyka – Ciura ), Pan Jan de dos qui essaye d’attraper, Madame Wanda Ferdyn Biatuszwski de Winterslag ( copine de mes parents et qui était aussi monitrice ). Elle avait essayé de le faire asseoir dans la brouette à légumes … Ils étaient vraiment jouettes, de grands enfants à se faire des blagues … Sur la gauche, la serre était encore debout et il y avait une vigne dedans. C’est l’endroit dans lequel j’ai eu une « amnésie » de 17 ans … mais ça, c’est une autre histoire …

2000
2.000 : COMBLAIN-LA-TOUR : À l’heure du départ sur le quai de la gare : Debout : Ksiadz Kurzawa ; Philippe Pietka ; Vital Kciuk ; Michel Pietka ; Marilyne Desmet ; Michel Pietka ; Patrick Madaj ; Freddy Motala ; Christine Piech ; ( ? ) ; ( ? ) ; Assis : Cécile Danielewski ; Antek Romaniuk ; Dominique Ogonowski ; Pierre Bartnik ; Michel Konarski ; Hélène Piech ; Vincent Swiderski ; Sébastien Perzyna.
2001
2.001 : COMBLAIN-LA-TOUR : À l’heure du départ sur le quai de la gare : Debout : Ksiadz Kurzawa ; Philippe Pietka ; Vital Kciuk ; Michel Pietka ; Marilyne Desmet ; Michel Pietka ; Patrick Madaj ; Freddy Motala ; Christine Piech ; ( ? ) ; ( ? ) ; Assis : Cécile Danielewski ; Antek Romaniuk ; Dominique Ogonowski ; Pierre Bartnik ; Michel Konarski ; Hélène Piech ; Vincent Swiderski ; Sébastien Perzyna.
2002
2.002 : COMBLAIN-LA-TOUR : À l’entrée du parc : Maguy Jaroszewska ; Fabiola Wojas ; Gisèle Wojas ; André Wojas.
2003
2.003 : COMBLAIN-LA-TOUR : Devant le perron : ( ? ) ; ( ? ).

 

 

0250 – Quand Mr Rzemieniewski se lâchait …

La meilleure façon de se replonger dans ces années-là … c’est de relire les articles que Mr Rzemieniewski publiait dans le Narodowiec ; les fameuses : « Wiadomości z Begii » ( Nouvelles de Belgique ).

Il faut rappeler que le journaliste n’avait de cesse de sillonner toute la Belgique pour assister à toutes sortes de manifestations, qu’elles soient folkloriques, patriotiques ou religieuses. Il en faisait ensuite un récit détaillé qu’il diffusait dans la gazette quelques jours après l’évènement. Et tout le monde était impatient de pouvoir le lire. Mr Rzemieniewski avait un style et une plume inimitable.

Mon père – comme sans doute tous les autres papas – était un fan absolu. Je me rappelle encore avec quel empressement il se jetait sur le journal. Et bien sûr, il commençait toujours par parcourir les pages pour voir si une rubrique de « Wiadomości z Begii » s’y trouvait. Quand je voyais son regard s’illuminer, c’est que Mr Rzemieniewski avait fait un compte rendu. Il s’y plongeait alors goulûment et maman avait beau crier « Stary ! jeszcze nie skończyłeś kopać ogród » … on aurait dit qu’il pleuvait sur le canard !

Pour écrire si bien, Mr Jóseph Rzemieniewski, avait un secret … il adorait ce qu’il faisait et, qui plus est, il adorait les gens qu’il rencontrait à Comblain comme partout ailleurs. Dans ces récits, il ne manquait jamais de mettre en lumière les organisateurs, les artistes mais aussi les « petites mains » sans qui aucune organisation ne pouvait se tenir. Son implication dans la vie culturelle polonaise a été capitale. Ses témoignages – véritables chroniques de toute une époque – sont « l’essentiel » de ce qu’il faudrait retenir de toute cette générosité qui régnait alors. Malheureusement … il ne reste que peu d’archives …

