0180 – Comblain-la-Tour Jazz 1964

Comme presque chaque année depuis 1959, la pluie est encore au rendez-vous pour accueillir les nombreux fans de jazz au Festival de Comblain-la-Tour, édition 1964. Cette année, la grande star du week-end sera l’immense Ray Charles

Comme déjà évoqué, ce n’est pas la première fois que Ray Charles vient à Comblain. Il était déjà venu en 1961, mais à l’époque il n’était pas encore la grande vedette qu’il deviendra ensuite. En 1961, il a même logé au Centre Millennium. Ce n’est plus le cas en 1964 … C’est d’ailleurs entouré de gendarmes qu’il atteindra le podium pour un concert de 50 minutes. Son chœur, les « Raelets », ne l’accompagnera que pour les 3 dernières chansons. Malheureusement, la prestation de Ray Charles ne sera pas filmée.

Par contre, d’autres musiciens seront filmés, c’est le cas de notre compatriote, le polonais du Zbigniew Namysłowski et son quintet. Dans la petite vidéo, on peut admirer la prestation de cet ensemble qui se produit pour la première fois en Belgique. « Ce quintet est l’un des plus connu dans les pays de l’Est. Mr Namysłowski est un musicien qui compte plusieurs années d’expérience. Il a commencé son histoire musicale dans la Warsaw Philarmonic. De cette musique, il s’est lancé sur le Jazz » ( extrait des Echos de Comblain – juin 1964 ). https://www.youtube.com/watch?v=3xQls2L_ROA

Il faut dire que les télévisions, belges et internationales, étaient là en nombre. « Le programme du samedi 8 août sera transmis en direct par les postes de télévision ci-après : Norvège, T. V. ; Portugal, T.V. ; Allemagne : Z.D.F. ( 2è chaîne ) ; Hollande, N.T.S. ; France : R.T.F. ; Suisse ( allemande ) : S.R.G. ; Belgique : R.T.B. ( d‘expression française ) et B.R.T. ( émission flamande ). C’est la toute première fois dans l’histoire du festival de Comblain-la-Tour que ces postes de télévision enregistreront en direct. Le festival de 1963 avait été transmis par les T.V. française, canadienne et yougoslave. ». ( extrait des Échos de Comblain – août 1964 ).

À 23 h 30, commença la partie du programme retransmisse en Eurovision.

Comme chaque année, les noms les plus prestigieux du Jazz sont là ; citons Memphis Slim, Bill Evans, Tany Golan, et les habitués que sont Jacques Pelzer, René Thomas, Jacques Tolot et Benoît Quersin … et tant d’autres encore.

Mais mon attention a été attirée, plus particulièrement, par un article des Échos de Comblain du mois de juillet 1964. En effet, l’auteur de l’article commence son texte par ces mots : « Vous aurez sûrement remarqué le nombre impressionnant de drapeaux différents qui flottent sur Comblain-la-Tour ». Nous, durant nos colonies, nous avons toujours vu des drapeaux de tous les pays flotter sur le pont de l’Ourthe. Pour nous, c’était le signe du caractère international de Comblain, de son ouverture sur le monde, de la mixité et du mélange de cultures et de traditions qui s’exprimaient là. Si, en 1964, tant de drapeaux étaient présents dans le village, c’est que cet esprit d’ouverture a été très largement impulsé par les festivals de Jazz.

L’auteur de l’article poursuit en disant : « Ces drapeaux sont, en quelque sorte, le salut de ces pays à Comblain-la-Tour et à son fameux festival de Jazz ». Ensuite, il prend la peine de citer toutes les grandes villes qui ont offert ces drapeaux : Palerme, Venise, Cologne, Bombay, New-York, Milan, Florence, et tous les États américains qui ont, eux aussi, offert des drapeaux : la Californie, la Pennsylvanie, le Texas, le Connecticut … Quant aux villes de Varsovie, d’Helsinki et de Vienne, elles « nous ont promis de nous envoyer leur pavillon national ». L’article se termine par : « On peut voir comment Comblain-la-Tour, petit village des Ardennes, a reçu l’hommage des plus grandes villes du monde » ( voir document n° 1.286 ).

En lisant ces quelques lignes, je n’ai pu m’empêcher d’éprouver une certaine fierté … même si en 1964, quand j’ai débarqué à Comblain, je n’avais que 8 ans et que je n’étais en rien « responsable » de tant d’hommage.

Une autre émotion m’a fait aussi sourire. Si nous étions en vacances à Comblain, c’est que nos parents – mineurs de fonds pour l’immense majorité d’entre eux – n’avaient pas les moyens financiers de nous envoyer ailleurs … à l’étranger, à travers le monde … et grâce à ces drapeaux, à ces cadeaux envoyés de si loin, c’est un peu le monde qui venait à nous. Quelle belle revanche.

16/07/2018 – JP Dz

1278_jazz_1964
1.278 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Affiche.
1279_jazz_1964
1.279 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Ray Charles et son grand orchestre les Raelets.
1280_jazz_1964
1.280 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Ray Charles.
1281_jazz_1964
1.281 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Spectateurs sous la pluie.
1282_jazz_1964
1.282 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Ray Charles et Joe Napoli.
1283_jazz_1964
1.283 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Ray Charles.
1284_jazz_1964
1.284 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Carte postale.
1285_jazz_1964
1.285 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Article de presse.
1286_Echos_Comblain_juillet_1964_drapeaux
1.286 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Extrait des Echos de Comblain de juillet 1964.
1287_Jazz_05_1964
1.287 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Joyeuse ambiance.
1288_Zbigniew_Namyslowski
1.288 : COMBLAIN-LA-TOUR : 1964 : Jazz à Comblain-la-Tour : Zbigniew Namysłowski et son orchestre.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s