0361 – Aller plus haut …

( épisode 1 de nos retrouvailles 2022 )

Vous connaissez la chanson de Tina Arena :

« Aller plus haut, aller plus haut
Où l’on oublie ses souvenirs
Aller plus haut, aller plus haut
Se rapprocher de l’avenir
 
».

Ces quelques mots pourraient être la devise des Anciens de Comblain.

Nous aussi on « va plus haut … encore plus haut … » malgré le poids des années qui pèsent irrémédiablement sur nos genoux.

Félicitations à nos 3 « septuagénaires » ( dont je ne citerai pas le nom par galanterie ) qui ont eu le courage de « monter plus haut, monter plus haut » avec nous.

Félicitations aussi à tous les autres … malgré nos bobos, nos rhumatismes, nos surpoids …

Et merci d’avoir laissé tout en bas vos doutes, vos craintes et d’avoir eu confiance …

Ensemble … on peut monter très haut.

3.407 : Monique Kiełtyka ; Alain Dubart ; Jean-Pierre Dziewiacien ; Eveline Ogonowski ; Christiane Konarski.
3.408 : Georges Persich ; Anna-Rita Centurione ; Dominique Ogonowski.
3.409 : Krystiane Wochen.
3.410 : Christiane Konarski ; François Chwoszcz ; Michel Pietka.
3.411 : Michel Mathieu ; Richard Konarski.
3.412 : Géniu Bujanowski ; Betty Nowicki ; Christine Piech ; Michel Mathieu ; Jóżia Murawska ; Janusz Latkowski ; Richard Konarski ; Nathalie Swiderski ; Hélène Piech.
3.413 : Nathalie Swiderski ; Alain Crucifix ; Richard Konarski ; Janusz Latkowski ; Jóżia Murawska ; et … tous les autres derrière.
3.414 : Vue sur Hamoir.
3.415 : Vue sur Hamoir.

Aller plus haut … ( épisode 2 )

Mais revenons au début …

Quand on revient à Comblain-la-Tour

pour la première fois après 40 ans d’absence,

comme Isabelle et Nathalie,

la première chose qu’on voit …

la première chose à laquelle on pense,

c’est aux bêtises qu’on a faites 40 ans plus tôt …

Et qu’est-ce qui symbolise le mieux ces bêtises ?

L’échelle de secours !

Quoi de plus naturel que d’y grimper …

On aimerait bien savoir à quoi vous pensiez en remontant l’échelle … et le temps ?

En tout cas, on sent bien que vous avez envie : « d’aller plus haut ».

3.416 : Comblain-la-Tour : l’échelle de tous les fantasmes …
3.417 : Isabelle Swiderski.
3.418 : Nathalie Swiderski.

Aller plus haut … ( épisode 3 )

Mais les premières émotions laissent vite place à d’autres …
Le plaisir des retrouvailles « à mon Dieu, il y a si longtemps … ».
Et c’est déjà l’heure de l’apéro … des apéros !
Nous sommes déjà tous sur un petit nuage … toujours plus haut !

3.419 : Tous à l’apéro.
3.420 : Avant l’effort, le réconfort.
3.421 : L’embarras du choix.
3.422 : On refait connaissance.
3.423 : Provision de bouche ?
3.424 : Heureusement, la météo est avec nous !
3.425 : Quelques explications techniques.
3.426 : Quelques explications culinaires.
3.427 : Na zdrowie !
3.428 : Attention … nous sommes filmés.
3.429 : Dominique surveille les opérations !
3.430 : Et il n’y avait pas que des boissons alcoolisées.
3.431 : Mais c’est quand même les boissons alcoolisées qu’on préfère.
3.432 : L’équipe qui a préparé le pique-nique.
3.433 : Il y en a pour tous les goûts.
3.434 : Et on fini par s’asseoir.
3.435 : C’est pas toujours les hommes qui ont des verres en main.
3.436 : Des couples se forment.
3.437 : Et des trios discutent.

