0203 – Le tilleul

Il y a une autre odeur qui nous rappelle systématique Comblain … celle du tilleul.
Celui qui pousse un peu trop près de la petite maison au bord de l’Ourthe ( la villa Mississippi ).
Celui en dessous duquel nous cherchions un peu d’ombre quand le soleil « piquait » trop.

Son odeur nous accueillait déjà tôt le matin, quand nous sortions, en slip, de nos chambres pour nous laver à l’eau froide, tous alignés devant l’auge en pierre adossée au mur de la petite maison. Et quand nos ablutions se transformaient en bataille d’arrosage, c’est le tilleul qui nous servait en même temps de bouclier et de paravent.

Il en a vu passer ce tilleul des garnements, des espiègles, des chenapans et des mauvaises graines. Et il a survécu à tout. D’autres arbres du parc, pourtant plus imposants et robustes, se sont laissés aller. Lui résiste. Il me fait penser à un autre tilleul … celui de Dominique Stefanski … vous en avez déjà entendu parler ? Non ? Alors je ne résiste pas au plaisir de laisser Dominique vous raconter son histoire :

« Je revois comme si c’était hier, ce 25 juin où nous avons reçu les clés de la maison pour la première fois. Elle était aussi vide que le jardin était plein de broussailles et de mauvaises herbes.

Nous étions pressés d’installer notre petit confort et chaque jour, on découvrait les mille et une petites choses qui nous manquaient pour faire fonctionner la maison …

 Quand j’ai entrepris de m’occuper du jardin, ce n’était qu’une mer de ronces recouvertes de liserons dont les fleurs blanches ondulaient comme de l’écume sur ces vagues conquérantes … Pour le jardin aussi, il fallait faire quelques acquisitions et j’ai commencé par acheter des gants de jardin et un petit sécateur, et je suis partie à l’assaut de cette petite jungle épineuse. Les ronces éliminées, de jolies plantes ont commencé à réapparaître çà et là, un rosier ancien très parfumé, des ancolies et bien d’autres fleurs qui profitaient de l’éclaircie pour reconquérir ce qui avait été leur espace …

 C’est là que j’ai vu un petit tilleul, à peine plus haut qu’un céleri … Je l’ai coupé net, mais à regret car il poussait trop près du mur … L’année suivante, il est revenu et l’année d’après aussi … Et moi, à chaque fois « tchac » un coup de sécateur … Puis pendant un an ou deux et plus, je n’ai plus trop fait le jardin car j’avais trouvé dans des choux, quelques jeunes pousses qui m’occupaient et m’en tenaient éloignée…

 De retour au jardin, j’ai constaté que mon sécateur n’était plus assez grand pour couper le tilleul entêté et j’ai pensé acheter une cisaille … Le temps de trouver une cisaille, il avait encore grandi et j’ai pensé qu’il me faudrait une scie … Le temps de trouver une scie … le voilà qui était hors d’atteinte de mes velléités « arasoires » !

 Aujourd’hui, le parfum de ses fleurs embaume tout le quartier et il bourdonne de la vie de tous ces petits insectes qui se repaissent de son nectar … Il est là, immense, magnifique, volontaire et tout engoncé …
Ce 25 juin, c’était il y a 28 ans et on s’était marié l’avant-veille, le 23 … Depuis, on a agrandi la famille, la maison, la troupe d’animaux … on a des tas d’accessoires, d’ustensiles, d’outils de jardin et toujours un tilleul … Je me dis qu’il me faudrait peut-être une pelle mécanique pour déplacer… le mur.
 ».

Dominique Stefanski

Si j’ai souhaité partager avec vous cette histoire magnifique, racontée avec tant de poésie, c’est que ce tilleul – qui a choisi de s’implanter à Fontaine l’Evêque – mérite toute notre admiration. Par certains côtés, il me fait penser aux Anciens de Comblain … qu’on avait plantés là, à Comblain … qui ont poussé, grandi … qui ont connu d’autres horizons, mais qui reviennent inlassablement … qui s’accrochent … qui résistent … qui prennent racine.

Du coup, j’ai envie d’avoir un autre regard sur Notre tilleul … celui de Comblain … celui qui s’accroche trop près de la villa Mississippi. J’ai furieusement envie de le protéger, de l’adopter, d’en faire un emblème, un symbole. Et si on en faisait Notre arbre ?

24/12/2018 – JP Dz

1512
1.512 : COMBLAIN-LA-TOUR : Autour du tilleul : Construction du bâtiment rouge.
1513
1.513 : COMBLAIN-LA-TOUR : Autour du tilleul : Derrière : Richard Chwoszcz ; Georges Załobek ; Mr Józef Rzemieniewski ; ( ? ) ; Mr Bolesław Chwoszcz ; Rangée du milieu : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Pan Jan ; ( ? ). A l’avant plan : ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ).
1514_2005
1.514 : COMBLAIN-LA-TOUR – mai 2005 : Autour du tilleul : Classes vertes de Bruxelles.
1515_2005
1.515 : COMBLAIN-LA-TOUR – mai 2005 : Autour du tilleul : Classes vertes de Bruxelles.
1516
1.516 : COMBLAIN-LA-TOUR – 2016 : Autour du tilleul : Henryk Tomczak ; André Karasiński ; Marie-Françoise Fiutowski ; Sophie Nowak ; Marie-Louise Dupont ; Anne-Marie Gilson ; ( ? ) ; Kazimierz Miksiewicz et Martine.
1517
1.517 : COMBLAIN-LA-TOUR – 2016 : Autour du tilleul : Jean-Pierre Dziewiacien ; Marilyne Desmet ; Bénédicte Druszcz ; Géniu Bujanowski ; Isabella Cosaro ; Dominique Stefanski ; Wilma Di Costanzo ; Irek Mrzygłod ; Henryk Tomczak.
1518
15.18 : COMBLAIN-LA-TOUR : Autour du tilleul.
1519
1.519 : COMBLAIN-LA-TOUR : Autour du tilleul : Accroupis : Katty Swiderski ; Casimir Nowicki ; Géniu Bujanowski ; Jean-Pierre Dziewiacien ; Dorota Druszcz ; Debout : François Chwoszcz ; Krystiane Wochen ; Georges Persich ; André Karasiński ; Marie-Louise Dupont ; Betty Nowicki ; Anna-Rita Centurione ; Alain Crucifix ; Aline Bień ; Daniel Dizant ; Isabella Cosaro ; Dominique Ogonowski ; Hélène Piech ; Monica Nauschutz ; Regina Gymza ; Zuhal Gunal ; Anne Wuidar ; Czesiu Kucharzewski ; Dominique Santenoy ; Pierre Front.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s