T02 – Śmigus-Dyngus

En Pologne, les festivités de Pâques se clôturent joyeusement le lundi par la tradition du Śmigus-dyngus durant laquelle familles et amis se versent de l’eau les uns sur les autres. Plus particulièrement, les garçons aspergent les filles célibataires d’eau et fouettent leurs jambes avec des branches de saule.

À l’origine, Śmigus et Dyngus étaient deux coutumes distinctes. Elles viennent des rites païens des tribus slaves originelles. La coutume consistant à s’arroser à l’eau serait apparue sur les terres polonaises avec la princesse Wanda, dont on situe le décès en l’an 750. Wanda est une princesse légendaire, fille du légendaire roi Krak, fondateur de Cracovie.

Śmigus consistait à fouetter les jambes avec des rameaux de saule ou de palmier et à asperger le corps avec de l’eau froide. Cette habitude symbolisait la purification printanière de la saleté et des maladies. Plus tard, l’Église l’a introduite dans le rite de ce qui est appelé le « Lundi Arrosé » ( lany poniedziałek ) et qui est une partie intégrante des fêtes de Pâques, l’eau symbolisant la résurrection du Christ qui nous sauve du péché.

Les slaves croyaient aussi que l’arrosage à l’eau était propice à la fécondité. C’est pourquoi c’étaient surtout les jeunes filles en âge de se marier qui faisaient l’objet de cette coutume. Celle qui n’avait pas été arrosée en éprouvait de la colère et de la crainte car cela signifiait un manque d’intérêt des garçons pour sa personne et un risque de rester célibataire.

Dyngus consistait à se rendre visite mutuellement au printemps après la longue période d’un hiver très rigoureux et donc peu propice aux sorties. En se rendant les uns chez les autres, les gens apportaient des cadeaux, des collations ainsi que le casse-croûte pour un éventuel vagabond. L’ambiance de ces visites était rythmée par des chansons, des récits … C’était aussi l’occasion pour les pauvres de pouvoir goûter des plats faisant partie du menu d’autres familles.

Petit à petit les deux coutumes se sont fondues en une seule. Sauf en Cachoubie – région lacustre qui s’étend au sud-ouest de Gdansk, et où se situe Sierakowice, ville jumelée avec Saint-Ghislain – où la flagellation symbolique perdure jusqu’à nos jours, l’arrosage à l’eau ( étendu à tout le monde ) s’est imposé. On peut toutefois s’y soustraire en offrant des œufs colorés et décorés.

13/04/2020 : André Karasiński

T012_dyngus
T012 : Dyngus.
T013_dyngus
T013 : Dyngus.
T014_dyngus
T014 : Dyngus.
T015_dyngus
T015 : Dyngus.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s