0107 – Les Majówki

Nous vous invitons à nous rejoindre le week-end des 24 et 25 juin 2017 à Comblain-la-Tour pour fêter, comme chaque année, l’été. Cet évènement – qui trouve son origine dès 1962 et que nous appelions la « Majówka » – a toujours eu comme objectif premier de réunir la communauté polonaise de Belgique.

Ce rassemblement festif, outre sa vocation première, permettait, et c’est toujours le cas, d’aider le Centre à faire face aux dépenses liées au bon fonctionnement de l’institution. Comme le disait déjà, en 1970, Monsieur Józef Rzemieniewski : « Par leur présence, les participants aux fêtes du printemps veulent aider le Comité des écoles à exprimer leur confiance et leur reconnaissance à ceux sur qui repose la responsabilité de l’avenir du Centre ». L’intégralité de cet article du Narodowiec n° 161 du 10/07/1970 vous est livrée ci-dessous ( merci à André Karasinski pour la traduction ).

 Mais cette manifestation – qui s’appelle aujourd’hui « Powitanie lata » – permettait aussi à la communauté polonaise de montrer ce qu’elle avait de plus précieux : sa jeunesse. En 1970, c’est le KSMP de Charleroi qui était à l’honneur. D’autres années, c’était les KSMP de Liège, de Heusden-Zolder, du Centre ou de Mons qui envahissaient le chapiteau, dressé sur le terrain de volley-ball, pour galvaniser un public conquis d’avance.

Ceci prouve, une fois de plus, le lien étroit entre le Centre Millennium et l’ensemble de la communauté polonaise de Belgique. L’article ci-dessous se fait écho de cette synergie. Quant à nous, nous ne manquerons pas de rendre hommage aux KSMP, aux Scouts, aux anciens scouts, à Związek Polaków, à SPK, à tous les comités et à tous les bénévoles et sympathisants qui ont rendu cette aventure possible. MERCI à tous.

 13/03/2017 – JPDz

Narodowiec n° 161 du 10/07/1970 – Nouvelles de Belgique

 COMME LES ANNÉES PRÉCÉDENTES, LA « FÊTE DU PRINTEMPS » ORGANISÉE À COMBLAIN-LA-TOUR PAR LE COMITÉ DES ÉCOLES, A ATTIRÉ UN GRAND NOMBRE DE PARTICIPANTS.

 Depuis 9 ans déjà, le dernier dimanche de juin est la journée de rencontre des Polonais de Belgique au Centre de vacances de Comblain-la-Tour. Ils viennent nombreux et même le mauvais temps ne les en dissuade pas.

Il faisait nuageux ce dimanche 28 juin au matin et une forte pluie se mit même à tomber. Le doute commença à envahir les organisateurs. Le mauvais temps n’allait-il pas inciter un grand nombre à rester à la maison ? Et pourtant, dès 10 heures, les premières voitures arrivèrent.

Contrairement aux années précédentes, vu la météo, la messe ne se déroula pas à l’air libre mais sous un chapiteau. À 11 heures, à l’entame de la messe célébrée par le père K. Szymurski, l’immense tente était bien remplie. Le célébrant a également prononcé une homélie à la fin de laquelle il a demandé de prier pour la prospérité du Centre ainsi que pour ceux dont l’initiative audacieuse a permis l’existence et le développement du Centre.

La messe a été animée par les jeunes de Liège sous la direction de Monsieur Bień W. À la fin de la messe, tous les participants ont entonné le « Boże coś Polskę ».

Pause déjeuner.

 Après la messe c’est le déjeuner. C’est le temps des rencontres et des conversations ( chats ). Les gens continuent à arriver et le nombre d’un millier de visiteurs a été dépassé. On rencontre surtout des jeunes.
La cuisine, le bar, les buffets dans le parc tournent à plein rendement. Tout est bercé par de la musique polonaise, œuvre de Monsieur Ołownia. Durant la pause se déroule aussi un match de football entre l’équipe du KSMP de Liège renforcée et une formation belge qui s’impose 3-2. Monsieur J. Stefa
ński a pris en charge la partie technique de l’organisation de cette rencontre puisqu’il en fut un des initiateurs, soucieux de diversifier le programme de la journée.

 Spectacle donné par le KSMP de la région de Charleroi :

À partir de 14 heures, l’ensemble « Melodia Ojczysta » sous la direction de Franiu Klimanowicz interprète des morceaux qui invitent à la danse. À 15 heures, au nom du bureau du Comité des écoles, Józef Rzemieniewski souhaite la bienvenue à tous les participants. Il salue les Polonais de Belgique ainsi que leurs hôtes belges.
Il adresse des mots de remerciements chaleureux aux Polonais d’Allemagne, venus en nombre et pour la première fois, aux Polonais du Grand-Duché du Luxembourg qui participent pour la seconde fois avec à leur tête leur pasteur, le père Adamczyk et les membres des bureaux de leurs organisations. Il convient aussi de mentionner tous ceux qui ont pris en charge l’organisation des autobus : Związek Polaków de la région de Mons et de Heusden, SPK ( Association des anciens combattants ), les prêtres de la région de Charleroi, les organisations catholiques des régions du Centre et de Liège. Il faut leur exprimer beaucoup de gratitude car c’est aussi grâce à leur dévouement que le parc se remplit chaque année lors de la « Fête du printemps ».

