0147 – 1959 – Jazz à Comblain-la-Tour

J’imagine aisément ce que l’annonce de l’organisation d’un festival international de Jazz dans le petit village de Comblain-la-Tour a dû produire comme effet sur les comblinois. Je suppose que l’enthousiasme des uns devait le disputer au scepticisme des autres. Que dire quand ils ont appris que « Le bénéfice sera réparti entre l’église et les différentes œuvres et sociétés de Comblain-la-Tour » ?

Qui plus est, les noms des participants commençant à filtrer, il s’est vite avéré que c’était la fine fleur du jazz international qui serait représentée là. J’ignore si cela a vraiment été le cas, mais le journal local « Les Échos de Comblain » affirmait, dès le mois de mai 1959 que : « Tous les artistes se produiront gratuitement » ! ( document « Echos_Comblain_1959_05_mai » ).

Les doutes n’ont pas eu beaucoup de temps pour s’installer. Une organisation à l’américaine, menée rondement par Joe Napoli, a vite fait de définir les détails de l’évènement : ce sera donc le 2 août 1959 de 11 h du matin à 11 h du soir sur le terrain de football !

Pour bien affirmer le caractère international de ce festival, 10 pays y seront représentés : les USA, la Colombie, l’Italie, la France, l’Allemagne, l’Égypte, la Jamaïque, la Grande-Bretagne, la Belgique ( évidemment ) et … la Pologne ( déjà ! ). Les artistes seront très nombreux et parmi les plus connus d’entre eux, on peut citer : Chet Baker ; Romano Mussolini ( fils du Duce ) avec sa fiancée la chanteuse, Anna Maria Scicolone, qui n’est autre que la sœur de Sophia Loren ; Ricardo Castro ; le Hot-club de Varsovie ; un orchestre de soldats américains casernés en Allemagne ; les compagnons du Jourdain ; …

La Belgique sera brillamment représentée par Jacques Pelzer ; Benoit Quersin ; Fats Sali ; Jean Saint-Paul ; etc … Et pour ajouter une touche de folklore local, une élection de « Miss Festival de jazz » sera organisée. La soirée se terminera en apothéose par un grand feu d’artifice et un bal de nuit. Le tout pour 50 francs Belges ! ( Pour les plus jeunes d’entre nous, 50 francs = 1,24 euros ).

Citons également quelques autres artistes qui étaient présents sur scène : Robert Jeanne ; Milou Struvay ; Félix Simtaine ; Sadi ; Christian Kellens ; Philip Catherine ; Janine Michel ; Marcel Van Snik ; Bent Jaedig ; Geo Steen ; Lilian Terry ; Jump College Band ; et Léo Souris et son orchestre qui jouera un concerto écrit pour Comblain.

Malheureusement, une invitée surprise – et qui n’était franchement pas la bienvenue – s’est conviée à la fête … la pluie ! Ce jour-là, il va tomber 12 litres d’eau au m² … mais les festivaliers résisteront. Ils seront 8.000 pour une seule journée. Quant à la pluie, elle deviendra presque une attraction de Comblain ; on dira : « Comblain sans pluie n’est pas Comblain ». Et tant pis si le terrain de football est devenu très vite un véritable bourbier.

 Malgré tout, le coup d’essai s’est transformé en coup de maître. Tous les commentaires qui ont suivi cette journée exceptionnelle vont aller dans le même sens, « Encore » « Bravo » et « Merci » ( voir documents : Echos_Comblain_1959_09a_septembre et Echos_Comblain_1959_09b_septembre ). Joe Napoli, lui, sera triplement remercié et fêté. Le comité du Festival et le Conseil de Fabrique lui offriront chacun un cadeau, quant à l’Administration communale, elle lui conférera, par la bouche de son Bourgmestre, le titre de « Citoyen d’Honneur ».

 C’était le premier festival de jazz de Comblain-la-Tour … c’était 2 ans avant que la communauté polonaise achète l’Hôtel du Parc pour en faire une colonie de vacances pour ses enfants.

 Si vous voulez vous mettre dans l’ambiance, je vous encourage à écouter les 2 extraits ci-dessous :

 https://www.youtube.com/watch?v=z4PKzz81m5c&index=3&list=RD2Ynn3mzC2E4 = Chet Baker

https://www.youtube.com/watch?v=xTL0I-X8j6w = Lilian Terry

 04/12/2017 – JP Dz

1005_jazz_1959
1005 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1959 : Jazz à Comblain-la-Tour : Le terrain de football envahi par les festivaliers.
1006_jazz_1959
1006 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1959 : Jazz à Comblain-la-Tour : Joe Napoli en route vers Comblain.
1007_jazz_1959
1007 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1959 : Jazz à Comblain-la-Tour : Quelques-uns des artistes présents au festival – recto.
1008_jazz_1959
1008 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1959 : Jazz à Comblain-la-Tour : Quelques-uns des artistes présents au festival – verso.
1009_jazz_1959_Chet_Baker
1009 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1959 : Jazz à Comblain-la-Tour : Chet Baker.
1010_jazz_1959_Lilian_Terry _Jacques_Pelzer
1010 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1959 : Jazz à Comblain-la-Tour : Lilian Terry.
1011_jazz_1959_Léo_Souris
1011 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1959 : Jazz à Comblain-la-Tour : Léo Souris.
1012_jazz_1959_Léo_Souris_2
1012 : COMBLAIN-LA-TOUR – 1959 : Jazz à Comblain-la-Tour : Pochette de disque.
Echos_Comblain_1959_05_mai
Extrait des Echos de Comblain : Mai 1959.
Echos_Comblain_1959_07_juillet
Extrait des Echos de Comblain : Juillet 1959.
Echos_Comblain_1959_09a_septembre
Extrait des Echos de Comblain : Septembre 1959.
Echos_Comblain_1959_09b_septembre
Extrait des Echos de Comblain : Septembre 1959.

