0017 – Haltes dans les bois

Raymond Mielczarek se souvient :

Les promenades ( épisode 5 ) : Haltes dans les bois

Chaque moniteur devait remettre au chef-moniteur le planning des promenades.

Ceci dans un but de sécurité !

Le GSM n’existait pas, mais chaque moniteur avait le numéro de téléphone fixe du centre ( Ks Kurzawa ) en cas de besoin.

Quand nous partions à un ou deux groupes, nous suivions bien sûr les promenades indiquées dans le guide et nous aimions, à mi-parcours, nous arrêter pour une halte. Nous demandions aux groupes avec lequel nous avions des affinités ( souvent des groupes de grandes filles… ) de nous rejoindre à un endroit convenu, qui était soit une clairière, soit une prairie, soit au bord de l’Ourthe.

En 1967, je me souviens qu’il y avait un groupe de filles de Liège avec les sœurs Wochen, Aleksandzak Wiesia, Sophie Swierkowicz et une jolie fille de Zolder Mirka. Y avait aussi un autre groupe avec les sœurs Mironczyk Christine et Danièle !

Lors de la halte, c’était l’occasion d’occuper les jeunes par des jeux, des chants, des histoires… et un peu de temps libre pour parler avec les monitrices et les grandes filles.

Mais cette année-là, le chef-moniteur de l’époque avait sa voiture sur place, si bien qu’il savait suivre et vérifier, plus facilement, si les circuits prévus par les monitrices ou moniteurs étaient respectés comme prévu avant le départ de la promenade.

C’était somme toute logique. Alors pour ne pas être « surveillés », on faisait diversion !

On allait à Xhoris par les bois ou à Comblain-au-Pont par la colline, à gauche de la route…. bref, on s’amusait aussi… comme les enfants !!

Pour les retours, lorsque nous entrions dans le parc, alors on demandait aux enfants de chanter afin de prévenir tout le monde de notre arrivée.

Photo 90 lors d’une halte dans une clairière ( je la mets sur facebook également afin d’essayer d’obtenir des noms de tous les participants ) ; on sait déjà qu’il y a :

  • Devant Leleux ( de Bernissart ) ; allongé aux pieds d’Alice Bardo, Jean-Pierre Dziewiacien ; à la droite d’Alice, Bernard Pytel ;
  • au fond, au centre Raymond Mielcarek, avec à sa droite Pierre Front et à sa gauche, Mirka Tchajka de Zolder.

Mais qui sont les autres enfants ?

17/08/2015 – Raymond Mielcarek – https://anciensdecomblain.com/

Voici la réponse au « Kto to jest » de la semaine passée proposé par Raymond Mielcarek ( les photos sont reprises dans l’article 0015 ).

Photo 82 : 1966 –   A l’avant plan : ( ? ) ; Stéphanie Goch ; Pierre Jurga.

A l’arrière : Monique Olejniczak ; Irène Goch ; Marie Rycz ; Halina Ogonowski.

Photo 83 : 1966 – Ks ( ? ) ; Irène Goch ; Monia Krasowska ; ( ? ) ; Pierre Jurga  ; ( ? ) ; ( ? ).

Photo 84 : 1966 – Pierre Jurga  ; Ks ( ? ) ; ( ? ).

Si vous en reconnaissez d’autres, prévenez-nous, on les ajoutera sur le blog.

Un grand merci à Momia Krasowska d’avoir partagé avec nous ces photos et ses souvenirs.

0090 : COMBLAIN-LA-TOUR – Halte dans les bois : Devant, Francis Leleux ; allongé aux pieds d’Alice Bardo, Jean-Pierre Dziewiacien ; à la droite d’Alice, Bernard Pytel ; au fond, au centre Raymond Mielcarek, avec à sa droite Pierre Front et à sa gauche, Mirka Tchajka
0090 : COMBLAIN-LA-TOUR – Halte dans les bois : Devant, Francis Leleux ; allongé aux pieds d’Alice Bardo, Jean-Pierre Dziewiacien ; à la droite d’Alice, Bernard Pytel ; au fond, au centre Raymond Mielcarek, avec à sa droite Pierre Front et à sa gauche, Mirka Tchajka
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s