0108 – Et toi, tu reviens à quel turnus ?

Sur la photo 705, qui date 1977, moi je vois déjà : Ks Kurzawa … Pani Bardo … Ks Kiek … Mr Paperka … Pani Merta … Mr Dulak … Pour les enfants … difficile de dire d’où ils viennent ?
Est-ce de Wallonie ? Du Limbourg ? D’Allemagne ? D’Angleterre ? Ou des Pays-Bas ?

Ce qui m’amène à revenir sur l’organisation des « turnus » ! ? ! Est-ce que quelqu’un d’entre vous a la moindre idée de savoir quelles étaient les raisons profondes qui prévalaient dans l’organisation de ceux-ci ?

Pour rappel, les colonies étaient structurées en 3 « turnus » ( traduction littérale = roulement … oui, c’est déjà moins romantique … On pourrait aussi traduire par « tournante » … roulement ou tournante, tous ces termes évoquent cependant bien  le même  tourbillon d’émotions et de sentiments qui nous emportait à chaque nouvelle colonie ). Deux turnus donc de 15 jours en juillet, suivi d’un turnus en août.
Ensuite, les deux dernières semaines permettaient à des pensionnés de séjourner quelques jours à Comblain.

( Notez au passage que ces pensionnés devaient avoir, en moyenne, plus ou moins 60 ans. Nous, ça nous paraissait être un âge canonique. Aujourd’hui … ).

Mais revenons sur la problématique des « roulements ». À chaque fois que se terminaient nos vacances, nous n’avions qu’une seule idée en tête : revenir et retrouver tous ceux – ou celles – qu’on avait connus durant cette période si courte. Et presque à chaque fois … l’année suivante … on se retrouvait dans un « turnus » différent.

On rêvait de revoir les petites anglaises … et on se retrouvait avec des allemandes … On avait envie d’avouer à cette allemande ( ou cet allemand ) combien elle était extraordinaire … et on passait nos vacances suivantes avec des nouveaux inconnus. Bref, c’était souvent une frustration.

Heureusement, la frustration était de courte durée. De la tournante des arrivages à la tourmente des sentiments, il y avait heureusement une nouvelle saison pour se remettre … Le plaisir de rencontrer de nouvelles têtes et le besoin de se lier d’amitié – ou plus si affinités –  avec  d’autres personnes prenaient le dessus. Au bout de quelques jours, on avait oublié « Stacy » … on avait rangé « Grechen » dans un tiroir de notre mémoire … et on était amoureux de « Brigitte » ou de « Rita » … ou le contraire.

N’empêche … j’aimerais quand même bien savoir qui – et avec quelle sorte de cruauté – imaginait ces « turnus » ? Savait-il seulement combien ces « roulements » nous ont torturés et combien ils ont influencé nos amours. Qui sait comment se serait organisée notre existence si nous avions revu « Stacy », si on avait pu avouer notre tendresse à « Grechen » et si « Andy » était revenu pour entendre – enfin – le petit secret de « Grażena » ?

NB : L’auteur de ce qui précède, par soucis de préserver la paix dans les ménages et de garder un équilibre inter-régional le plus sain possible, a volontairement choisi des prénoms, et des sensibilités totalement inventés. Autrement dit : « Je te jure, ma chérie, que je ne me souviens plus de « Stacy » et encore moins de « Grechen » ; quant à « Andy », … je te jure que c’est quand même toi que j’aurai préféré … SI, si. ». Ouf.

La photo 706 date de 1965 / 1967. Je reconnais : Pan Jan … Sophie Swierkowicz … Yolande ( ? ) … Mr Rzemieniewski … Ks Kurzawa … Kazimir Kiełbowicz … Mr Zerznik … Ici aussi, difficile de reconnaître tout le monde et de savoir de quelle région ils viennent.

Sur cette photo, on peut encore voir, la serre, le tilleul dans toute sa splendeur et l’ancien bâtiment qui sera démoli et deviendra celui des chambres des garçons.
Je me demande si, à l’avenir, je ne devrais pas me contenter d’évoquer seulement les arbres, les feuilles et les papillons ? Je prendrai sûrement … moins de risques. Qu’en pensez-vous ?

20/03/2017 – Les Anciens de Comblain

0705_1977
0705 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1977 : Sur l’escalier de la porte principale : Ks Kurzawa ; Pani Bardo ; Ks Kiek ; Mr Paperka ; Pani Merta ; Mr Dulak ; … ; ( ? ).
0706
0706 : COMBLAIN-LA-TOUR : Entre le perron et l’Ourthe : Pan Jan ; Sophie Swierkowicz ; Yolande ( ? ) ; Mr Rzemieniewski et à sa gauche, l’infirmière qui était venue de Pologne ; Ks Kurzawa ; Kazimir Kiełbowicz ; Mr Zerznik ; … ; le président de la Macierz Szkolna de Londres + quelques anglaises ; au premier rang, à gauche accroupi Basia de Londres ; ( ? ).
0707
0707 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sur l’escalier du perron : Chwoszcz François ; Jendrzejczyk Pol ;  Wochen Krystiane ; Swierkowicz Sophie ; Paluszkiewicz Jean ; Jadzia, la monitrice épouse de René Owca ; … ; ( ? ).
0708
0708 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sur l’escalier du perron : Mr Mirosław Wochen et Marianna, son épouse ; Pani Merta et son mari Wacek ; Mr Pomorski ; Mr Jan Stefanski et son épouse ; Mme Nioucka Bień ; Aline Bień ; Mr Dulak ; Pan Bardo ; Mme Marianna Koldziejka ; Mr Marysia et Bolek Chwoszcz ; Mirka Chwoszcz ; … ; Mr Kiełtyka et Mme Kiełtyka ; André Paterka ; Danielle Paterka ; Mr Kaziu Rogacki ; Mme Irène Drabina et son mari ; Mr Tadek Plichta ; Mr Angowski ; ( ? ).

 

0709

0709 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans le parc : Elisabeth Rozenski ; Piotr Rozenski ; Zosia Krol ; … ; ( ? ).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s