Aller plus haut … ( épisode 4 )

Après l’apéro … le pique-nique.
Somptueusement organisé par Isabella, Zuhal, Géniu et Czésiu, mais aussi largement étoffé par tout ce que tous les participants ont apporté de chez eux. Au final, c’était pantagruélique.
J’ai même commencé à me dire : « Quand on aura mangé tout ça, aura-t-on encore la force d’« aller plus haut ? ».
C’est l’occasion pour moi de dire un énorme Merci à tout le monde. C’est peut-être moi qui lance l’idée, mais c’est vous tous qui faites que ces week-ends sont inoubliables. Chacun de vous apporte ses compétences, son énergie, ses moyens et sa bonne humeur. Si notre groupe est si homogène et cohérent, c’est grâce à vous. Peu d’organisations peuvent se vanter d’avoir des « ressources humaines » si disponibles et si enthousiastes. MERCI à tous.

3.438 : Le pique-nique est lancé.
3.439 : Et le rosée est là pour accompagner.
3.440 : Certains mangent plus vite … d’autres prennent du retard.
3.441 : Ambiance détendue.
3.442 : Betty préfère protéger son sandwich.
3.443 : Michel prépare le sien.
3.444 : Coucou Monique !
3.445 : Anna-Rita et Katty en mode « file indienne ».
3.446 : Katty Swiderski, notre reporter / photographe attitrée et hyper connectée.

Aller plus haut … ( épisode 5 )

Et puis vient le moment fatidique !

On nous avait annoncé qu’on devrait « aller plus haut »

mais on n’avait pas bien mesuré c’était combien « plus haut » …

Là, au pied du rocher, on n’y croit pas encore tout à fait :

« C’est une blague ? Tu ne vas pas nous faire monter tout ça ?

On n’a plus 20 ans. C’est pas possible ! ».

Et pourtant …

Il ne reste plus qu’à grimper !

3.447 : Va falloir monter là-haut !
3.448 : Un dernier selfie pour la route.
3.449 : On traverse le pont sur l’Ourthe.
3.450 : Et on entame la montée. Le Chemin des Bruyères s’offre à nous.
3.451 : Et on regrette déjà d’avoir accepté le défi !
3.452 : Yesss … on a réussi l’exploit !
3.453 : Bravo à tous … mais c’était la partie facile. Le tronçon suivant sera plus hard !
3.454 : Effectivement ! C’est là qu’on mesure combien « Aller plus haut » est consommateur d’énergie et de volonté. Cette dernière montée était … « Oufti » comme on dit à Liège !
3.455 : Pas mécontents d’y être arrivés. Tout le monde est là ?
3.456 : Enfin du plat.
3.457 : C’est reparti. Où il est ce belvédère ?
3.458 : Eh … Laissez nous respirer un peu …

Aller plus haut … ( épisode 6 )

Enfin … tout au bout de l’effort : le Belvédère de Coïsse.
Le décor est à couper le souffle … sauf que le souffle, on l’avait déjà perdu dans la montée … surtout la dernière partie de l’ascension … dur, dur.
Mais tout le monde y est arrivé. Bravo.
Le reste de la promenade sera un long fleuve tranquille et bien arrosé.

De toute façon, ce serait difficile d’« aller plus haut » !

3.459 : Et voilà enfin le Belvédère de la Coïsse.
3.460 : D’ici, la vue est magnifique à 180°.
3.461 : Panorama.
3.462 : Panorama.
3.463 : Vue sur Hamoir.
3.464 : On voit très bien le pont … tout en bas.
3.465 : Et la Rue du Pont.
3.466 : On voit même très loin de l’autre côté de la vallée.
3.467 : Décor surprenant.
3.468 : Plus personne ne regrette le déplacement.
3.469 : Les GSM crépitent.
3.470 : On en a plein la vue.
3.471 : Les amours immortalisent l’instant et l’endroit.
3.472 : Heureusement que j’ai pris mes bâtons.
3.473 : Même pas essoufflé François !
3.474 : Par contre, Anna-Rita … est bien contente que ça se termine !
3.475 : Difficile d’ « aller plus haut ».

Aller plus haut … ( épisode 7 )

Rappelez-vous, je vous avais dit que le panneau didactique installé, à grands frais, par la Région wallonne tout en haut du Belvédère de Coïsse comportait une faute d’orthographe ( au moins une ).

Je vous avais mis au défi de retrouver cette faute …

J’avais même donné comme indice qu’elle avait un rapport avec le soleil si généreux en ce moment.

