0308 – Nasze pielęgniarki

Nous aussi, nous pouvons être fiers de nos infirmières – nasze pielęgniarki – elles qui sacrifiaient volontiers le peu de vacances qu’elles avaient pour venir à Comblain-la-Tour veiller sur nous. J’utilise le mot « veiller sur » à dessein. En effet, en polonais, étymologiquement parlant, le mot « pielęgniarki » s’apparente au mot « pielęgnować » qui signifie littéralement : prendre soin, chérir. Et elles en avaient du travail avec nous !

Nous n’avons pas retrouvé – jusqu’ici – de documents écrits qui relatent les prestations de nos chères infirmières lors de nos colonies à Comblain. Mais par chance, on a retrouvé un petit cahier qui est un « compte rendu des soins apportés » lors des colonies polonaises de 1958 à Bastogne … c’est-à-dire juste avant celles de Comblain. Il est certain que les enfants des débuts de Comblain étaient déjà ceux de Bastogne, et que leur enthousiasme ne s’est pas refroidi entre-temps … donc nous pouvons affirmer, sans risquer de nous tromper, que les activités, et les conséquences de ces activités étaient sensiblement les mêmes.

Ce document, rédigé par l’infirmière de service, reprend systématiquement tous les petits bobos et les soins qui ont été requis. Vous remarquerez qu’il s’agit de la période entre le 15 juillet et le 23 juillet. Sur cette courte période, l’infirmière est intervenue 45 fois ! Pas mal. Bien sûr, j’ai pris soin de « camoufler » le nom des bénéficiaires de ces soins … pour ne pas risquer d’être accusé de divulguer une quelconque information à caractère médical … on ne sait jamais. Même si les traumatismes sont ici largement bénins. On y trouve essentiellement des plaies aux genoux, aux fronts, aux mollets, aux pieds, à la tête, … de légères blessures aux doigts, aux coudes … quelques aphtes, quelques furoncles, un peu de herpes, … des températures légèrement élevées annonciatrices d’angine … bref, rien de bien grave. Il a suffi d’un peu d’alcool iodé, de mercurochrome, de pommade, de quelques pansements compressifs, de bains de bouche … et de suppositoires … pour remettre les enfants sur pieds. Il a fallu aussi, et surtout, toute la patience et toute la douceur de l’infirmière pour gérer la fougue de ces casse-cou. Cet inventaire à la Prévert est surtout intéressant pour ce qu’il démontre de la vitalité de nos jeunes participants aux colonies.

Pour rendre un hommage mérité à nos chères infirmières, le moins qu’on puisse faire c’est d’essayer de retrouver le nom de chacune d’elles. Je sais … ça ne sera pas simple … mais si nous nous y mettons tous … Je vous propose donc de compléter la liste ci-dessous.

Mais avant, permettez-moi d’évoquer déjà quelques-unes d’entre elles. Parmi les dernières infirmières des années 70 ( début 80 ), on se doit de citer Fabienne Laffut, Eveline Ogonowski et Janina Urbanek qui sont régulièrement sur les photos déjà publiées. Je me réjouis de savoir qu’elles nous suivent régulièrement sur Facebook.

Une autre de nos infirmières nous suit aussi … mais de très loin ! En effet, Aniela Wiertelak Kozanecka habite actuellement à New-York et de temps en temps elle nous fait le plaisir de nous envoyer un petit message. Savoir que nous sommes connus et appréciés outre-Atlantique, c’est particulièrement valorisant. Aniela m’a même envoyé quelques photos. Vous la reconnaîtrez sur les photos 2.716 et 2.717. Et voici ce qu’elle écrit : « J’ai retrouvé quelques photos de Comblain-la-Tour, elles sont de 1976, ou peut-être 1978. C’est au bureau, il y a là un prêtre de Pologne, le docteur et son épouse, Mme Każia Długośż d’Allemagne et moi, l’infirmière venue de Pologne ».

Les 4 photos qui suivent proviennent aussi de chez elle … Elles font partie de ces souvenirs qu’Aniela a emporté avec elle dans son voyage vers les États-Unis. La photo de Pan Jan y trouve une place de choix ; une preuve de plus que le personnage était attachant.

Dziękuję bardzo Aniela za twoje przywiązanie do Comblain-la-Tour. Wszyscy « Anciens de Comblain » z Belgii – i z europy – przyłączają się do mnie, przesyłając ci nasze najgłębsze uczucia przyjaźni.

Et pour finir, il convient de saluer l’engagement d’une autre de nos infirmières, Pani Maria Skowron, l’épouse de Pan Witold Bernat. Celle-ci a été présente, durant des années, à Comblain au service des enfants avec un dévouement sans pareil. C’est elle qui est assise là, sur le perron, en tenue d’infirmière. Elle s’en est allée en 2018, mais son attachement pour Comblain a été tellement déterminant, qu’elle et son mari ont décidé de reposer pour toujours dans le petit cimetière de Comblain-la-Tour. Elle continue donc à veiller sur les polonais de Comblain qui reposent là : Pan Jan, Mr et Mme Paterka, Mr et Mme Rudolf Wilczek, Mr Józef Rzemieniewski, Mr et Mme Edward Pomorski, Mr et Mme Stefan Glaser, …

07/12/2020 – JP Dz

Liste de nos infirmières ( aidez-nous à compléter cette liste ) :

Maria Skowron, épouse Bernat ;
Aniela Wiertelak Kozanecka ;
Janina Urbanek ;
Eveline Ogonowski ;
Fabienne Laffut ;
……

2.715 : BASTOGNE – 1958 : Liste des soins donnés entre le 15 et le 23 juillet.
2.716 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans le bureau : Od lewej, jest żona lekarza ; ks. Kazik ; nastepny tez ks. z Polski ; a po prawej Pani Każia Długosz, nauczycielka z Niemiec.
2.717 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans le bureau : Aniela Wiertelak Kozanecka ; le docteur et son épouse.
2.718 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans le bureau : Po lewej Ks Edek ; ; ks Kazik ; le docteur et son épouse.
2.719 : COMBLAIN-LA-TOUR : Pan Jan.
2.720 : COMBLAIN-LA-TOUR : Aniela Wiertelak w czerwonej bluzce ; Mr Stefan Paterka ; Pani Kasia Długosz, za Panem Paterką widoczne czarne włosy do ramion ; ( ? ) ; ( ? ) ; Pani Ludmiła Merta – Fluder.
2.721 : COMBLAIN-LA-TOUR : Dans le parc : Gisèle, André et  Fabiola Wojas.
2.722 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sur le perron, Pani Maria Skowron.
2.723 : COMBLAIN-LA-TOUR : Au cimetière, la tombe de Mr et Mme Bernat.
2.724 : COMBLAIN-LA-TOUR : Au cimetière, la tombe de Mr et Mme Bernat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s