0060 : Naissance du centre de vacances

Comment est né le centre de vacances du Comité central des Écoles des Polonais libres de Belgique ?

D’après le texte original rédigé en polonais par Józef Rzemieniewski et paru dans la revue Polecho en 1992.

Le Comité central des Écoles des Polonais libres de Belgique ( Macierz Szkolna Wolnych Polaków w Belgii ) [NDT : PMSz, dans la suite de cet article] a vu le jour en 1952. Son premier président fut Tadeusz Plater- Zyberk et il le resta jusqu’en 1956. Ce fut ensuite le docteur Rudolf Wilczek qui occupa cette fonction jusqu’à son décès en avril 1984 ; Józef Rzemieniewski lui succéda.

Toutes les organisations qui faisaient partie des comités scolaires existant dans les différentes régions devinrent membres de PMSz qui se fixa pour tâche la supervision des écoles locales et mit sur pied, à cet effet, un inspectorat. Dès le début, l’inspecteur fut le docteur Edward Pomorski.

Dans le cadre de son action, PMSz décida d’organiser des colonies de vacances pour tous les enfants des écoles. La première se déroula à Bouillon en été 1954. Elles furent ensuite organisées dans différents endroits : à la mer ou en Ardenne. Elles connurent un vif succès. C’est donc tout naturellement que germa l’idée d’avoir son propre centre de vacances. Outre le manque d’argent, l’absence de personnalité juridique de PMSz fut une autre difficulté à surmonter.

Après moult discussions, principalement avec des juristes, une organisation officielle fut créée sous le nom de « Macierz Szkolna Wolnych Polaków – Ośrodek Kształcenia i Wakacji » ( Comité central des Écoles des Polonais libres de Belgique – Centre de Formation et de Vacances ; Schoolcomite van de Vrije Polen van Belgie – Opleiding en Vacancie Centrum ). L’assemblée constitutive de cette organisation, durant laquelle les statuts furent approuvés, se tint à Bruxelles le 28 avril 1959.

Afin de maintenir le lien entre cette nouvelle organisation officielle et PMSz, ses membres furent les présidents des organisations faisant partie de PMSz, ou leurs délégués, ainsi que les membres du bureau de PMSz. Les statuts furent publiés au Moniteur le 6 juin 1959. Ensuite, il fallut partir à la recherche de l’argent nécessaire à l’achat du Centre.

C’est alors que naquit le projet de vente, auprès de la communauté polonaise de tout le pays, de petites briques symboliques de 100, 500 et 1.000 FB ( ± 2,5 – 12,5 et 25 Euros ).

Et de fait, cela a marché. Dans les régions, il y eut beaucoup d’acquéreurs, personnes privées ou organisations. Mais il se disait que cela serait mieux si PMSz trouvait un immeuble car alors chaque donateur saurait pourquoi il donnait.

Les recherches pour trouver un bien commencèrent. Le président Wilczek, le secrétaire Rzemieniewski et le recteur de la Mission Catholique Polonaise, le père Karol Kubsz, se mirent à sillonner la Belgique. Le père Kubsz fit par hasard la connaissance d’un agent immobilier. Ce dernier proposa d’abord un vieil immeuble sur les hauteurs d’Esneux et, quelques jours plus tard, à Comblain-la-Tour, cet hôtel abandonné qui est aujourd’hui le centre de vacances de PMSz. La rupture du compromis de vente, déjà signé pour Esneux, se fit sans paiement d’une indemnité et un nouveau compromis fut signé pour l’achat de l’hôtel de Comblain-la-Tour.

L’acte notarié fut signé le 4 janvier 1961. Le montant de la transaction s’élevait à :

1.500.000 FB ( ± 37.500 Euros ) pour la propriété,

200.000 FB ( ± 5.000 Euros ) pour les frais d’achat,

18.800 FB ( ± 470 Euros ) pour les frais de l’emprunt hypothécaire,

5.430 FB ( ± 135 Euros ) pour les honoraires de l’avocat et d’autres petites dépenses.

Soit un montant total de 1.724.230 FB ( ± 43.105 Euros ).

Et d’où venait l’argent ?

Selon le PV de la réunion de 19 février 1961, PMSz a déboursé 1.000.000 FB soit ± 25.000 Euros. Cette somme comprenait :

[FB] [EURO]
Emprunt hypothécaire 600.000 ± 15.000
Prêt sans intérêt de Mr. Mazuriec d’Anvers * 50.000 ± 1.250
Prêt d’une durée de 15 ans de Mr. Zaniewski d’Anvers * 100.000 ± 2.500
Vente des petites briques 273.525 ± 6.838

*Prêts obtenus par l’intermédiaire du recteur Kubsz.