Quand la chance nous sourit et que nous pouvons mettre la main sur un de ces articles, c’est un devoir pour nous de le partager. Ce que je vais m’empresser de faire aujourd’hui. Même si c’est plus facile de le dire que de le faire ! Car il faut bien l’admettre, quand Mr Rzemieniewski se lâchait … on ne pouvait plus l’arrêter ! Il pouvait parfois être prolixe et ses papiers s’étiraient en longueur. On aurait dit qu’il prenait ses aises … que la feuille de papier n’avait qu’à s’adapter à son enthousiasme. En plus, comme il prenait plaisir à illustrer son article par des photos … le texte « s’enroulait » autour des photos et il fallait décrypter dans quel sens il convenait de suivre le cheminement. C’est le cas dans l’article que je vous propose de redécouvrir aujourd’hui.

Il s’agit d’un article publié le 13 décembre 1974 et qui est consacré à une festivité que le KSMP de Liège avait organisée – le 30 novembre de la même année – en l’honneur de son Saint Patron Stanisław Kostka.

Vous remarquerez tout de suite ( document n° 1.992 ) que si l’article est entièrement consacré au KSMP de Liège … la photo représente le KSMP de Mons !!! Nous ne saurons jamais si c’est une distraction du journaliste ou … une fantaisie. Pour rendre à César ce qui appartient au KSMP de Liège, j’ai pour ma part décidé d’ajouter quelques photos du KSMP de Liège en spectacle, en répétition ou en pause photo.

Par contre, comme Mr Rzemieniewski avait décidé ce jour-là d’occuper toute la longueur de la page et de dérouler les extraits de son texte de haut en bas … il a été impossible de scanner le document en une fois ; même en deux, le texte est difficile à lire. J’ai donc été contraint d’user d’un stratagème pour « séquencer » les différents extraits et vous permettre de lire dans l’ordre. Bonne lecture.

18/11/2019 – JP Dz

Commentaires :

Helena Wochen : Grand merci pour ce bel hommage à Monsieur Rzeminiewski qui encourageait par ses articles les associations libres de la diaspora polonaise de toutes les provinces belges à donner le meilleur d’elles-mêmes au service de la riche culture de notre Patrie d’origine. Grand merci à toi aussi Jean-Pierre Dziewiacien pour tout ce merveilleux travail « journalistique » et historique auquel tu te consacres inlassablement avec tant de passion et de compétence ! Merci de nous faire revivre ces joyeux moments de notre enfance à Comblain et de notre belle jeunesse au sein du KSMP … que tu réactives par de nouvelles rencontres festives pour belles retrouvailles des Anciens ! Tes dons de « narrateur » « rassembleur » sont merveilleusement utilisés … merci encore et bonne continuation !!!

1985_KSMP_Liège
1.985 : KSMP Liège : Ougrée : 23 décembre 1968 : Présentation Emile Lambert ; Sophie Swierkowicz ; Evelyne Ghion ; Gaby Stefanski ; Irène Jamka ; Danusia Niegłos ; Krystiane Wochen ; Irène Musiał ; Helena Wochen ; Wacek Bień ; Richard Musiał ; François Chwoszcz ; Edouard Jamka ; Jean Paluszkiewicz ; Mieciu Musiał ; Richard Migon ; Wacek Pawlak ; Pierre ?.
1986_KSMP_Liège
1.986 : KSMP Liège : En répétition : Mr Wacek Bień ; Gaby Stefanski ; Helena Wochen ; Francine Załobek ; Aline Bień.
1987_KSMP_Liège
1.987 : KSMP Liège : En spectacle : Mr Bolesław Chwoszcz ; Marysia Wojtala ; Richard Chwoszcz, en plein habillage.

Commentaires :

Monique Kieltyka : Le duo chantant Bolek Chwoszcz et Marysia Wojtala, en arrière-plan Richard Chwoszcz qui attache son caftan de Krakowiak.

1988_KSMP_Liège
1.988 : KSMP Liège : En spectacle : Mr Bolesław Chwoszcz ; Marysia Wojtala.

Commentaires :

Monique Kieltyka : Marysia Wojtala une voix cristalline, et une diction parfaite en polonais. Originaire de Legnica et d’une gentillesse infinie.