Avez-vous retrouvé l’erreur ?

Certains d’entre vous ont photographié le panneau pour « relire calmement » une fois redescendu.

Avez-vous pris le temps de « relire calmement » ?

J’arrête de vous torturer ( mon épouse me dit souvent : « Arrête de te torturer …  je suis là pour ça ! » ).

Ce qu’il fallait découvrir, c’est le mot « hâleur » … qui n’existe pas.

C’est soit le haleur = celui qui tire les bateaux ( du verbe « haler », donc sans accent circonflexe ),

soit le verbe hâler = se faire bronzer ( avec accent circonflexe ), mais « hâleur » n’existe pas.

Sans doute que le fonctionnaire qui a rédigé le texte avait une envie irrésistible d’aller se faire bronzer au bord de l’Ourthe … mais nous ne pouvons que lui conseiller de remettre le chapeau circonflexe sur sa tête à lui … et pas sur le « a ».

Je dois ajouter qu’Isabella Cosaro a retrouvé une autre faute sur le panneau : « Poirier et Pommier sauvage » mériteraient d’avoir un « s » à sauvage !

3.476 : Panneau didactique installé, par la Région wallonne, au sommet du Belvédère de la Coïsse.
3.477 : Didactique … mais avec une faute d’orthographe … !
3.478 : Et même une deuxième.

Aller plus bas … ( épisode 8 )

« Aller plus bas » sera dorénavant notre objectif … et la prudence notre credo.
Heureusement, le sol est bien sec et Czesiu nous attend, à mi-hauteur, les bras et le coffre bien ouverts ! J’en profite pour remercier notre ange gardien qui se démène depuis des années pour que nos randonnées soient plus conviviales et plus agréables. Je suppute même que les arrêts de Czesiu attirent plus de monde à nos promenades que les promenades elles-mêmes. Il suffit de voir les sourires radieux qui apparaissent sur les visages des randonneurs dès que la czesiu-mobile se pointe à l’horizon. Merci à toi d’être toujours là où on a besoin de toi.

La petite averse qui nous a légèrement humidifiés sur cette partie du trajet n’a même pas « mouillé les tee-shirts » … dommage !

Et la tradition a été respectée : nous avons trouvé – comme à chaque fois – un passant qui passait et avec qui nous avons partagé notre bonne humeur … et notre vodka.

3.479 : La descente requiert une extrême prudence.
3.480 : Après ça, le Chemin des Bruyères nous semble être une autoroute … les travaux et les embouteillages en moins !
3.481 : Nous sommes sur le Thier de Coïsse … et non pas le « tiers de cuisse ».
3.482 : Par contre, les nuages s’inviteraient bien à notre promenade …
3.483 : Le ciel est menaçant, mais la caravane passe.
3.484 : Changement de décor après le croisement avec la Route de Xhoris.
3.485 : « Restez groupir » sur les marches de l’église de Xhignesse. De bas en haut et de gauche à droite : Géniu Bujanowski ; François Chwoszcz ; Czesiu Kucharzewski ; Alain Crucifix ; Casimir Nowicki ; Christiane Konarski ; Michel Pietka ; Dominique Ogonowski ; Krystiane Wochen ; Liliane Kiełtyka ; Isabella Cosaro ; Michel Mathieu ; Isabelle Swiderski ; Monique Kiełtyka ; Eveline Ogonowski ; Christine Piech ; ? = quelqu’un qui passait par là ? ; Nathalie Swiderski ; Hélène Piech ; Richard Konarski ; Janusz Latkowski ; Alain Dubart ; Georges Persich ; Jean-Pierre Dziewiacien ; Anna-Rita Centurione ; Zuhal Gunal ; Ryszard Druszcz ; et évidemment Katty Swiderski et Betty Nowicki qui faisaient les photos.
3.486 : La toute légère averse n’a même pas mouillé les tee-shirts … dommage ! Les mêmes que sur la photo précédente, mais avec Katty Swiderski et Betty Nowicki, et sans Czesiu Kucharzewski qui fait cette fois la photo.

Aller plus bas … ( épisode 9 )

« Tabreux » voilà un mot qu’il va falloir ajouter à notre dictionnaire de Comblain.

