0095 – Sport à Comblain : le café des sports

Je sais ce que vous allez me dire : « Le café des sports n’avait de sport que son nom … ».
Je ne suis pas d’accord avec vous … pas du tout.

Tout d’abord, c’était du sport que de faire le mur pour venir « s’encanailler » dans ce bistrot qui était l’antithèse de la rigueur que nous connaissions au Centre Millennium.

Ensuite, c’était du sport que d’échapper à la procession qui chaque dimanche matin nous conduisait à l’église de Comblain pour la messe. Il fallait la jouer finement … par petit groupe … pour disparaître de la file indienne sans que Pan Bardo ne s’aperçoive de rien … Pourquoi fallait-il toujours que, chaque dimanche, la messe soit célébrée au même moment que celui où nous célébrions l’apéro ?

C’était du sport aussi quand Pan Bardo finissait par s’apercevoir qu’il manquait une partie des garçons dans l’église … et qu’il débarquait au Café des Sports pour nous ramener sur le bon chemin … celui qui conduit à l’église … évidemment. Le jeu consistait alors à sortir par la porte arrière du bistrot et tourner en rond autour du bâtiment pour échapper à « l’oppresseur » … jusqu’à ce que Pan Bardo finisse par renoncer. Ce jeu de cache-cache pouvait durer un certain temps.

C’était du sport enfin, quand, après la messe, il fallait sortir discrètement du café et se glisser – encore plus discrètement – dans la longue file qui passait devant pour rentrer à la colonie. Et quand Mr Bardo se rendait compte qu’on avait « regagné les rangs », c’était du sport de soutenir son regard en affichant une innocence désarmante.

Quant à Ks Kurzawa, je ne l’ai vu qu’une seule fois rentrer au Café des Sports.
Ce soir-là, nous avions décidé de défier l’autorité ! « Ils » allaient voir ce qu’ils allaient voir. Nous, on était des rebelles … des durs à cuire … des pas faciles … « Ils » avaient eu tort de nous prendre pour des tendres.

On avait fait le mur et on était au Café des Sports en train de jouer aux cartes … Autour de la table, nous étions 4, toujours les même : Alexis Łagocki, Géniu et Marek Bujanowski et moi.

À un moment donné … oh, il était bien … 23 h 00 … la porte du café s’est ouverte … et on a vu apparaître dans l’entrée Ks Kurzawa – en soutane – suivi de Pan Bardo !

Quand ils nous ont vus attablés, ils ont eu l’air d’être rassurés. Nous pas. Nous, on s’est dit : « Ça va être notre fête ». Ils se sont dit quelque chose discrètement, qu’on n’a pas entendu, et puis ils se sont assis autour de la table qui était la plus proche de l’entrée ! Ils ont commandé deux limonades !

Avant leur entrée dans le café, il y avait une ambiance normale … après … on entendait voler les mouches … même les clients traditionnels du bistrot sentaient qu’il allait se passer quelque chose. Le silence était pesant. On se serait cru dans un western. Tout le saloon retenait son souffle !

Au bout d’un moment, Ks kurzawa s’est levé et s’est approché de notre table … la tension était maximale … Puis, avec une voix très douce, il a dit : « Ne traînez pas les garçons ». Et, tous les deux, ils sont ressortis.

Cinq minutes plus tard, nous étions sur la route pour rentrer à la colonie !

Sur le chemin du retour, je faisais le bilan de notre « aventure » … pas terrible !
Il avait suffi que Ks Kurzawa dise 4 mots … et, les rebelles que nous étions, ont baissé la tête … les durs à cuire sont rentrés … sans résister et … pas fiers ! Comme quoi, ce n’est pas toujours ceux qui portent les pantalons qui sont les plus virils !

19/12/2016 – JP Dz

0609
0609 : COMBLAIN-LA-TOUR : Le café des Sports.
0610
0610 : COMBLAIN-LA-TOUR : Le café des Sports.
0611
0611 : COMBLAIN-LA-TOUR : Le café des Sports.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s