1989_KSMP_Liège
1.989 : KSMP Liège : En spectacle : ( ? ) ; … ; Mr Wacek Bień ; ( ? ) ; Mr Stempniewicz ; Francine Załobek ; Mme Bień ; Gaby Stefanski.
1990_KSMP_Liège
1.990 : KSMP Liège : En spectacle : Evelyne Ghion et Brigitte Witecki ; Wiesław Jakubowski de dos.
1991_KSMP_Liège
1.991 : KSMP Liège : En spectacle : Helena Wochen ; … ; …
1992_a_Narodowiec_1974_12_13_partie_supérieure
1.992 a : Narodowiec du 13/12/1974 : Partie supérieure.
1992_b_Narodowiec_1974_12_13_partie_inférieure
1.992 b : Narodowiec du 13/12/1974 : Partie inférieure.
1992_c_Narodowiec_1974_12_13_partie_supérieure
1.992 c : Narodowiec du 13/12/1974 : Partie supérieure.
1992_d_Narodowiec_1974_12_13_partie_inférieure
1.992 d : Narodowiec du 13/12/1974 : Partie inférieure.

1992_e_Extrait_011992_f_Extrait_021992_g_Extrait_031992_h_Extrait_041992_i_Extrait_051992_j_Extrait_061992_k_Extrait_071992_l_Extrait_08

 

Banquet de fin de saison 2019

Par Annie Gilson :

Chaleureuses retrouvailles.
Que de beaux souvenirs retenus du Centre Millennium !
L’arrivée d’un train en gare de Comblain ; la rencontre des anciens potes ; la connaissance d’un nouvel ami ; les jeux, les taquineries, les rires entre copains ; la déchirure lors de la séparation pour une année scolaire ; youpi ! L’école est finie, les retrouvailles.

Et, aujourd’hui encore elles nous stimulent à partager ensemble un moment convivial chez l’un de nos amis, ancien vacancier comblainois, Geniu Bujanowski – restaurateur de la Patate House à Hensies.
Ce dimanche 10 novembre, nous avons été accueillis à midi par notre organisateur Jean-Pierre Dziewiacien, puis conduits à l’étage du restaurant où une table garnie avec raffinement nous conviait à déguster de bons vins et de savourer d’excellents plats, tels comme on les aime.

Aux plaisanteries et éclats de rire se sont entremêlés chants puis pas de danse. C’était un moment privilégié unanimement apprécié par tous.
Inutile de vous dire que nous avons été heureux de nous revoir et que Jean-Pierre reconduira ces joyeuses retrouvailles l’année prochaine ou peut-être d’ici quelques mois. À bientôt !

10/11/2019 – Annie Gilson

001

0102

0249 – Ah … la fraîcheur sous les arbres de Comblain

Bien sûr … c’était souvent les mois de juillet et d’août … Bien sûr … il faisait souvent excellent … mais quand même ! Si nous étions si bien, à l’ombre des arbres de Comblain, c’est qu’ils nous inspiraient plus que de la fraîcheur. Que ce soit en promenade dans les bois des environs ou dans Notre parc, c’est là, régulièrement qu’on se réfugiait, sous leur protection, pour profiter de leur ombre et leur majesté.

Saviez-vous que certains d’entre eux, dans le parc, avaient une valeur inestimable ?

La Région wallonne a répertorié tous ses arbres remarquables. Ne vous étonnez pas, dès lors, de trouver sur le site du Patrimoine Naturel de Wallonie quelques-uns de ceux sur lesquels nous aimions tant grimper ! Le parc dans son entièreté est d’ailleurs classé site « AHREM » ( Arbres et Haies Remarquables de Wallonie ) – Voir documents 1.981 à 1.983. Les plus majestueux d’entre eux ont même fait l’objet de fiches signalétiques détaillées, comme ce hêtre pleureur ( Fagus Sylvatica ‘Pendula’ ) référencé n° 51 dans le document 1.982.

