0282 – Mazur

De toutes les danses traditionnelles polonaises, celle que j’ai toujours préféré danser c’est le Mazur ! Pourtant dans le Mazur … tout est si compliqué !

Je me rappelle l’apprentissage … J’étais encore un gamin à l’époque. J’avais tout au plus 13 ans à tout casser. Les autres, les grands du KSMP de Mons, maîtrisaient parfaitement ce pas de Mazur qui me semblait à moi en même temps si léger, si élégant … mais si difficile. J’essayais de le comprendre et dans les coulisses, quand j’étais tout seul, pour ne pas être ridicule, je m’efforçais de le reproduire. C’était pas gagné. Plus tard, on a commencé à m’apprendre à danser. Et tout naturellement, l’apprentissage a commencé par les danses les plus simples comme le Krakowiac, l’Oberek, … et moi j’attendais impatiemment d’être capable … enfin … d’apprendre le Mazur.

Et quelle fierté le jour où le déclic a eu lieu ! Franchement, je ne sais plus qui s’est proposé de m’initier, ni combien de fois il ou elle a dû recommencer l’explication, ni combien de temps il a fallu … mais moi j’avais compris. Après ça, j’avais l’impression qu’aucune autre danse ne me résisterait. J’étais tellement content de moi que j’ai commencé à donner des conseils aux autres … quel prétentieux !

Quand les « nouveaux » membres du KSMP ont commencé à venir … la relève … j’ai pris beaucoup de plaisir à les « coacher ». « Transmettre » ce n’était pas seulement une tradition, c’était avant tout une nécessité … mais dans le cas du Mazur, c’était pour moi un vrai bonheur. J’y ai passé beaucoup de temps. Ce pas là est vraiment compliqué. Pour rassurer les novices, je me souviens que je leur expliquais mes débuts et mes difficultés. Certains de mes « élèves » ont compris plus vite que moi … d’autres ont mis plus de temps. Tout cet apprentissage s’est fait sous l’œil avisé et les conseils permanents de notre infatigable chorégraphe Mr Edmond Łagocki. Edmond, qui a formé toutes les générations de danseurs du KSMP de Mons, avait l’art de rendre les choses tellement naturelles que je ne connais personne qui a abandonné … Il avait l’art de donner confiance. Avec Edmond, on n’avait pas l’impression d’apprendre … on savait juste à un moment donné qu’on avait compris !

En 1972, quand la chorégraphe londonienne Olga Zeronska avait relevé le défi de donner le premier cours de danses à Comblain-la-Tour – et que nos « looks » ne correspondaient pas vraiment à ses attentes – c’est par ce même pas de Mazur qu’elle a souhaité débuter son cours … histoire de voir ce qu’on était capables de faire … et très vite, elle s’est rendu compte que nous avions déjà un sérieux bagage. Tout le reste de la formation n’était plus que du plaisir.

Mais il n’y a pas seulement le pas du Mazur qui est compliqué … le costume aussi ! Au KSMP de Mons, on avait résolu le problème en faisant le minimum syndical … pour les garçons, c’était les fameuses bottes rouges, le pantalon ligné rouge et blanc, une chemise blanche et un petit boléro noir … On était loin du costume d’apparat qui convenait pour cette danse prestigieuse de la cour. On avait tout misé sur l’excellence de la prestation des danseurs. Plus tard, quand j’ai dansé le Mazur avec le KSMP de Ressaix, les garçons étaient revêtus d’un long manteau blanc … voir les photos en annexe. C’est très bien … même si nous étions loin du costume idéal. On faisait le mieux possible avait ce qu’on avait.

Quant à vous expliquer le pas, l’origine de la danse, la différence entre le Mazur et la Mazurka … j’ai essayé … mais j’ai renoncé … trop compliqué pour moi. Et que dire des Mazurka de Chopin … à part qu’elles sont très belles, mais indansables ! Si l’un ou l’une d’entre vous souhaite relever le défi, j’en serais très heureux.

En attendant, voici trois sites qui étancheront votre soif d’en savoir plus sur le Mazur :

https://www.youtube.com/watch?v=bUvQAa24Ycw

http://www.tance.edu.pl/pl/dances/show/category/0/dance/720

https://www.youtube.com/watch?v=H5D46aHhRDM

22/06/2020 – JP Dz

Commentaires :

André Karasiński : « Comme toujours, très beau texte sur le mazur. Rythme des phrases vivant et gai mais aussi très élégant, si tu me suis dans mes élucubrations. Bravo, en tout cas.

 Mazur ? Mazurek ? Tu as raison, on a du mal à s’y retrouver. Rien d’étonnant. On trouve sur internet des publications très savantes sur le sujet faisant références à de travaux de chercheurs en musiques folkloriques, musicologues, ethnomusicologues et même de linguistes.

 Si j’ai bien compris, mazurek, oberek, kujawiak font partie du groupe de danses « mazurek » (grupa tańców mazurkowych) caractérisé par un certain nombre de rythmes spécifiques qui eux-mêmes dérivent de l’accentuation dans la langue polonaise. Ouf, c’est dit. 