Les fonds propres de PMSz s’élevaient à 250.000 FB soit ± 6.250 Euros.

À cette époque, le docteur E. Pomorski était le président de Związek Polaków w Belgii ( Union des Polonais de Belgique ) et il y fit la promotion des petites briques. En ce qui concerne le remboursement des dettes, PMSz avait le projet de lotir et de vendre une partie du parc. Accord fut signé avec l’agent immobilier qui avait servi d’intermédiaire lors de la recherche d’un endroit où créer le centre ; quelques parcelles furent même vendues et des arrhes versées. Mais il apparut que l’intermédiaire annonçait à PMSz des prix inférieurs aux prix réels. PMSz lui intenta un procès mais l’affaire tomba rapidement à l’eau suite à son décès provoqué par une crise cardiaque. Les sommes qu’il avait perçues à titre d’arrhes furent remboursées aux 10 candidats acquéreurs.

C’est à nouveau le père Kubsz qui vint en aide à PMSz. Il connaissait un monsieur âgé, un belge, à qui il parlait de l’action de PMSz et du centre de vacances nouvellement acheté. Ce monsieur fit un don de 200.000 FB soit ± 5.000 Euros. A la même époque, le père Kubsz fit la connaissance de Madame Zofia Zubel qui prêta à PMSz 500.000 FB ( ± 12.500 Euros ) [NDT : et qui, en plus, fit l’acquisition de la brique de 100.000 FB soit ± 2.500 Euros]. Tous les prêts furent remboursés aux échéances fixées.

On avait acheté un hôtel abandonné avec ses dépendances et un parc en friche. Il fallut nettoyer les chambres, trouver des lits, des matelas, du matériel de cuisine, nettoyer le parc. Vinrent alors travailler des retraités et ceux qui ne l’étaient pas encore : mineurs, ouvriers d’usine, ingénieurs, employés, professeurs d’université.

Monsieur Leon Czak a consacré beaucoup de temps à cette tâche. Messieurs J. Stefański, Z. Bardo et Kaźmierczak se sont efficacement attelés à la recherche des lits, matelas, ustensiles de cuisine. Le transport de tous ces meubles et équipements fut l’œuvre de Monsieur W. Bień. Il dénicha dans son usine un camion ad hoc et son chauffeur. En un mot, les premières colonies purent se dérouler, comme prévu, durant l’été 1961.

Il faut aussi souligner, en ce qui concerne les colonies, la collaboration développée avec la PMSz de la République fédérale d’Allemagne. Cette collaboration perdure jusqu’à aujourd’hui [NDT : 1992].

Encore deux mots à propos des finances des années 60, années durant lesquelles PMSz reçut d’autres dons :

  • 909 FB ( ± 2.022 Euros ) de la société « Pro Polonia » dont le président était le consul honoraire Karol Prus-Piołunowski, suite à l’arrêt de ses activités,
  • 398 FB ( ± 1.760 Euros ) des comités régionaux ainsi que du comité central, comités créés à l’occasion du millénaire de la Pologne catholique,
  • 000 FB ( ± 1.250 Euros ) de l’Évêque du diocèse de Liège,
  • 000 FB ( ± 2.500 Euros ) sous forme de subsides annuels de 15 à 20.000 FB ( ± 375 à 500 Euros ) de l’organisation « L’Aide à l’Église en détresse», pour laquelle travaillait le père Alfons Stopa.

Pour terminer, il faut mettre en exergue que les conditions qui présidèrent à la naissance du Centre de Formation et de Vacances de PMSz de Comblain-la-Tour sont la preuve que les polonais sont de bons gestionnaires lorsqu’ils sont maîtres de leurs décisions. C’est cette atmosphère qui a régné, et qui règne toujours, au sein de PMSz. [NDT : ce sont les paroles prononcées par Mr. Rzemieniewski en 1992].

Ses membres furent, et sont, les organisations indépendantes, les décisions furent prises en commun et, par conséquent, on était au courant dans les régions de ce que PMSz faisait et on ne fut pas déçu.

Malgré nos divergences politiques, nous avons tous travaillé ensemble, et nous continuons à le faire, afin que la Pologne soit libre.

Et puisqu’Elle est libre maintenant, notre effort ne fut pas vain.

Mons, le 02/05/2016 : André Karasinski

0335_Ksiadz_Karol Kubsz
0335 : Ksiadz Karol Kubsz
0336_Tadeusz  Plater-Zyberk
0336 : Mr Tadeusz Plater-Zyberk
0337_Rudolf Wilczek
0337 : Dr Rudolf Wilczek
0338_Józef Rzemieniewski
0338 : Mr Józef Rzemieniewski
0339
0339 : COMBLAIN-LA-TOUR : La propriété achetée par la Macierz Szkolna.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s