Voilà qui devrait nous rajouter du respect pour ces arbres … Ils ont été si souvent les témoins de nos enfances, de nos amours et de nos chagrins … ils étaient déjà chargés de tant de tendresse … à présent, il conviendra – en plus – de leur marquer toute notre déférence.

11/11/2019 – JP Dz

1971_1971
1.971 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1971 : Sous les arbres dans le parc : ( ? ) ; Emily ? ; Lydie Gilson.
1972_1971
1.972 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1971 : Sous les arbres dans le parc : Emily ? ; Lydie Gilson ; ( ? ).
1973
1.973 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sous les arbres dans le parc : Annie Nowicki.
1974
1.974 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sous les arbres dans le parc : Accroupis : Mr Sitarz ; ( ? ) ; ( ? ) ; Debout : ( ? ) ; ( ? ) Mme Kciuk ; Mme Romanowicz ; Mr Kciuk ; Christine Romanowicz ; Stephan Romanowicz.
1975
1.975 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sous les arbres dans le parc : Stephan Romanowicz ; Jeanine Romanowicz ; Mr Romanowicz.
1976
1.976 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sous les arbres dans le parc : Christine Romanowicz ; Stephan Romanowicz.
1977_1968
1.977 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1.968 : Sous les arbres en promenade : Janek Konarski ; … ; Alice Bardo ; Richard Materna ; Christine Mironczyk ; … ; Zdzisław Blaszka ; Jerzy Bardo ; Marek Bujanowski ; Mirek Nahorniak ; … ; Richard Konarski ; … ; ( ? ).
1978_1979
1.978 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1979 : Sous les arbres en promenade : ( ? ) : Pani Bardo ; … ; ( ? ).
1979
1.979 : COMBLAIN-LA-TOUR : Devant le réfectoire : ( ? ) ; … ; ( ? ).
1980
1.980 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sous les arbres dans le parc : Mr Nowicki, le papa de Casimir et Edouard ; Mr Młynarczyk ; Mr Romanowicz.

Commentaires :

Janina Zapalowski : Je reconnais mon arbre, celui que je préfère dans le parc ! Et j’en ai vu des choses, qui se passaient sous cet arbre !

1981_Arbres_remarquables
1.981 : COMBLAIN-LA-TOUR : Cartographie du patrimoine naturel de Wallonie : Arbres remarquables dans le parc.
1982_Arbres_remarquables
1.982 : COMBLAIN-LA-TOUR : Application patrimoine naturel : Arbres et haies remarquables dans le parc.
1983_Arbres_remarquables
1.983 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sites AHREM : Arbres et haies remarquables dans le parc.
1984
1.984 : COMBLAIN-LA-TOUR : Les arbres du parc vu de l’Ourthe.

 

 

 

 

0248 – KSMP Charleroi

En matière d’organisations polonaises, la province du Hainaut a été particulièrement gâtée. Des KSMP ont fleuri dans les régions de Mons, du Centre et de Charleroi. D’autres encore ont vu le jour à Chapelle, Bois-du-Luc, … même si tous ne revendiquaient pas toujours l’appellation « KSMP ». D’autres groupes, de folklore se distinguaient par leur rapprochement au régime polonais de l’époque, comme celui de Gilly, et sûrement d’autres encore. Il serait intéressant de répertorier tous ces groupes – du Hainaut comme du reste de la Belgique – pour dresser un inventaire exhaustif de la richesse culturelle de notre communauté. La « communauté de souvenirs » que sont les Anciens de Comblain – qui se réclame pluraliste – est l’endroit idéal pour rassembler tous ces pans de notre petite histoire.

Si vous aussi vous avez participé ou collaboré à des ensembles folkloriques, faites-nous signe et parlez-nous de vos expériences avant que tout ça ne disparaît sans laisser de traces.

Aujourd’hui, j’avais envie d’en savoir un peu plus sur le KSMP de Charleroi … celui du tout début. Comme toujours, avant d’aborder le sujet, j’ai voulu me renseigner au plus près pour transmettre l’histoire comme elle a été vécue, de l’intérieur, par ceux qui ont réellement participé. Je me suis donc tourné vers quelqu’un qui domine le sujet : Kazia Majchrowska et quelle bonne idée j’ai eu là !