Ensuite, Monsieur Rzemieniewski a présenté le groupe artistique de la jeunesse KSMP de la région de Charleroi qui, par ses chants et danses, a animé cette journée. C’est un des ensembles les plus jeunes de Belgique mais plein de bonne volonté et de dynamisme. Il faut excuser les défauts et récompenser la persévérance et le souci constant du groupe d’atteindre un niveau de performance plus élevé. La chorale est dirigée par Monsieur Adamowicz. La présentation des différents numéros du programme et l’animation du public furent l’œuvre de Monsieur J. Soblanka. Le public a remercié le groupe par de chaleureux applaudissements. C’est leur interprétation de la Polonaise qui a particulièrement enchanté l’assistance.

 Le père L. Lewandowski était très content. Quant à madame Henryka Matecka, elle était particulièrement satisfaite puisque c’est elle qui enseigne les danses à ces jeunes. En fait, elle se dévoue à eux corps et âme. Elle ne peut rien leur refuser. Jamais elle ne leur dira : « Je n’ai pas le temps » !

Le programme artistique a été complété par la prestation d’Urszula Szyndalik et de son frère Tadeusz, d’Anvers, qui ont récité des poèmes dans un polonais parfait.

Ensuite, place à nouveau à la musique et à la dance jusque tard dans la soirée. Car il semble qu’on ait du mal à quitter Comblain.

 Quelques remarques additionnelles :

En marge de cette fête, quelques remarques plus générales.

Bien que les organisateurs fassent tout pour que règne toujours une ambiance particulièrement chaleureuse, la majorité des participants ne viennent pas seulement pour s’amuser. Ils viennent avant tout pour « joindre l’utile à l’agréable ». Ils peuvent constater à chaque fois qu’aucun des sous qu’ils dépensent n’est gaspillé puisque le Centre de vacances du Comité des écoles s’embellit d’année en année. Par leur présence, les participants aux fêtes du printemps veulent aider le Comité des écoles à exprimer leur confiance et leur reconnaissance à ceux sur qui repose la responsabilité de l’avenir du Centre.

Il suffit d’un simple appel pour que viennent aussitôt en aide au Comité des écoles les organisations comme les personnes privées. Cette année, en un seul mois, sans efforts particuliers, le Comité a reçu en prêt la somme de 150.000 francs. Car chacun est convaincu que l’argent ne disparaît pas mais qu’il est utilisé utilement.

Tous ceux qui, des semaines, des mois durant, travaillent bénévolement au Centre de Comblain-la-Tour permettent au Comité des écoles d’épargner des milliers de francs. Et ce qui est le plus réjouissant, c’est que de plus en plus de jeunes proposent leur aide, convaincus que c’est leur Centre.

Revenons à la dernière « Fête du printemps ». Beaucoup de gens ont travaillé à sa préparation ( remise en ordre et préparation du bâtiment, etc ) et durant son déroulement : les familles Bujanowski, Bardo, Chmielecki, Matusiewicz, Soltysik, sans parler de ceux que l’on voit toujours à Comblain. La famille entière a mis la main à la pâte : parents, enfants adolescents, enfants adultes. De jeunes garçons de Heusden se sont occupés du bar. Il faut leur exprimer beaucoup de gratitude aussi bien à tous ceux qui ont été nommés dans cet article qu’à tous ceux qui n’y ont pas été expressément nommés.

Mais il ne s’agit pas seulement de cela. Il faut souligner avant tout que, nonobstant les jérémiades des pessimistes, il existe des gens sur lesquels on peut s’appuyer pour construire une vie polonaise en exil.

Une chose cependant est importante : ne pas les traiter comme des pions passifs et inconscients. Il faut tout faire, au contraire, pour qu’ils ne soient pas que des exécutants mais des coauteurs dans la mise en place des programmes.

Depuis toujours ceci est une préoccupation du bureau du Comité des écoles qui mène une gestion ouverte, en intégrant des personnes de bonne volonté lorsque des décisions importantes sont prises.

                                                                                                           ( j. n. ) 1

 1 Józef Rzemieniewski

 André Karasinski pour la traduction.

0699_1970_07_10
0699 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1970 : Majówka. Narodowiec du 10/07/1970.
0700_1970_07_10
0700 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1970 : Majówka. Narodowiec du 10/07/1970.
0701_1970_07_10
0701 COMBLAIN-LA-TOUR – 1970 : Majówka. Narodowiec du 10/07/1970.
0702_KSMP_Charleroi
0702 : KSMP de Charleroi : ( ? ) ; … ; Lodia Baum ; ( ? ) ; Ks Lewandowski.
0703_KSMP_Charleroi
0703 : KSMP de Charleroi : Christine Piech ; Dorotka Druszcz ; ( ? ) ; ( ? ) ; ….
0704_(0038)_KSMP_Charleroi
0704 : KSMP de Charleroi : Karine Kotarzewski ; Malek Stanisław ; Kantyka Anne-Marie ; Annick Majchrowski ; Cathy Cieslik ; Christine Piech ; Dorotka Druszcz. ( déjà publiée sous le n° 38 ).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s