0054 : Promenades ( 10 ) : Jeux dans les bois

Qu’y avait-il de plus agréable que ces journées passées dans les bois ?

Quand la chaleur de juillet et d’août devenait trop intense, nous n’avions que deux options, soit se mouiller, soit chercher de l’ombre. Les promenades dans les bois devenaient alors des destinations très prisées.

Il faut bien dire que nous avions le choix. Comblain-la-Tour est heureusement entouré de bois.

On pouvait aller à Xhoris par les bois, à Hamoir par les bois, à Comblain-au-Pont par les bois, à Xhignesse par les bois, à Anthisnes par les bois, et même vers le rocher de la Vierge par les bois.

Et même les autres destinations, comme Comblinay ou Fanson, nous offraient la proximité d’arbres pour nous abriter du soleil.

En plus, pour les enfants et les ados que nous étions, la forêt ça représente depuis toujours l’inconnu, la liberté.

Passer toute une partie de la journée sous les arbres, c’était le pied. Il fallait emporter avec soi les vivres.

Des pique-niques mémorables ont été organisés. Ensuite toute sorte de jeux étaient improvisés et occupaient le reste de la journée.

Quand le chef moniteur était motorisé – ce qui était le cas avec Zdziszek Blaszka – c’était plus facile. C’est lui qui apportait, à l’endroit du rendez-vous, et le casse-croûte et les équipements nécessaires pour les jeux.

Les photos 295, 296 et 297 illustrent une de ces journées chaudes qu’on préférait passer à l’ombre.

Ça devait être une journée très très chaude si on en juge par la tenue – très décontractée – des garçons…

Heureusement, les monitrices faisaient tout ce qu’elles pouvaient pour les hydrater.

Tout le monde à l’air de bien s’amuser…

Mais qui a inventé ces jeux ?

La question est d’autant plus importante que ce sont les mêmes jeux auxquels les « générations suivantes » ont joué. Les photos 295, 296 et 297 doivent dater de fin des années soixante, les photos 298 et 299 datent de 79 / 80…, c’est-à-dire, 15 ans plus tard, et on s’amuse avec les mêmes bêtises…

Il est clair que nous devions énormément à tous ceux qui nous ont précédés.

Dès le début des colonies, l’organisation en général a été pensée. Bien sûr, on s’est adapté aux circonstances, mais la trame n’a pas vraiment changé. C’est la même chose pour les jeux, les animations, les « ognisko », comme tout le reste.

Tout a été inventé très tôt et transmis de bouche de moniteur à oreilles d’enfants, qui devenus grands ont transmis à leur tour… et ainsi de suite.

C’est sans doute pour ça qu’aujourd’hui encore – 40 ans plus tard – nos souvenirs communs rassemblent et intéressent tant de générations différentes.

28/03/2016 – Jean-Pierre Dziewiacien

0295
0295 : COMBLAIN-LA-TOUR : Quelque part dans un bois : Raymond Mielcarek ; André Karasinski ; Zdzisław Blaszka ; …. ( collection Zdzisław Blaszka ).
0296
0296 : COMBLAIN-LA-TOUR : Quelque part dans un bois : Zdzisław Blaszka ; …. ( collection Zdzisław Blaszka ).
0297
0297 : COMBLAIN-LA-TOUR : Quelque part dans un bois : Bernard Pytel ; Zdzisław Blaszka ; …. ( collection Zdzisław Blaszka ).
0298_1979
0298 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1979 : Sur le terrain de volley-ball : Isabelle Swiderski ; … ; Thérèse Spiewak ; …
0299
0299 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sur le terrain de volley-ball : ( ? ) ; ….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s