C’est toujours un plaisir de discuter avec des gens passionnés … on ne voit pas le temps passer. Kazia m’a expliqué que sa participation au KSMP de Charleroi datait des années 1957 à 1960, année de son mariage avec Joseph Cieslik qu’elle avait rencontré … devinez où ? Au KSMP bien sûr. D’ailleurs sur les photos d’aujourd’hui, vous les verrez souvent danser ensemble. À présent, le couple se produit toujours en spectacle … avec Spotkanie, dans la chorale. Si vous êtes passés cet été par le parc animalier de Pairi Daiza, vous les avez sans doute croisés dans la grande salle du restaurant l’Izba où la chorale anime quelques soirées par semaine. Bravo ! Et félicitations pour votre implication.

Bien sûr, entre 1960, quand Kazia et Joseph ont quitté le KSMP, et 2009, année où ils ont rejoint Spotkanie, il s’en est passé des choses … Ils ont fondé une famille, eu 2 enfants, ont rejoint le Canada, sont revenus s’installer à Charleroi … ils ont, comme nous tous, vécu leur vie ; mais sans jamais oublier ni leurs racines ni leurs valeurs. Les voyages réguliers en Pologne, mais aussi, les festivités polonaises en Belgique ont rythmé une existence comme celle de tous les enfants d’émigrés que nous sommes.

De ses années passées au KSMP de Charleroi, Kazia garde un excellent souvenir, même si elle regrette un peu de ne pas avoir assez de photos de l’époque. C’est vrai que, fin des années cinquante, personne n’avait de smartphone sous la main comme aujourd’hui. Les appareils photos n’étaient pas légion et … quand on allait en spectacle … on pensait surtout à faire plaisir aux spectateurs … Mais le peu de documents qui ont été conservés témoigne du plaisir qu’avaient les artistes à être sur scène.

Détail amusant, Kazia se souvient que les répétitions de danses se faisaient dans le garage du curé … Il s’agissait de Ks Czajka qui habitait à l’époque Rue de Montigny à Charleroi. Ce prêtre – que vous reconnaîtrez sur deux des photos – était également celui qui dirigeait les chants. Son successeur sera plus tard Ks Müller. Quant à l’accordéoniste qui se dévouait pour faire danser toute la joyeuse troupe, c’était déjà notre Jules Dominianczyk … celui qui anime encore aujourd’hui, avec tellement de talent, de nombreux bals polonais dans tout le Hainaut. Parfois un autre accordéoniste le remplaçait, Pawliński comme sur la photo 1.963.

Composé de plus d’une trentaine de participants, le KSMP de Charleroi dansait le Krakowiak, le Kujawiak, le Polonez, le Mazurek, le Trojak et les danses des Górals. Les splendides costumes, étaient des créations « maison », comme à l’origine pour tous les autres KSMP ; on faisait avec ce qu’on avait … mais le résultat est magnifique. Fier de son répertoire, l’ensemble se produisait partout où il était invité. Et bien sûr, il participait aux festivals des KSMP comme aux pèlerinages de Montaigu, Banneux, et aux rencontres régulières à Waudricourt, en France.

Remarquez aussi la présence, sur les photos 1.965 et 1.970, de Mr le professeur Budziński ! C’est le même qu’évoquait déjà Jean Dalgan dans son article d’il y a quinze jours consacré à Châtelineau. Il faut préciser que dans la Région de Charleroi, les deux KSMP – Charleroi et Châtelineau – coexistaient en même temps. Mr Budziński a donc professé dans les deux implantations, tout en laissant d’excellents souvenirs.

Précisons aussi qu’après leur départ du KSMP, le couple Kazia et Joseph n’était jamais bien loin … puisque dans un premier temps, les deux frères de Kazia, Georges et Henri Majchrowski ont continué à danser avec le KSMP de Charleroi et que plus tard, leur fille Cathy Cieslik, comme d’ailleurs la sœur de Kazia, Annick Majchrowska, ainsi que ses nièces Patricia et Christel Majchrowska ont participé à la relève en compagnie des Piech Christine et Hélène, des Staszak, Kotarzewski, Dorota Druszcz et Dominique Stefanski, …

Voilà une histoire qui méritait bien d’être contée. Si vous avez d’autres anecdotes sur le sujet … nous sommes preneurs !