 Mazurek est donc une danse populaire, une danse folklorique qui serait née à la fin du XVe siècle et dont on trouve les premières partitions au milieu du XVIe siècle.

L’appellation mazur serait apparue au début du XVIIIe siècle. 

Les noms mazur et mazurek étaient utilisés côte à côte dans la littérature du XVIIIe-XIXe siècle. 

 Peu à peu, on aurait réservé le nom mazur à une danse de salon très populaire dans les cours européennes au début du XIXe siècle. La danse populaire polonaise est devenue une danse de bal et les Français l’ont rebaptisée mazurka. Cela explique peut-être pourquoi le gouvernement polonais actuel s’oppose tellement au transsexualisme. Lol !

L’hymne national est (le) Mazurek Dąbrowskiego, en Pologne et  la mazurka de Dąbrowski, en France. 

 Pour terminer (et continuer à nous embrouiller), lorsque tu interroges Internet à propos des danses nationales polonaises, tu trouves comme réponse : « krakowiak, polonez, mazur, oberek i kujawiak » ».

2357_KSMP_Ressaix
2.357 : KSMP Ressaix – 1978 : Festival de Binche : A l’avant plan : ( ? ) ; Gieniu Perzyna ; Les danseurs : Casimir Nowicki ; Janek Perzyna ; Richard Szymczak ; Vital Kciuk ; Jean-Pierre Dziewiacien ; André Walasczyk ; Jeanine Szabera ; Danièle Perzyna ; Isabelle Swiderski ; ( ? ) ; ( ? ) ; Malvina Rusowicz.
2358_KSMP_Ressaix
2.358 : KSMP Ressaix – 1978 : Festival de Binche : Casimir Nowicki ; Janek Perzyna ; Richard Szymczak ; Vital Kciuk ; Jean-Pierre Dziewiacien ; André Walasczyk ; Jeanine Szabera ; Danièle Perzyna ; Isabelle Swiderski ; ( ? ) ; ( ? ) ; Malvina Rusowicz.
2359_KSMP_Ressaix
2.359 : KSMP Ressaix – 1978 : Festival de Binche : Casimir Nowicki ; Janek Perzyna ; Richard Szymczak ; Vital Kciuk ; Jean-Pierre Dziewiacien ; André Walasczyk ; Jeanine Szabera ; Danièle Perzyna ; Isabelle Swiderski ; ( ? ) ; ( ? ) ; Malvina Rusowicz ; à l’accordéon, Daniel Pietka.
2360_KSMP_Ressaix
2.360 : KSMP Ressaix : « Idzie Maciek przez wieś z bijakiem za pasem » : Casimir Nowicki ; Vital Kciuk ; Janek Perzyna ; ( ? ) ; Claude Soulas ; Jean-Michel Deputat ; ( ? ).
2361_KSMP_Ressaix
2.361 : KSMP Ressaix : Mazur : Malvina Rusowicz ; Bernadette Marszalkowski ; Michel Spiewak ; Casimir Nowicki ; Irène Sitarz ; Janek Perzyna.
2362_KSMP_Ressaix
2.362 : KSMP Ressaix : Mazur : Dominique Ogonowski ; Eveline Ogonowski ; Halina Ogonowski ; Jeanine Szabera ; Irène Sitarz ; Bernadette Marszalkowski ; André Cornut ; Jean-Michel Deputat ; ( ? ) ; ( ? ) ; Vital Kciuk ; Casimir Nowicki.
2363_KSMP_Ressaix
2.363 : KSMP Ressaix : Sous un chapiteau dressé dans la cour de l’Ośrodek Św. Maksymiliana Kolbe : Ks Kurzawa ; Les enfants : ( ? ) ; … ; Isabelle Swiderski ; Gieniu Perzyna ; Les grands ; Eveline Ogonowski ; Nadine Deputat ; Irène Sitarz ; Bernadette Marszalkowski ; Dominique Ogonowski ; Thérèse Ogonowski ; ( ? ) ; … ; Edouard Nowicki ; Janek Perzyna ; Antosz Kiełbowicz ; et tout à fait à droite, avec son appareil de photo sur les genoux, Mr Jóseph Rzemieniewski.
2364_KSMP_Ressaix
2.364 : KSMP Ressaix : Devant l’église dédiée à Św. Maksymiliana Kolbe : Accroupis : Antosz Kiełbowicz ; ( ? ) ; Janek Perzyna ; Edouard Nowicki ; Casimir Nowicki ; Vital Kciuk ; Jean-Michel Deputat ; Debout : Nadine Deputat ; Bernadette Marszalkowski ; Thérèse Ogonowski ; Irène Sitarz ; Eveline Ogonowski ; Dominique Ogonowski.
2365_KSMP_Ressaix
2.365 : KSMP Ressaix : Sous chapiteau : Jean-Pierre Dziewiacien ; Eveline Ogonowski ; Michel Spiewak ; Danièle Czajkowski ; Vital Kciuk ; Danièle Perzyna ; Janek Perzyna ; Simone Wattiez ; Jean-Michel Deputat ; Marilyne Desmet ; André Walasczyk ; Malvina Rusowicz.
2366
2.366 : Costumes de mazur.
2367
2.367 : Costumes de mazur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s