 

Publicités

0134 – Revisitons Comblain ( 11 ) : Terrain de foot et de … jazz

En route vers le terrain de foot. Il suffit de redescendre la Route de Fairon.

En passant, vous pouvez encore admirer une autre de ces superbes villas : « La Villas des étangs » ( photos 888 ). Elle est située presqu’en face de la Villa Adeline, sur votre gauche. Cette surprenante construction – qui fait un peu penser au lugubre manoir du film « Psychose » d’Alfred Hitchcock, de 1960 – était occupée par la famille Funken et puis par la famille Dr. Delwaide.

Son porche d’entrée ( photo 892 ), est contigu au Chemin du Facteur que nous avons déjà évoqué dans l’article n° 73. Et de l’autre côté du chemin, se trouve un autre bâtiment emblématique de Comblain : le fameux et célèbre restaurant « Lucullus » dont la propriétaire est Melle Francine Meers. Durant des années, ce haut lieu de la gastronomie a fait la fierté du village. Lors des festivals de jazz, il était le quartier général de Joe Napoli.

Encore quelques mètres, et voilà, nous y sommes : le terrain de football. C’est là qu’ont été disputés des matchs mémorables y compris ceux de la colonie polonaise contre les sportifs locaux ( matchs soutenus, évidemment, par les supporters polonais. On les voit sur la photo 894 se préparer à crier pour soutenir leurs champions. Derrière eux, le Centre Millennium ; à vol d’oiseau la distance entre le terrain de foot et notre maison, est d’à peine quelques dizaines de mètres ).

C’est là aussi qu’a été organisé, en 1982, le Jamborée de Comblain-la-Tour dont nous reparlerons prochainement. C’est là surtout qu’ont eu lieu les festivals de jazz entre 1959 et 1966.

On a beaucoup de mal à s’imaginer, aujourd’hui, ce qu’a représenté pour Comblain-la-Tour le festival de jazz. Durant les quelques jours que durait la fête, des milliers de gens ont envahi le terrain de football, les rues du village, les bistrots et les restaurants. Il a fallu organiser, nourrir et loger tous les artistes et tous les spectateurs. C’est une véritable mobilisation générale de toutes les énergies et de toutes les ressources disponibles qui a permis cette réussite qui a fait de Comblain-la-Tour la « Capitale européenne du Jazz ».

L’Hôtel du Parc, qui est devenu en 1961 notre colonie de vacances, n’a pas échappé à l’incroyable aventure de ces festivités … évidemment. Des artistes ont été logés chez nous, d’autres pouvaient être aperçus, par hasard, au détour d’une rue ou à la sortie d’un établissement. Certains d’entre nous se souviennent d’avoir croisé la route de Ray Charles, de Roger Moore ou de Charles Aznavour

Difficile d’évoquer nos années bonheur à Comblain sans parler un peu du festival de jazz. Bien sûr l’objectif, ici, n’est ni de faire un compte rendu détaillé des évènements, ni une liste exhaustive des artistes présents et encore moins de vous transformer en « fan de jazz » … Comme toujours, on va seulement essayer de réveiller des souvenirs en plantant le décor … en rappelant la présence sur place de tel ou tel musicien ou chanteur … en évoquant des anecdotes plus ou moins drôles … mais surtout, en vous laissant nous raconter comment VOUS avez vécu ces moments. Alors, s’il vous plaît, rassemblez vos souvenirs et racontez-les nous, faites swinguer votre mémoire, faites crépiter les claviers et balancez nous quelques notes rythmées !

De notre côté, nous allons ouvrir un nouveau thème sur le blog des Anciens de Comblain : « Jazz à Comblain ». Il servira à collecter toutes les anecdotes que vous aurez la gentillesse de nous faire parvenir. Merci d’avance.

04/09/2017 – JP Dz

0888
0888 : COMBLAIN-LA-TOUR : La villa des Etangs.
0889
0889 : COMBLAIN-LA-TOUR : La villa des Etangs : Rue de Fairon.
0890
0890 : COMBLAIN-LA-TOUR : La villa des Etangs, aujourd’hui : Rue de Fairon.
0891
0891 : COMBLAIN-LA-TOUR : L’entrée de la villa des Etangs : Rue de Fairon et Chemin du Facteur.
0892
0892 : COMBLAIN-LA-TOUR : L’ancien restaurant Lucullus.
0893
0893 : COMBLAIN-LA-TOUR : Le terrain de foot et de jazz.
0894
0894 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sur le terrain de foot : ( ? ) ; Richard Materna ; Alice Bardo ; Stéphanie Goch ; ( ? ) ; ( ? ) ; ( ? ) ; Helcia Garsztka. ( collection Zdzisław Blaszka ).
0895
0895 : COMBLAIN-LA-TOUR : Sur le terrain de jazz. ( collection Zdzisław Blaszka ).
0896
0896 : COMBLAIN-LA-TOUR : Le quartier Pod’la.