04/11/2019 – JP Dz ( grâce aux explications de Kazia Majchrowska. Merci. )

1959
1.959 : KSMP Charleroi : Irena Kotarzewska.

Commentaires :

Irena Kotarzewski : Pèlerinage à MONTAIGU en 1952, j’avais 12 ans.

1960
1.960 : KSMP Charleroi : Irena Kotarzewska.
1961
1.961 : KSMP Charleroi : Au Festival des KSMP à Liège : Joseph Cieslik ; Kazia Majchrowska ; … ; ( ? ).
1962
1.962 : KSMP Charleroi : Au Festival des KSMP à Liège : Kazia Majchrowska ; Joseph Cieslik ; ( ? ) ; … ; 4ème couple : fille, J. Skoczek ; 5ème couple : Jakubczyk ; Jean Jajor.
1963
1.963 : KSMP Charleroi : L’accordéoniste, Pawliński ; les filles : ( ? ) ; Jozia Fijołek ; Kazia Majchrowska ; R. Latkowski ; les garçons : Kaczmarzyk ; Walter ; Joseph Cieslik ; Latkowski.
1964
1.964 : KSMP Charleroi : Au Festival des KSMP à Liège : Kazia Majchrowska ; Joseph Cieslik ; I. Pacan ; E. Latkowski.
1965
1.965 : KSMP Charleroi : Accroupis : M. Moskaluk ; Joseph Cieslik ; Jakubczyk ; W. Wasik ; B. Staszac ; R. Maślonka ; A. Maślonka ; Debout : J. Skoczek ; S. Maf ; I. Pacan ; I. Jakubczyk ; Anna ? ; ( ? ) ; Ks Czajka ; ( ? ) ; Kazia Majchrowska ; W. Jajor ; Irena Kotarzewska ; Jozia Fijołek ; S. Adamiec ; Derrière : Jelen ; Prof. Budziński ; J. Balcerek ; Cecilia, épouse de Mr Piech.
1966
1.966 : KSMP Charleroi : Les filles : I. Jakubczyk ; I. Pacan ; M. Moskaluk ; Kazia Majchrowska ; A. Maślonka ; R. Latkowski ; S. Adamiec ; les garçons : Jakubczyk ; W. Wasik.
1967
1.967 : KSMP Charleroi : Accroupis : ( ? ) ; W. Jajor ; W. Dominianczyk ; E. Adamiec ; Debout, les filles : S. Adamiec ; I. Jakubczyk ; Jozia Fijołek ; A. Maślonka ; M. Moskaluk ; Kazia Majchrowska ; Les garçons : W. Wasik ; Jakubczyk ; R. Maślonka ; A. Jelen ; Joseph Cieslik ; Ks Czajka.
1968
1.968 : KSMP Charleroi : Irena Kotarzewska ; ( ? ) ; ( ? ).
1969
1.969 : KSMP Charleroi : Au Festival des KSMP à Liège : L’accordéoniste à l’extrême droite : Jules Dominianczyk ; 1er couple, I. Pacan ; Kaczmarzyk ; 2ème couple, Kazia Majchrowska ; Joseph Cieslik ( caché derrière le premier couple ) ; …
1970
1.970 : KSMP Charleroi : Les adultes derrière : J. Skoczek ; Z. Staszak ; R. Latkowski ; W. Latkowski ; I. Pacan ; A. Latkowski ; S. Maj ; Joseph Cieslik ; Jozia Fijołek ; E. Latkowski ; M. Moskaluk ; Kazia Majchrowska, habillée en garçon ; Mr Budziński ; Les enfants devant : Georges Majchrowski ; ( ? ) ; Henri Majchrowski ; Jakubczyk ; Resler ; Jakubczyk ; D. Resler.