Je propose que la définition soit : « Petit hameau très sympa, situé entre Xhignesse et Fairon. Particularité : se compose d’une route carrossable, très agréable à arpenter, tout en discutant avec les compagnons de route. Tabreux se distingue par un pont ferroviaire qui franchi l’Ourthe. La descente sous le pont, pour rejoindre la rivière, est « sportive ». Une fois sur le pont, vous êtes sur le Ravel ».

3.487 : Hameau de Tabreux.
3.488 : « Tabreux » voilà un mot qu’il va falloir ajouter à notre dictionnaire de Comblain.
3.489 : Hameau de Tabreux.
3.490 : Hameau de Tabreux.
3.491 : Même si la fatigue commence à se lire sur les visages … le sourire reste de rigueur.
3.492 : Et voilà la partie « sportive » du tronçon … la descente vers l’Ourthe.
3.493 : C’est pentu !
3.494 : C’est accidenté !
3.495 : C’est dénivelé !
3.496 : Et voilà enfin l’Ourthe et le pont ferroviaire qui passe au-dessus.
3.497 : Il « suffit » de passer d’abord sous le pont et ensuite de remonter sur le pont.

Aller plus plat … ( épisode 10 )

Plus plat que le Ravel … c’est pas possible.

Je vous ai déjà expliqué ce que je pense de ces « autoroutes à piétons en béton continu » ! C’est un peu comme le Canada-dry … ça ressemble à de l’écologie … ça veut avoir l’air de l’écologie … mais c’est du BETON et rien d’autre.

Bien sûr, marcher dessus reste plaisant, et le restera longtemps … même quand l’humanité disparaîtra … le Ravel continuera à témoigner de l’imbécillité des hommes qui avaient besoin de béton pour apprécier … la nature.

Ma seule consolation … c’est de voir vos merveilleux sourires supplanter la laideur du béton !

3.498 : Entre le pont bleu de Tabreux et la passerelle rouge de Fairon, c’est le Ravel … et c’est plat.
3.499 : Plus aucune difficulté à l’horizon.
3.500 : Le ruban de béton se laisse apprivoiser.
3.501 : Tous ces sourires sont le signe qu’on approche de la fin !
3.502 : Même pas fatigué Michel.
3.503 : Michel Mathieu était le plus âgé d’entre nous. Bravo Michel.
3.504 : Attention Katty … je pense qu’il y a quelqu’un derrière toi !
3.505 : Bravo aussi à Liliane pour sa première promenade avec les Anciens.
3.506 : Georges, le « beau héro du Ravel » !
3.507 : La passerelle rouge à l’horizon. Czesiu nous attend de l’autre côté.

Aller plus plat … ( épisode 11 )

La passerelle de Fairon a été installée et inaugurée en 2019.
Depuis, elle a vu passer quelques kayaks par en dessous,

quelques chalands, quelques badauds par au-dessus.

Mais rien de transcendant !

Elle sentait bien la passerelle qu’il lui manquait quelque chose d’essentiel …

Quelque chose qui donnerait un sens à son existence …

Aujourd’hui, elle sait.

Elle a enfin été adoptée – adoubée même – par les Anciens de Comblain.

Elle sait qu’elle fait partie dorénavant de nos itinéraires.

« Alors, passerelle … heureuse ? ».

3.508 : L’Ourthe.
3.509 : L’Ourthe.
3.510 : Les premiers pas des Anciens de Comblain sur la passerelle de Fairon.
3.511 : Vue vers l’amont et Hamoir.
3.512 : Vue vers l’aval et Comblain-la-Tour.
3.513 : L’Ourthe.
3.514 : Le sourire de Christiane franchissant la passerelle.

Aller plus haut … dans l’émotion ( épisode 12 )

La fin de la promenade marque pour moi – en général – la fin du stress et le début d’un temps de relâchement … de décontraction. Tout s’est bien passé … tout le monde à l’air content. Enfin, je respire mieux.

Mais cette année, c’est ce moment précis que Vous avez choisi pour me submerger d’émotion … juste au moment où je commençais à me sentir plus cool !

C’est là, par surprise, que Vous m’avez étourdi de plaisir.

L’endroit ne pouvait pas être mieux choisi : Comblain-la-Tour, à l’intérieur du grand salon de l’Hôtel Impéri’Ale ( ex-Hostellerie Saint-Roch ), devant ces fenêtres sous lesquelles nous sommes passés si souvent pendant tant d’années …

Le moment ne pouvait pas être mieux choisi : c’est la première fois que nous sommes rassemblés là, si nombreux ; la première fois que l’hôtel nous appartient pour quelques heures …

La surprise ne pouvait pas être mieux organisée … Moi qui pensais que vous étiez tous fatigués …

MERCI infiniment pour ce cadeau.
Le tableau est magnifique … merci à l’artiste Isabella Cosaro et merci à vous tous.
À l’arrière du tableau, j’ai découvert vos messages de gentillesse.
Si votre but était de me voir bouleversé … c’est réussi.

L’œuvre sera accrochée au centre de notre salon … à l’endroit où mes yeux se posent naturellement le plus souvent … pour prolonger indéfiniment le plaisir de cette surprise. Merci.

3.515 : Comblain-la-Tour : Hôtel Impériale – ex Hostellerie Saint-Roch : la surprise.
3.516 : Séquence émotion.
3.517 : Le tableau peint par Isa – alias Isabella Cosaro.
3.518 : Au verso du tableau, les mots extrêmement gentils des Anciens de Comblain.

Allez … à table … ( épisode 13 )

Notre repas du soir a été préparé et servi par Marie, Christian et Paul.

Nous étions installés au bord de l’Ourthe sur la terrasse de l’Hôtel impéri’Ale …

Et il ne manquait rien à la douceur de ce moment d’exception.

3.519 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.520 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.521 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.522 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.523 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.524 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.525 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.526 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.527 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.528 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.529 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.530 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.531 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.532 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.533 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.
3.534 : Barbecue au bord de l’Ourthe à l’Hôtel Impéri’Ale.

Aller plus vite … ( épisode 14 )

Et pour terminer une journée déjà bien remplie … quoi de plus vivifiant qu’une virée sur les auto-tamponneuses. Décidément … Comblain-la-Tour, c’est pour nous un élixir de jouvence.

3.535 : Ducasse à la Place du Wez … quand les vieux retombent en enfance.
3.536 : Ducasse à la Place du Wez … quand les vieux retombent en enfance.
3.537 : Ducasse à la Place du Wez … quand les vieux retombent en enfance.
3.538 : Ducasse à la Place du Wez … quand les vieux retombent en enfance.
3.539 : Ducasse à la Place du Wez … quand les vieux retombent en enfance.
3.540 : Ducasse à la Place du Wez … quand les vieux retombent en enfance.
3.541 : Ducasse à la Place du Wez … quand les vieux retombent en enfance.

Aller plus sereinement … ( épisode 15 – final )

Le lendemain matin, la fatigue de la veille n’était pas tout à fait évacuée … mais les sourires sur les visages témoignaient du plaisir de prolonger encore un peu ces retrouvailles.

Et au moment de se dire « au revoir », j’avais déjà envie que ça recommence …

JP Dz


3.542 : Jóżia ; Casimir.
3.543 : Christiane ; Michel ; Richard ; Jóżia.
3.544 : Czesiu ; Hélène ; Janusz.
3.545 : Czesiu ; Zuhal ; Jean-Pierre ; …
3.546 : Isabella.
3.547 : Anna-Rita.
3.548 : Georges.
3.549 : Eveline ; Betty ; Dominique ; Christine.
3.550 : Dominique ; Christine.
3.551 : Liliane ; Betty ; Eveline ; Czesiu ; Hélène ; …
3.552 : Michel ; Georges ; Géniu.
3.553 : Nathalie ; Katty ; Isabelle ; Liliane ; Casimir.
3.554 : Alain ; Nathalie.
3.555 : Liliane ; Isabelle ; Katty ; Nathalie ; Christine ; Dominique ; …
3.556 : Zuhal ; Czesiu ; Hélène ; Isabella ; Janusz.
3.557 : Jean-Pierre.
3.558 : Nathalie ; Katty ; Isabelle.
3.559 : Isabelle ; Casimir.

JP Dz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s